jeudi 14 décembre 2006

Renversant comme Dieudo !

C'est fou ce que fait ce garçon sur scène! A l'image de cette photo, il est vraiment phénoménal et renversant. Cet homme est capable en un clic, de vous regarder et de vous transporter vers un voyage "zygomatique" indescriptible, jouissif à souhait. Juste un regard, pas plus. Par ses personnages pittoresques, caricaturaux, alliés à un jeu scénique unique en son genre et haut en couleur, Dieudonné surfe sur une rythmique qui vous fait passer du rire aux larmes... de joie.



Son aisance et son dynamisme verbal, accompagné par un talent d'écriture au vitriol, impitoyable pour tous les malfrats qui nous entourent sont simplement magiques. Loin de l'univers flasque d'une scène comique où, désormais, les tabous surclassent l'art de la rhétorique. L'homme n'en a cure et squatte le paysage humoristique francophone avec classe malgré un boycott méphistophélique, organisé par des imposteurs innommables.


Constatant son succès qui n'est plus à démontrer au Canada, un certain lobby, apocalyptique diront certains, croyant en ses chimères, envoie des hommes vils pour chercher à détruire le rêve. Un rêve français à l'étranger, violant les règles les plus élémentaires de la bienséance, racontant des mensonges gros comme des camions.


C'est ainsi que l'obscur correspondant parisien du journal québécois, le Devoir, Christian Rioux, désinforme depuis des mois les Canadiens, juste pour la gloriole. Envoyé en opération commando, Gad el "Malade", estime qu'il ne peut faire partir d'une programmation où Dieudo figure. Au nom de ses yeux bleus probablement. Quelle plaie celui là, ce néo Français! Prenant le relais de ces deux personnages à interner de toute urgence, le "chanteur à voix" Maurice Benguigui pour les intimes et Patrick Bruel pour le public est venu lui aussi casser du Dieudo au lieu de vendre son album insipide de chansons où encore une fois, il nasille plus que d'habitude.



Mais, Dieudonné est incontournable à la ville comme à la campagne. Sur scène, c'est une succession fantasmagorique de personnages aussi colorés qu'ambigus, d'où certaines interprétations tronquées de certaines personnes qui n'ont pour mission essentielle que de détruire les autres. Hélas, Dieudonné déboule sans équivoque. C'est une décharge électrique pleine de douceur. Un volcan de tendresse et un cyclone d'amitié. Parfois même, les personnes peuvent faire preuve de légèreté et de méchanceté calculée. Ce ne sont que des personnages qui jouent un rôle.


Tous au Zénith le 18 décembre pour une grande communion oecuménique!

20 commentaires:

King a dit…

AJM,

A peine je m'installe au bureau que tu as déjà commis ce bel article.Je ne manquerais pour rien au monde ce Zénith!

Bravo!

ZAZAZA a dit…

AJM,

Quelle belle "complainte" pour Dieudo! Tu es vraiment un amour, parfois corrosif à souhait. Mais, tu donne ce qu'il faut pour nous rendre heureux(ses). Enfin les filles ausi comptent ..non?

Bonne journée à toi !

Anonyme a dit…

AJM,
J'ai de plus en plus l'impresion que votre gourou vous a tous marabouté!

AJM a dit…

Merci King, merci Zazaza,

C'est toujours avec un grand plaisir que je reçois vos postes. j'ai la chance de ne pas être au boulot ce matin. RTT aidant donc, je reste connecté jusqu'à midi avant d'aller faire du shopping du côté des Galeries La Fayette.

Bonne journée à vous !

AJM a dit…

Anonyme,

Suis-je décervelé? je ne le pense pas. Tu ferais mieux de passer ton chemin que de venir ici raconter des âneries te ressemblant!

Bonne journée et à bientôt !

Loïc a dit…

AJM,

Nous savons tous que Dieudo va mettre le feux au Zénith. Je sais que les habitués comme nous savent qu'il n'y a pas mieux aujourd'hui en France.

Merci AJM, merci Dieudo !

Mac a dit…

AJM,

Toi aussi tu es très renversant. Comme c'est agréable de te lire tous les jours! Continue car ta verve fera un malheur!

Mac !

Djamila a dit…

AJM,

Comme ça tu seras du côté des Galeries La Fayette? Dommage, si je pouvais te rencontrer, je n'allais pas hésiter un seul instant!

Ta plume fait vraiment merveille !

Fred a dit…

AJM,

Chapeau bas pour ce texte bien ficelé! Nous irons tous au paradis, au Zénith plutôt !

AJM a dit…

Djamila,

C'est pas toi qui figure sur la Pub du FN? Belle cette fille mais hélas, je suis casé.

Anonyme a dit…

AJM,
tu tues seulement! sans commentaire.

a plus !

Anonyme a dit…

AJM,

Yes yes yes, tous au Zénith avec le grand Dieudo !

Anonyme a dit…

Man, tu cognes un peu trop fort. J'ai vu ton nom dans plein de forum. Tu fais de plus en plus peur. Mais à qui donc? Aux menteurs qui ont tant de chose à cacher.

Je suis prêt pour le Zénith !

ALICE a dit…

AJM,

J'adore Dieudo, mais que diable est-il allé faire au FN? On dit que tu es un de ses proches depuis que tu as publiés les photos de son passage chez Le Pen. J'irai probablement au Zénith si demain en allant à la FNAC, il y a encore des places.

Donne moi des info s'il te plaît!

bye !

Anonyme a dit…

Eh Allain Jules,

La forme? J'ai appris que hier tu as rencontré un ministre. Lequel?

Anonyme a dit…

Votre pote a trop tiré sur la corde. Il va se noyer comme un bleu. C'st bien fait. Je ne crois pas que ce Zénith fera mieux que celui de l'an passé.

De toutes les façons, il continuera à baisser à cause de ses bêtises.


A bientôt quand vous serez en pleurs

Nicolas a dit…

Anonymous,

Pour l'instat, c'est toi qui pleure. Dieudo ne va jamais pleurer. Ne t'inquiète pas car, nous sommes là aujourd'hui et, nous ne le laisserons jamais tomber.

Thomas a dit…

AJM,
Je crois que c'est le texte le plus beau qu'il m'a été donné de lire ces dernières années. C'est vraiment extraordinaire comment tu manies la langue de Molière.

Par tes allégories, tu es au top niveau. Un mec parlait de lèche...et non. Chez nous en Afrique il y a une expression qui dit: Quand ton frère te dépasse, porte sa chaise.


Je porte la chaise de M. AJM car, je ne peux pas écrire comme lui.

Bravo !

Anonyme a dit…

AJM,

Merci d'écrire un si beau texte en faveur de Dieudo. C'est vraiment génial.

A plus !

Anonyme a dit…

Entierement d'accord, et il s'avère que désormais les masques tombent,il ne faut pas prendre les gens pour des blaireaux trés longtemps.