dimanche 25 février 2007

Kemi Seba fait-il peur à Tartempion ?


L'interdiction du rassemblement pacifique de la GKS (Génération Kemi Seba) en faveur de la libération du FARA au Trocadero par le Préfet de police de Paris, est un véritable paradoxe. Voilà des jeunes, dont je ne partage pas l'idéologie, semblable par ailleurs, à celle de Tartempion qui bombe le torse, en embastillant des "guerriers" aux mains nues. C'est la nouvelle illustration de la liberté d'expression à géométrie variable. Une vraie honte, naissance inéluctable de la mise en place d'une dictature.


L'injustice faite à Kemi Seba est un cas d'école. " Un Noir ça ferme sa gueule, un point c'est tout !" Comment se fait-il qu'un gamin de 25 ans, puisse, depuis sa géôle politique, faire trembler la république ? Au nom de quel principe républicain peut-on, en démocratie, bâillonner seulement les Noirs ?


Ce qui s'est passé aujourd'hui a, encore une fois, rendu service à Kemi Seba. Le Trocadero interdit, les membres de la GKS se rendent donc à la Fontaine Châtelet. Manque de pot, l'endroit est quadrillé pour le déroulement des Césars. Ainsi, le petit groupe se rend aux Halles, à la Fontaine des Innocents.


Sur place, ils retrouvent une manifestation en faveur de la Palestine. Cette dernière, pilotée par la co-fondatrice des Verts Ginette Skandrani, leur accorda une tribune inespérée.
Etouma, l'épouse de Kemi Seba, pris la parole. Dans un plaidoyer émouvant, et pleine de tristesse dans la voix, elle fustigea "l'arrestation abusive"de son homme. A sa suite, la parole fut donnée au porte parole National du Fara, Fari Taharka. Dans sa verve habituelle, il envoûta tous les hommes et les femmes présents aux Halles.
Devant une foule bigarée, il accusa le ministre de l'Intérieur d'organiser cette mascarade, visant à faire taire tout esprit critique. Il nota que le combat politique de Kemi Seba est à l'origine de ses déboires actuels, par conséquent, problèmes préfabriqués s'il en est. Il regretta que certains Français, soi-disant citoyens, travaillent pour les intérêts de l'Etranger.
Les nombreuses personnes présentes aux Halles, ont communié de concert avec les Kemites. En leur demandant de lever le point pour dire non au ministre-candidat, chaque personne s'exécuta. A chaque fois qu'il prononçait le nom du pourfendeur de la république française, Tartempion, des sifflets s'élévaient de la place.
De 5 policiers en faction, des cars sont arrivés en renfort mais, tout se déroula sans heurt. Kemi Seba fait-il peur à Tartempion ? Probablement.

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Que cherche rééllement le nain de la place beauveau? tout comme AJM je na partage pas l'idéologie De la GKS mais néanmoins je suis solidaire car je juge son arrestation arbitraire ainsi que celle de ses acolytes.Même si le vote noir ne sera pas décisif et que tous les politiques sont bonnet blanc blanc bonnet les Beyala, Boli et Mac Doom ont beau être sarkozyste on a pu s'aperçcevoir de l'aversion des noirs pour le negrophobe faschozy au chatelet hier.Si une communauté deteste particulièrement cet être immonde ce sont les noirs!

Anonyme a dit…

un autre probleme ajm, c'est qu'il est en prison, et que la moindre provocation il y retournera puisqu'il a eu du sursis.
il faudrait essayer de calmer cette situation.
royal, bayrou ou sarko, se sera pareil.

Anonyme a dit…

Vive Kemi Seba !

Anonyme a dit…

Kemi Seba= Sarcelles 2008 !

Anonyme a dit…

Copmlètement ridicule !

C'est qui Kemi Seba ? un original va-t'en-guerre qui intéresse au maximum 100 personnes.De là à en faire un personnage qui représente le vote noir et qui fait trembler la République et son ministre de l'intérieur, faut être un peu sérieux les gars, cette histoire est une vaste plaisanterie.

2007 en Salopettes a dit…

Kemi Seba, l'humoriste de talent qui fait trembler la Republique.
Mes amities aux matons ;)

Anonyme a dit…

C'est toute une idéologie qui confisque le pouvoir qui se met en place. Une dictature qui ne peut exister (raison historique)qu'au détrimant de l'homme noir, en le rayant du débat politique. tels les vases communiquants,elle ne peut survivre que lorsque le "noir est mort", étant donné qu'elle tire sa substance de sa "mort". Pendant que les "noirs dorment", d'autres les combattent!!!!Et le regain de férocité s'explique par le fait que certains "noirs" sortent du coma profond pour dénoncer ce système inique (sites internet, Seba, Dieudo etc...)La réalité est triste, mais beaucoup d'espoir est né de leur contestation, et une plus grande conscientisation des noirs s'opèrent désormais...Pourquoi l'ennemi at-il créé le CRAN à votre avis, comme il en avait fait au paravant avec le culte musulman ?
PS: N'oubliez jamais que cet ennemi bien visible (demandez à Dieudo), tient TOUJOURS un double discours, avec une façade, et une sortie,sorte d'escapatoire (ex: BHL au Darfour,avec Canal + Il y va en fait pour stigmatiser les musulmans. Le reste? Pschiiit!)
Bon courage à toi AJM,et continue de passer le message.

Anonyme a dit…

Bienvenue au club des paranoïaques.

Ce discours victimaire invraisemblable qui identifie le "Noir" comme cible primordiale du régime "dictatorial" qui nous gouverne est une aberration, qui relève de la médecine.

Lire que l'"Ennemi" (sic) a crée le CRAN est très symptomatique d'une vision psychosée et perturbée de notre société.

Anonyme a dit…

Cela peut relever de la psy...Mais avons nous vu un membre du cran ne serais-ce que pour protester contre le caractère arbitraire de l'arrestation de Seba? Et SOS Racisme, qui arrondi les angles face à sevrant, zemmour et autres, en ignorant Seba? C'est le monde dans lequel nous vivons qui relève de la psychiatrie!!!!

Anonyme a dit…

Kémi Séba ou le degré zéro de l'intelligence politique.
Comme Dieudonné c'est un frustré en manque de reconnaissance qui a trouvé un bouc émissaire: les Juifs

Anonyme a dit…

On parle d'une condamnation et d'une arrestation arbitraires, l'anonyme nous parle des Juifs.

Est-il normal qu'onsoit condamné pour avoir parlé ?

Anonyme a dit…

Apparement parler ou faire allusion aux INNOMMABLES peut attirrer des graves ennuis!