samedi 3 mars 2007

Entretien exclusif de Claude RIBBE.

Avant la sortie de son livre, Les Nègres de la République, lundi prochain, 8 mars 2006, le normalien "noir", Claude RIBBE, nous a accordé un entretien exclusif haut en couleurs et sans langue de bois. Ce livre risque de faire grand bruit. Il donne d'ailleurs, sur son site, claude-ribbe.com, un aperçu de son nouvel opuscule. Il risque d'y avoir, des cris et des grincements de dents...




AJM: Bonjour Claude RIBBE !

CR: Bonjour !

AJM: Votre nouveau livre, Les Nègres de la République, qui sort en librairie, ce 8 mars 2007, et, dont vous dites qu'il mettra tous les apprentis-sorciers et autres néo-racistes KO, dénonce au juste quoi ?

CR: Les Nègres de la République n’est pas un livre de dénonciation, c’est un ouvrage fondamental. Je pose les questions essentielles : qu’est-ce qu’un « noir » ? Qu’est-ce que le racisme ? Je donne des armes théoriques à tous ceux qui sont discriminés. En, même temps je reviens sur l’histoire, en particulier l’histoire récente d’une prétendue « question noire ». Les Nègres de la République a surtout la prétention de changer le regard qu’on porte sur les autres et sur soi-même. Le titre est ironique.

AJM: Peut-on avoir les noms de ceux que vous fustigez, des indications ?

CR: Je ne fustige pas, je mets les choses au point. Evidemment, ce n’est pas toujours tendre. Personne n’a été oublié. En particulier Finkielkraut, Pétré-Grenouilleau.

AJM: Que répondez-vous à ceux qui vous accusent d'être opportuniste et de profiter du travail des autres.

CR : Je ne peux pas répondre à toutes les sottises que j’entends surtout lorsqu’elles viennent de gens qui ne m’ont pas lu. Je n’ai pas le temps et cela ne m’intéresse pas. En tant qu’écrivain, j’ai plus l’impression d’ouvrir des chemins. L’accusation d’opportunisme est une accusation politique. Or la politique n’est pas mon métier. Je suis écrivain.

AJM: Ne pensez-vous pas que, aujourd'hui en France, les Noirs se tirent des balles dans les pieds et cherchent des boucs émissaires ?

CR. Les « noirs » (je tiens beaucoup à la minuscule), cela n’a pas de sens. Les Nègres de la République a été écrit pour le démontrer et il le démontre. Que ceux qui exploitent le noirisme se tirent des balles où ils veulent, ça m’est assez égal. Ceci étant, Antillais et Afro-Français prennent conscience de leur histoire. Je suis l’un des pionniers de cette révolution.

AJM: Vous êtes aussi accusé, d'être anti-africain. Un exemple: à chaque fois que vous parlez de Patrick Lozès, vous dites, et je vous cite: "le franco-béninois". Pourquoi ne pas dire Français tout court ou encore Africains français car, nous venons tous d'Afrique, même les Arabes.

CR : Le fait de distinguer les Afro-français et les Antillais qui sont amalgamés par les racistes en tant que « noirs » n’est pas, de mon point de vue, une attitude anti-africaine. Bien au contraire. Les Afro-français sont plus discriminés que les Antillais. La publication d’un important sondage le démontrera bientôt. Faire la différence, c’est admettre la spécificité de leurs problèmes et, particulièrement, la spécificité du problème de l’immigration. C’est vrai que je n’aime pas beaucoup les fils de ministres ou d’ambassadeurs des pays « amis » de la France qui viennent parler au nom des « noirs » et ne mettent les pieds dans la banlieue que pour essayer de vendre des livres qui ne se vendent pas. Patrick Lozès, pur produit du système colonial de la IVeme République , n’est pas représentatif des Africains, encore moins des « noirs ». C’est un pantin dont on sait bien qui tire les ficelles.

AJM: Le crime de Napoléon va poursuivre sa vie en version anglaise. Les Editions Privé, de Guy Birembaum, ont cédé les droits à vous plus précisément ou a une tierce personne, morale ou privée ?

CR : Ce qui m’intéresse actuellement, c’est Les Nègres de la République, mon nouveau livre. Le précédent sortira aux USA et en Grande-Bretagne en septembre. Il a déjà été traduit dans d’autres langues. Même en chinois.

AJM: Un quidam vous a traité de normalien "noir". Comment qualifiez-vous cette dénomination ?

CR : Il s’agit d’Alain Finkielkraut, un raciste notoire qui traite d’antisémite tous ceux qui lui déplaisent et qui déteste ceux en qui il ne voit que des « noirs », qu’ils soient normaliens ou footballeurs. Je lui ai consacré un chapitre particulier. Vous pouvez vous y reporter. Vous ne serez pas déçu.

AJM: Si vous me permettez, passons au volet politique. Les élections Législatives à Sarcelles en 2007, c'est vraiment sous la bannière UDF ? Que comptez-vous faire ?

CR : L’UDF m’a proposé son soutien et je l’ai accepté. Pour le moment, la liste des investitures n’étant pas publiée, ce soutien n’a rien d’officiel. Je ne suis pas un homme politique et tout cela est assez secondaire pour moi. Je n’aime pas beaucoup les étiquettes. Le racisme, que je dénonce, est assez bien réparti à droite et à gauche. Les hommes politiques ne peuvent pas m’apporter grand-chose, mais moi, je peux changer leur regard sur certaines questions et je ne me gêne pas pour le faire. Quant aux consignes de vote que je pourrais donner, je m’en explique à la fin des Nègres de la République.

AJM: Vous avez certainement vu la vidéo de l'arrestation de Kemi Seba. Au delà de ses idées que je ne partage pas, trouvez-vous normal qu'on soit emprisonné en France pour un délit d'opinion?

CR: Je n’ai pas vu la vidéo de l’arrestation de Kémi Seba et je ne dispose pas de suffisamment d’éléments pour savoir ce qui lui a valu d’être incarcéré et s’il ne s’agit vraiment que d’un délit d’opinion. Même si je condamne le discours qu’il tient, son attitude et ses provocations – en particulier à Sarcelles - je ne suis pas sûr que son incarcération réglera le problème. Je n’aime pas les prisons. C’est archaïque et barbare. Il faudrait généraliser les peines de substitution. Kémi Seba n’est guère cité dans Les Nègres de la République.

AJM: Je vous remercie ! Je vais assister, probablement, à la conférence de presse que vous donnez le 5 mars prochain à Paris.


43 commentaires:

Anonyme a dit…

Il était temps ! Enfin un Noir crédible dira ses quatre vérités aux racistes comme Finkielkraut et Petre-grenouilleau.

Marc a dit…

J'espère qu'il a les reins solides. Il ne faut pas s'attaquer à un Juif car, c'est s'attaquer à la France. Ce n'est pas moi qui le dit.

King a dit…

Excellent AJM !

Ton esprit d'ouverture fait merveille. Même tes adversaires sont Knock Out!

Anonyme a dit…

J'ose espérer qu'il est aussi incisif que Dieudonné. Marre du deux poids deux mesures dans le traitement de certaines affaires contre les Noirs.

Il faut qu'il regarde bien la vidéo de l'arrestation de Kemi seba. Et puis, va-t-on en prison pour avoir dit "sioniste" ou "tu me fais gerber" ?

Franck a dit…

Je ne suis pas d'accord avec Claude Ribbe que je respecte d'ailleurs mais, faire semblant de croire que l'arrestation de Kemi Seba, il ne l'a pas vu, c'est mentir.

Anonyme a dit…

Un canular encore ? Bizarre, il ne dit pas un mot sur Dieudo qui est pourtant celui qui a mis en scène "la question noire". Pour lui, elle n'existe pas.


Sinon bravo AJM !

Anonyme a dit…

AJM,

Il fallait lui demander pourquoi il avait dit que Dieudo n'a pas le droit de parler de la Traite Négrière car, il n'est pas Antillais.

Anonyme a dit…

Il prend ses responsabilités ? D'accord avec lui, pourvu qu'il ne serve pas uniquement ses intérêts.

claude Ribbe a dit…

Je n'ai vraiment pas vu la vidéo sur l'arrestation de Kémi Séba. Quant à Dieudonné, je lui consacre un chapitre entier dans mon ouvrage.

Anonyme a dit…

Monsieur Ribbe,

Moi je vais juger sur pièce car, je vais me procurer votre livre dès jeudi.

estelle a dit…

Moi aussi je vais juger sur pièce.

ton ami de dix ans a dit…

vivement le 8

Merci AJM

Ton ami de dix ans !

Anonyme a dit…

Bayrou est un raciste, pourquoi s'allier a lui ?

MBOA a dit…

Je signe et persiste, Claude Ribbe est un bon ecrivain, mais une imposture qui n'attend que son heure pour "cracher" davantage sur les Africains comme il le fait avec son ami Patrick Karam.

Je lirai avec joie son oeuvre, mais il reste à mes yeux, quelqu'un de pas digne et irrespectueux des Africains. Il le sait, même s'il feint.

Je regrette un peu que tu n'aies pas aborder certaines questions avec lui.

Anonyme a dit…

Claude Ribbe a raison de dire qu'en tant qu'écrivain, il a plus l'impression d'ouvrir des chemins. Par contre, il devrait dire que les antillais paraissent moins discriminer que les afrofrancais. Qu'il aille posé la question aux antillais qui travaillent en métropole,avant de faire ces genres de déclaration. Il devrait se méfier de sondage. Concernant l'arrestion de Kémi Seba, C.Ribbe ment mal. Kémi Seba est aussi l'un des pionniers de cette révolution.

Jean-Mouloud a dit…

Ribbe est peut-être un bon écrivain mais je n'ai pas confiance en un Noir qui ne se croit Blanc et se voit Blanc lorsqu'il croise un Africain.
Lozès n'a pas inventé l'eau tiède mais il a l'élégance de ne pas se répandre en imprécations sur un autre Noir. Je regrette l'absence de la question de savoir d'où il tient sa légitimité à demander la dissolution du Conseil Représentatif des Anes Noirs.

Anonyme a dit…

Claude RIBBES, grand écrivain. Son livre "Le crime de Napoléon" trône toujours comme une relique, un viatique pour l'"africain-français" que je serais selon mes frères "Antillâtres" (1).

J'atttends avec joie la sortie des "Nègres de la République". Je m'impose pas une opinion à l'avance sur ce livre.
De toute façon, je l'acheterai à tout prix pour en faire un nouveau "best-seller". Nous avons besoin des C.RIBBE pour continuer à écrire..

Cela écrit, mon cher AJM , si vous voyez C.RIBBE, dites lui que leur accharnement à vouloir distinguer les Antillais des Africains-Français est une GROSSE CONNEREIE.

Et en ce qui lui concerne directement cette connerie , elle n'est pas digne de grand intellectuel et de grand écrivain qu'il est en train de devenir.

Qu'il fustige ces africaisn-Français qui ne vivent pas en banlieux et qui y vont pour "vendre des livres qui ne s'acheteraient pas" (oh,que c'est limite pour un grand écrivain comme C.RIBBE), je pourrais, en souriant, être d'accord ave lui, mais franchement aucun homme d'origine africaine, en Afrique comme ailleurs dans le monde, ne s'aggrandit en s'acharnant à échapper à ses origines africaines , voire à sa peau noire d'africain, quelque soit la qualité de couche de peinture (non noire forcément)qu'on ait mise dessus.

L'homme blanc s'en moque, il demeure sans états-d'âme là-dessus.

Pour l'homme blanc , nous sommes tous Noirs (avec grand N), sauf s'il a envie de nous diviser, c'est alors qu'il commence à s'amuser à nous nuancer picturalement.

A se demander d'ailleurs si ce nest pas ce qu'il fait en ce moment , avec cette démarche des "Antillâtres" ?

C'est vrai que les Africains-Américains et les Antillais lucides (genre Aimé Césaire), doivent être beaucoup deçus de la tournure qu'avait prise l'après- colonisation en Afrique noire, car
la réussite de l'Afrique indépendante aurait pu être la FIERETE pour tous les Noirs dans le monde, "antillâtres" compris.

Ca ne nous étonnerait pas, si l'Afrique ne s'était pas foutue la merde de sous-développeùent dans la gueule que de nombreux intelectuels antillais et surtout Africains-Américains aient choisi vivre en Afrique...^(N'empêche qu'Antillais et autres nègres éparpillés de par le monde devraient être prudents de ne pas rejeter l'AFRIQUE et les africains)

Et, d'ailleurs, contrairement à la démarche des "Antillâtres", aux USA, malgré tout, les Noirs Américains sont fiers de se nommer AFRICAINS-AMERICAINS.

Finalement, il serait mieux que les Africains émigrent tous vers les Etats-Unis pour laisser libre place aux "Antillâtres" qui auraient, on dirait, un problème d'"espace vital" face à cette marée des Nègres venus d'Afrique manger le pain des..... "Antillâtres"(?)

C'est fou, aux USA, l'arrivée de certains africains acharnés aux études et occupant de bonnes places, à peine arrivés d'Afrique, avaient redynamiser l'acharnement des Africains-Américains à peser dans la société américaine.

Le Sénateur OBAMA est né d'un père kenyan...et si la France aura à un jour lointain un Président Noir, ça n'étonnera personne que celui -là sorte des rangs des Africains -Français.

Cela écrit, cet acharnement de type pathologique des "Antillâtres" à distinguer les Antillais des Africains je m'en moquerais volontiers, surtout avec ma profession qui me met en face des jeunes Français ( de souche, noirs, arabes,antillais, asiatiques..).....

Seulement voilà, tout cela me parait comme "UN COMBAT DES NEGRES DANS UN TUNNEL" et dont l'homme blanc goguenard serait un arbitre impitopyable.

C. RIBBE grand écrivaiun ,mais avec ses amis "Antillâtres" ils aurait beaucoup à gagner à prendre da la hauteur.

La démarche des "Antillâtres" pourrait resembler à une démarche d'installation d'apartheid entre les Antillais et les Africains.

Et surtout l'on ne peut imaginer que les Africains-Français soient jaloux de la réussite de leurs frères Antillais et vice-versa. Ca serait vraiment le comble !

Alors si C.RIBBE et ses amis expliquent leur démarche en pretextant que les Africains sont plus discriminés que les Antillais...bizarre, bizarre, auraient-ils peur qu'ils soient pris pour des Africains ou alors que ces derniers prennnent les places des Antillais....?

Moi je pense que s'il y a de places à se disputer les Francais Antillais doivent les disputer à d'autres Français, pas uniquement aux Africains-Français.

Les Africains lucides - hélas il y en aurait de moins en moins - savent que la colonisation a été un système qui fonctionnait sur le modèle de "DIVISER POUR REGNER".

Et curieusement en République française petit-à-petit, grâce à des gens comme C.RIBBE et ses amis avec leurs "Antillais différents des Africains" et Sarkozy avec ses "arabes moins violents que les Africains", le système de DIVISER POUR REGNER serait donc en réactivation intra muros

Je suis AFRICAIN NOIR et je continue à considérer que C.RIBBE est mon frère.

S'il pense le contraire, alors là, il fait une grosse connerie !

C'était moi ("ami" de 2007 en salopettes)


(1):"Antillâtres", ce sont ces intellectuels antillais offusqués de se voir au miroir avec une peau noire et font tout pour qu'on les distingue nettement des AFRICAINS NOIRS.

Anonyme a dit…

vivement jeudi. Il faut qu'on voit avant de juger. J'ai l'impression qu'il a compris désormais qu'il est Noir car, on l'attaque aussi comme chaque Noir qui sort la tête de l'eau.

AJM a dit…

Bonsoir à tous !

J'ai rencontré Claude Ribbe cet après-midi. Il m'a dit qu'il avait répondu à une personne qui se réclamait de Dieudonné.

Privilégié,je suis en pleine lecture de son nouveau livre,"Les Nègres de la République" et, je vais assister lundi, à sa conférence de presse.

Je pense en parler après lecture.

@+

EMA a dit…

MBOA tu parles de respecter les africains quand tu accordes du crédit a des stratégies qui vont mettre Le Pen au pouvoir. Quand tu aides à la monté de l'extrême droite en France; va voir ce qu'ils font aux africain vers l'EST. Commence d'abord par respecter les camerounais qui ont déjà assez de problèmes depuis que des gens comme Sarko utilisent les méthodes radicales de l'extrême droite à leur compte. Avant c'était déjà difficil, mais avec des traitres dans ton genre demain Le Pen sera une star en France avec toutes les conséquences qui suivront pour ces soit disants africains que tu aimes tant. Au point de les sacrifier pour ton gros ventre...

Tu n'es qu'un nègre de maison de Soral et de Le Pen comme Dieudo. Vous voulez nous vendre à l'extrême droite pour des carrières à bas prix. C'est fini on vous voit claire, on n'instrumentalise pas la souffrance d'un peuple sans en payer le prix. Surtout quand on la vent pour deux bananes au bourreau d'Algérie...

Il n'y a pas que les grands médias qui nous prennent pour des cons, il y a les soraliens aussi...

EMA a dit…

Monsieur Claude Ribbe je n'ai pas lu vos ouvrages. Donc je ne vais pas faire de critique d'une vision que je ne connais pas. Mais je tiens quand même a vous remercier pour vos efforts d'écrivain afin de mettre en lumière l'histoire de ces noirs qui ont construit la France. De cette Afrique et de ces Antilles qui l'ont faites aussi.

Pour ce qui est de l'existence d'une communauté commune nègre ou non, moi je suis pour la négritude et pour ma part la créolité de Chamoiseaux ne dépasse en rien ce moment. La preuve est que la négritude a accopmpagné avec force un mouvement de décolonisation. De même chaque libération nègre sur la planète est lié a la renaissance des racines séculaires (même chez les lumières). Mais je tiens a préciser que pour moi la créolité est une civilisation à part entière debout face à toutes les autres civilisations; elle a bien assez prouvé sa force, même à sa terre d'origine l'Afrique; je vais jusqu'a estimer que l'éffort de guerre afro américain a permis l'abolition jusque sur les terres d'Afrique et non l'Europe; il faut préciser que cette effort de résistance commence sur les terres africaines, mais ce sont nos frères d'au delà des mer qui ont concrétisé nos espoires. Malheureusement la colonisation a suivi.

Donc oui diversité, mais pas sans le tronc commun. Oublier sa c'est oublier qui on est. Et surtout être sans éfficacité. La créolité déraciné ne produit rien, pendant que les noirs américains, jamaïcains, haïtiens imposent malgrés leur pauvreté un regard révolutionaire sur toute la planète. Se sachant civilisation nouvelle mais pas sous n'importe quelles fondations; mais sous leur réel mémoire ancestral africaine et non autre. Ce village créole qui ne peut pas se comprendre si l'on n'y incorpore la mémoire fracassé du village africain. Ici s'inscrit la puissance de l'homme que les noirs américains ont su cristaliser. Cela se résume en une phrase; on ne peut pas tuer l'homme, l'effacer et tout ce qui le représente avec. Face à sa disparition il fera preuve d'une redoutable et remarquable résistance.

La créolité doit effectivement servir à l'antillais comme une entité entière. Comme un arbre nouveau aux racines profondes. Mais cette arbre est toujours un baobab, différent car il a poussé sur des terres d'esclavages sur les îles; mais baobab quand même. Cette identité affirmé ne doit pas se faire dans la contradiction, le combat de la dualité, dans la négation de l'autre. Ne faites pas l'erreur de l'occident; je suis blanc civilisé parce que je ne suis pas noir sauvage; je suis créole civilisation parce que je ne suis pas africaine civilisation. N'utilisez pas la réductrice logique du collon qui est parce qu'il détruit l'autre. Utilisez celle de l'amour de soi et du regard positif sur son évolution. Créole civilisation= civilisation africaines mélangers, déportés violement en Amériques et soumis à la résistance (plier sans casser) face à l'esclavage occidental de masse..

EMA a dit…

J'ai oublier de préciser que cette résistance ne prend pas que la forme réductrice du ne pas oublier. Mais qu'elle est entière créativité dans le dépassement de ces conditions de vie affreuses à partir du dernier fond de digniter, cette mémoire, cette vie original, qu'on a essayé d'extirpé tout entière pour transformer l'homme en robot...

Anonyme a dit…

Mr Ribbe est quelqu'un pour qui j'ai beaucoup de respect. Je suis son travail depuis des années et j'attendais le jour où il entrerait en politique.
Cela dit, autant il sait de quoi il parle et il est crédible quand il aborde les grands enjeux politiques (Haïti, reconnaissance de l'apport des afro-antillais à la culture et à la société française, esclavage...) autant quand il se laisse entrainer dans la basse politique politicienne, il peut avoir des propos désarmant de naïveté politique.

J'ai pour ma part été outré par les questions des journalistes lors de la sortie de son livre le Crime de Napoléon, où Ribbe était mis sur le grill et traité comme un traitre français, comme si pour un français noir, la citoyenneté et la nationalité ne tenaient qu'à un fil, qu'on pouvait couper au moindre soupçon de non soumission totale au discours officiel. Je me souviens notamment d'une émission de FOG particulièrement pénible...

C'est généralement lors de ces shows litterairo-people, ou politico-people, que les questions peau de bananes sont posées à mr Ribbe. Des questions sur lesquelles il est sommé de se prononcer en tant que noir: Dieudonné, la tribu K...

Et bien entendu ce que les journalistes veulent entendre c'est une condamnation sans appel.

Or j'ai été déçu de ses propos sur Dieudonné ou la tribu K. Je suis blanc et je ne me reconnais pas dans le discours radical de la tribu K, mais je vois aussi que cette secte n'a jamais commis d'action violente ni de délit, et jusqu'à preuve du contraire en France, on a le droit à la liberté de parole et de conscience, donc même si je ne suis pas d'accord avec eux, je suis choqué par la justice expéditive qu'ils ont à subir, surtout quand des groupuscules terroristes violents sionistes sont eux protégés par la police et la justice.

Concernant Dieudonné, j'ai été déçu par les jugements de Claude Ribbe à son égard.

Contrairement à Ribbe, Dieudonné n'est pas normalien, ce n'est pas un intellectuel mais un artiste, qui a sacrifié sa carrière au service de ses idées. On peut reprocher la forme, le fait que parfois certaines de ses déclarations relèvent plus des slogans que d'une réflexion universitaire approfondie, mais à chacun son rôle!

On ne peut nier que c'est Dieudonné grâce à son accès privilégié aux médias en tant que noir humoriste constamment invité aux émissions peoples (à l'époque où il n'était pas subversif), qui a pu jeter un pavé dans la mare et soulever les questions d'esclavage et du traitement des noirs dans la société française contemporaine.

Or parfois mr Ribbe a eu des propos durs vis à vis de Dieudonné, des propos condescendants, comme si Dieudo n'était qu'un vulgaire idiot.

C'est injuste de la part d'un universitaire surdiplômé de juger ainsi un artiste humoriste.

C'est comme si Dieudo comparait sa popularité d'humoriste à celle d'intellectuel de Claude Ribbe pour dire: personne ne connait Ribbe!

Sur les questions de mémoire ou d'identité, l'erreur est de laisser croire que c'est une question qu'il faut laisser uniquement aux spécialistes.

Les spécialistes sont là pour remettre les choses au clair et faire le ménage dans les idées reçues, mais si personne d'autres que les intellectuels n'ont le droit de s'exprimer, alors la question tombera dans l'oubli des rayons poussiéreux de bibliothèques.

Dieudonné, même si parfois il est approximatif, n'a jamais dit de choses fausses, il a été attaqué surtout pour avoir impliqué les juifs dans le commerce triangulaire, or ce sont des faits attestés, y compris par Jacques Attali dans un ouvrage antérieur à l'affaire Dieudonné.

Dieudonné en tant qu'artiste populaire a plus d'écho que des intellectuels sous médiatisés (je considère que compte tenu de son talent et de ce qu'il a à dire, mr Ribbe est sous médiatisé par rapport à d'autres intellectuels usurpateurs omniprésents).

Dieudonné en sacrifiant sa carrière et son confort a ouvert la voie à des intellectuels tels que vous mr Ribbe, pour répondre de manière académique aux questions qu'il a eu le courage de poser et qui ont été longuement occultées.

D'ailleurs on a jamais autant parlé d'esclavage et de la question des noirs que depuis les affaires Dieudonné. Donc si aujourd'hui on vous interview pour vous interroger là dessus, c'est un peu à Dieudo qu'on doit ça.

Non pas que vous n'ayiez rien fait depuis des années, pas du tout, mais il était facile pour les médias de laisser de côté le travail universitaire d'une poignée d'intellectuels alors que les questions d'esclavages n'étaient jamais posées, ni dans les médias, ni dans la société.

Dieudonné par ses provocations et son jeu avec les médias a forcé tout le monde à se poser des questions.

Les réponses négationnistes ne se sont pas faites attendre: dossiers de presse et ouvrages mettant l'esclavage sur le dos des noirs et des musulmans, comparant des esclavages qui sont incomparables (noirs ou arabes ne mettaient pas systématiquement en esclavage des noirs parceque noirs, l'escalavage n'avait pas de couleur, l'esclavage domestique était dur mais intégré à la vie sociale et dans ces sociétés des esclaves pouvaient assummer les plus prestigieuses fonctions militaires ou politiques, et enfin l'esclavage industriel avec une espérance de vie d'un esclave de 3 ans environ est une spécificité atlantiste). A côté de tout ces négationnistes de l'esclavage, Pétré Grenouilleau dont les méthodes font honte à la science (il fait de fausses comparaisons, minimise et occulte de nombreux aspects ou au contraire gonfle l'importance de certains faits quand ça l'arrange), Claude Askolovitch dont les dossiers de presse n'ont pour but que d'absoudre les juifs de leur rôle dans la traite (invoquant indûment le code noir qui ne sera jamais réellement appliqué concernant l'expulsion des juifs des antilles, puisque ceux ci possédaient des secrets industriels comme la fabrication du rhum, c'est Jacques Attali lui même qui en parle, les juifs reviennent rapidement après que leur expulsion ait été suivi d'un certain déclin économique aux antilles), il y a quand même eu un minimum d'écho de fait aux travaux d'autres universitaires un peu plus sérieux, dont les vôtres.

Alors bien sûr après que vous vous soyiez montré ingérable par les animateurs télé, à l'image d'un Dieudonné, vous êtes de moins en moins invité.

Vous êtes moins populaire que Dieudonné, mais à l'image d'un Tariq Ramadan, vous êtes incollable sur les grands sujets (Tariq Ramadan qui a été le seul à rappeller à la télé que Dieudonné n'a jamais été condamné).

Donc vous êtes quelque part génant pour les médias, en tant que vos affirmations parfaitement claires et étayées ne sont pas instrumentalisables, contrairement à celles de Dieudonné que les journalistes n'hésitent pas à retourner contre lui, souvent en les tronquants voir en les transformant complètement.

Avec vous c'est moins facile, alors à l'image de ce qui a été fait contre Tariq Ramadan, on ne vous invite plus, et à la place on invite des gens pour dire de vous que vous êtes un extrémiste radical avec un double discours (bientôt un livre de Fourest contre vous?).

Bref, à mon sens, votre travail est complémentaire de celui de Dieudonné.

Dieudonné par son large écho médiatique et sa connaissance du fonctionnement des médias est à même de faire du bruit autour d'une question.

Et mieux vaut qu'on parle des noirs ou de la mémoire de l'esclavage, même en mal comme ils le font actuellement, que pas du tout. Au moins ça permet de mobiliser des gens autour d'une question et d'ouvrir un débat, à notre charge de faire le ménage et de rétablir des vérités ensuite.

Parceque rien n'est pire que le silence. L'oubli de ces questions aurait pu durer encore longtemps!

Donc de grâce, à l'avenir évitez d'abonder dans le sens des journalistes lorsqu'ils vous demande de casser du Dieudonné.

Sans forcément prendre sa défense, rappellez simplement les faits: il n'a jamais été condamné, et il a le mérite d'avoir mis ces questions sur la table.

Idem avec la tribu K: ce sont des illuminés sectaires, mais ils n'ont jamais commis de violence contrairement aux bétars et à la ldj protégés politiquement.

On peut ne pas être d'accord avec les deux, mais avoir l'honnêteté de reconnaitre ce qui est.

Sinon on rentre dans les combines des animateurs télé, et de la basse politique, et on compromet son image, son intégrité, au risque d'entamer sa légitimité.

Car n'oubliez pas que vos futurs électeurs sont des gens comme moi, comme les lecteurs de ce blog.

Les consensus politiquement corrects qui ont cours dans les médias ne nous intéressent pas.

Ce n'est pas parcequ'une personne est brocardée dans les médias que nous la brocardons nous mêmes. Il ne faut pas confondre le buzz médiatique et la réalité citoyenne: cf. le NON au référendum sur le traité européen. A en croire les sondages et les médias tout était joué. Et bien non.

D'ailleurs n'oubliez pas que depuis le crime de Napoléon et votre opposition frontale à certains intellectuels communautaristes, vous êtes vous aussi en passe de vous dieudonniser. On vous invite de moins en moins, et on ne compte plus le nombre de ces faux intellectuels qui vous traite de traitre français pour avoir insulté Napoléon, ou de négationniste de la Shoah pour avoir parlé des gazages du même Napoléon (gazages, ou plutôt enfumages, qui seront pratiqués sous Napoléon III lors de la conquête de l'Algérie également). On ne compte plus les blogs ou vous êtes brocardés comme tels.

D'ailleurs pour ces vrais racistes, vous êtes certainement plus dangereux que Dieudonné car comme je l'ai déjà dit, vous avez d'une part la crédibilité universitaire, d'autre part la réflexion approfondie sur vos propos et vos écrits... difficilement réfutables!

Voilà, malgré tout j'espère que vous vous tiendrez à l'écart des pièges politiques et que vous contribuerez à défendre ces questions qui nous intéressent tous au fond, noirs ou blancs, ces questions de dignité humaine et de justice.

Car s'agissant de crimes contre l'humanité (et esclavage et colonisation en sont), nous sommes tous concernés n'est ce pas? Ou plutôt nous devrions l'être: quand on voit comment la Shoah a été prise en otage pour servir les intérêts politiques d'un état, il y a de quoi se poser des questions.

Anonyme a dit…

pfff y'en a encore pour croire ce faux cul de ribbe ?

ben alors regardez ce film pour voir son vrai visage

http://www.dailymotion.com/video/x142r3_ribbienne-demagogie

EMA a dit…

Il faut quand même rappeler qu'au final Dieudonné a fini au FN. Toute cette mémoire des noirs soulevées a été dirigé par Marc Robert "un ancien" du FN, Soral un frontiste depuis plus d'un an et enfin des Frédéric Chatillon et des stratégies de votes frontistes 100%. Donc c'est bien beau de rappeler l'époque ou tout cela semblait lié au sacrifice pour la justice, mais aujourd'hui on sait ou a conduit tout ce tapage sur la souffrance d'un peuple bien réel; dans une carrière proche de l'extrême droite.

Alors il faut dire que la question noire a été instrumentalisé par Dieudo; la preuve définitive et de voir qu'aujourd'hui elle ne l'intéresse casiment plus du tout. A part le sionisme et Le Pen président RAS. Je pense qu'il ne faut pas oublier de le dire quand on parle aujourd'hui de cet humoriste. Sinon on transforme les faits tout simplement pour le faire passer pour un héro en zappant TOTALEMENT les amitiés FN BBR et propagande frontiste rouge brun.

Pour ce qui est de la question noire elle n'a éclaté que parce qu'il y a eut une communauté pour défendre Dieudo jusqu'en Martinique et qui se bat pour sa mémoire depuis des siécles, cette même communauté qu'il a trahi. Sans elle, il aurait tout simplement disparu en silence. Chacun pourra vérifier cette théorie bientôt, on peut même le faire déjà en regardant Doc Gynéco...

Il n'y a pas que les grands médias qui nous prennent pour des cons, il y a les soraliens aussi...

Anonyme a dit…

AJM,

Cette conférence de presse a lieu où ?

Anonyme a dit…

Ema, DIEUDO nous dit de ne pas diaboliser LEPEN, parce qu'on nous le martele par les médias, qui savent se taire sur les méfaits commis par le néoconservateur américano-hongrois avec un passeport francais. DIEUDO prone le dialogue avec tous et rejette la diabolisation des personnes au motif qu'elles ne pensent pas comme nous. nagy bocsa fait pire que LEPEN. L'excellent humoriste est cohérent. DOC gynéco est un otage(dette fiscale oblige!)dieudo potentialise les luttes de tous les afrofrancais ou francais.

AJM a dit…

Claude Ribbe

donnera une conférence de presse sur le thème

Question noire, comptage « ethnique » : une imposture raciste

lundi 5 mars 2007 à 17 heures



En présence de Jean-Paul Bertrand

Président d’Alphée-Edit plus

et d’invités-surprise…



hôtel de l’Industrie- Salle des Trois Consuls (entresol)

4 place Saint-Germain des Prés

75006 Paris

(métro Saint-Germain-des-Prés)

La conférence sera suivie d’un cocktail

zazaza a dit…

Coucou AJM,
C'est libre ou sur invitation cette conférence de presse ? Si c'est dans un hôtel, je suppose que les places doivent être limitées.

Bon vent à toi !

AJM a dit…

Bonjour Zazaza,

C'est effectivement sur invitation. Je ne suis pas sûr d'être admis. Je vais essayé de m'y rendre.

Bonne journée !

EMA a dit…

Ici il n'y a plus qu'une seule chose a dire. Le jour ou Dieudo te dira qu'il ne faut pas diaboliser Sarko, faire des stratégies Sarko président, dialoguer. Choisir des proches de l'UMP comme penseur recteur et directeur de campagne . Dire que Le Pen est plus dangereux. Pourquoi pas légitimer les actes d'Hitler ou de Bokassa juste parce qu'ils sont agressé par les médias.

Vous prenez vraiment les gens pour des cons. Le Pen est légitime parce qu'il est moins dangereux que la copie Sarko. Il faut dialoguer avec lui parce qu'il est exclu des médias. Les pédophyles aussi ont besoin de dialogue et son moins dangereux que les pédophyles tueurs en série. Alors on fait quoi pour potentialiser les afro-français, on donne leurs enfants a ces gens la. Quelle idée génial!!!

Vive Dieudo le nègre de maison de Soral et de Le Pen. On verra qui sera le plus con et sache que Dieudo et ces petits voyages sont plus que des dettes fiscales. On ne joue pas avec l'extrêmisme chrétien ou musulman; c'est déjà leur esclave. Il ne parle que du sionisme, autant te dire que les problèmes des nègres sont loins des exigences de ces maitres; il n'y a pas d'armée israëlienne en Afrique...

zazaza a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
AJM a dit…

Zazaza,

Je vais "essayer" de m'y rendre. Tu as corrigé de toi-même je suppose.

A bientôt !

Anonyme a dit…

EMA dis nous pour qui on doit voter ce sera plus simple.
Eclaire nous de ta lumière!

cactus a dit…

EMA, Dieudo dit: soit on fait taire Le Pen ET Sarkozy, soit on les laisse parler tous les 2, mais pas de porte ouverte au 2poids/2mesures. A t'entendre, Dieudo a ABSOLUMENT TOUT faux, ce qui ressemble fort à du "jugement diabolisant".

Peut-être que tu devrais fonder un parti politique pour montrer à tous ces incapables comment il faut faire? Ou alors le blog de la vérité?

J'ai apprécié un temps la rigueur de tes positions, mais depuis quelques temps je n'y vois plus que de la rigidité! Dieudo est quelqu'un qui s'est vraiment mouillé pour ses convictions, ça implique un minimum de respect quant à la sincérité du personnage; je trouve assez indigne que tant de ceux qui bénéficient aujourd'hui de la visibilité qu'il a créée l'enterrent sans états d'âme à présent.

Anonyme a dit…

Je souhaiterai vivement que Mr Ribbe lise ce livre:
'the miseducation of the Negro'
et quelques livres sur le colorisme.

Tripleki a dit…

Ema, tu tiens des jugements injustes à l'encontre de Dieudonné.

En ce qui concerne le FN, moi qui suis musulman, je n'apprecie guère leurs idées, cependant, je m'efforce à essayer de les comprendre. J'en tire des conclusions simples:

1/ Ils sont compréhensibles.
2/ Ils sont francs (en général).
3/ Ils ne sont pas omniscients.

--> Si l'on veut aboutir à des resultats satisfaisants, si l'on veut lutter contre les racismes, il faut dialoguer, et de manière sincère et lucide. Ceci n'est possible qu'en écoutant l'autre, en étant franc, et en sachant pertinement que nous sommes ignorants de bien des choses.

Je pense peut-être voter FN, j'attend d'en apprendre plus et de discuter avec des membres du parti.



Et pour le sionisme, il n'y a peut être pas d'armée Israelienne en Afrique ( ...enfin y en a eu, comme en côte d'Ivoire par exemple ) mais sache que le sionisme est un pionier et un protecteur du systeme ultra-libérale mondialiste à l'origine de l'économie désastreuse d'Afrique.

Le sionisme est une menace pour le monde musulman, pour la France, pour l'Afrique.... en gros pour le monde.

Anonyme a dit…

ema,

Bonsoir !

Dans les années du foulard islamique à Creil (Oise), des collègues de boulot tenaient à tout prix à ce que je donne mon opinion sur JM. LE PEN, notamment sur son racisme.

J'avais répondu que sur le plan purement inrtellectuel, philosophique, humaniste et mon engagement politique, je ne peux piper les idées de Le PEN et de son FN.

Et là, contre Le PEN, ce n'est pas difficile, nous pouvons tous, dans un mouvement d'ensemble combattre Le PEN et les idées du FN, en manifestant dans la rue.

Cependant , j'avais ajouté que, par contre, face aux actes racistes ordinaires au quotidien de certains collègues, je suis seul, je suis désarmé, car personne, à commencer par vous mes chers collègues de travail, ne me prendrait facilement au sérieux.....

Quelques collègues bien aidés de l'"esprit français" me traiteront simplement, en me tapotant sur l'épaule, de... "susceptible".

(Si , ma chère ema, vous êtes de peau blanche, il faudrait vraiment être à ma place pour comprendre l'humiliation resentie quand on est traité de "susceptibe" alors qu'on dénonce une idiotie ou une bêtise humaine au quotidien ) !

J'en avais conclu, il va y avoir vingt ans de cela qu' individuellement Le PEN et les idées du FN m'attegnaient moins physiquement et moralement que d'éventuels propos racialistes au quotidien d'un collègue de travail qui a voulu jouer au "petit blanc" face à moi.

Et ma position reste la même jusqu'en ces minutes que je vous écris.

Même ici, là où il faut débattre et défendre son point de vue, il arrive de temps en temps que certains aient de la condescendance ou de la binveillance paternaliste pour faire des leçons aux Africains, fussent-ils devenus Africains-Français !

Oui, je suis très très décontenancé quand je revois DIEUDO à l'assemblée des BBR, que je lis et que j'entends "DIEUDONNE avec Le PEN", mais l'explication qu'il en donne, notre DIEUDO est défendable.

Bien sûr qu'il y a de gens, vous comprise, ma chère ema, qui en profitent pour clouer Dieudo au pilori.

En fin de parcours son combat même "donquichottiste" aux yeux, oreilles et cerveaux des bien-pensants et bien nantis, de "devoir de mémoire sur l'esclavagisme des Noirs" vaut plus que toute autre considération...

Cela écrit, concernant "DIEUDO-LE PEN" bien qu' ayant compris que l'argument explicatif qu'en donne DIEUDO lui-même est défendable, je ne suis pas effectivement d'accord que Dieudonné continue à en rajouter.

Je defendrai à tout prix l'expression libre de Dieudonné, c'est à lui d'en maîtriser la sémantique et le timing.

C'est à lui de rassembler tout son intellect pour comprendre qu'il ne servirait à rien d'effacer une tache en y mettant une autre tache.

Car, il y a de moment où l'on ne saurait s'il ferait plus de mal à ceux qu'il combat ou à ceux pour lesquels, à savoir nous, il combat.

Anonyme SANS VOIX ( "ami" de 2007 En salopettes)

EMA a dit…

Je n'ai pas grand chose à dire. A part que choisir des éléments et des idées frontistes pour faire politique c'est vendre son peuple. Qu'il soit de souche ou pas. Et ce que fait le PS ou l'UMP n'est en rien une excuse. Au contraire ça doit nous pousser bien loin de ce genre d'option. Mais certain comme Dieudo le nègre de Soral, nous prennent pour des idiots au point de nous dire que c'est carrément révolutionaire. Et que c'est l'affaire de l'Afrique le sionisme et que seul l'extrême droite peut nous sauver du diable mondial; du protocole de sion remasterisé. Bientôt on va nous expliquer que l'armée allemande était israëlienne!!!

Bon si pour certains ce genre de raisonnement sont légitimes et bien je n'ai qu'un seul conseil à leur donner; ce soigner avant de nous expliquer que la couche d'ozone, la traite et le génocide des indiens c'est la faute au sionisme. Et que l'extrême droite a toujours combattu ça et est à l'origine de toutes les révolutions du monde entier...

Arrêté les cachetons, bonne nuit. Ne vous en faites pas je disparaitrais les élections passées sans aucun commentaire, quelque soit les résultats...

Il n'y a pas que les grands médias qui nous prennent pour des cons, il y a les soraliens aussi...

ZIBI a dit…

Ema

tu n'es qu'un poux, avec qui on ne doit même pas passer le temps à discuter.

EMA a dit…

merci pour le compliment...

Anonyme a dit…

ema,

Je ne saurais si c'est à moi que vous avez répondu, même s'il n' y avait rien à redire, on dirait que vous n'avez pas remarqué qu'il y a de gens capables de faire la part des choses entre LE PEN et DIEUDONNE

Je ne peux piper LE PEN et je ne peux accepter l'injustice que l'on fait subir à DIEUDONNE.

Dieudonné aurait pu pourfendre tout sur cette terre, il n'aurait jamais été ni INQUIETE,ni DISCRIMINE par la France bien pensante dans laquelle sont inclus les grands médias.

Seulement voilà, malancontreusement ou banalement DIEUDONNE a cité le mot "SIONISME" et le voici estampillé antisémite.

C'est cela que personnelment je ne tolère pas, autant comme je ne suis pas non plus d'accord que le nom de DIUDONNE commence à rappeler au "souvenir" du nom LE PEN !

Mais que je n'abandonerai jamais DIEUDO, ne serait-ce que pour avoir toujours la possibilité de lui rappeler que pour moi LE PEN, c'est non!

Cela écrit, la personne qui se refuse à embaucher un jeune homme ou une jeune fille parce que noir(e)ou arabe, c'est parfois celle , dans toutes les couches de la société française qui pourfend avec véhémence LE PEN et ses idées et ou qui monte au créneau pour dénoncer et condamner avec fermeté l'antisémitisme.....sous toutes ses formes....

Et en outre, dans cette condamnation souvent sans appel (Loi de Tallion aidant) , il y a une telle lâcheté que l'on choisit parfaitement la cible,la plus "vulnérable" (le Noir DIEUDONNE par exemple ou Kemi Seba) et l'on se contente de protester mollement quand il s'agit d'un colosse comme R.BARRE.

Et moi j'attends toujours que notre CRIF et alliés trainent R.BARRE dans les tribunaux comme ils le font si prestement contre DIEUDONNE

Alors vous comprenez,ma chère ema....c'est dur dur !

Anonyme SANS VOIX

EMA a dit…

Monsieur anonyme vous soutenez qui vous voulez. Pour ma part Dieudo est un frontiste et je le prouve. Vous votre seul argument c'est la confiance. Vous opposez aussi le système UMPS. Mais justement monsieur, c'est bien parce que ce système que les traitres doivent être dénoncé.

Quand Dieudo se la joue défenseur de la communauté et de l'humanisme en prenant un directeur de campagne frontiste, en proposant une stratégie Le Pen président et un ami frontiste. Des voyages frontistes en plus. Sans parler du fait qu'ils ont censuré sur les OGRES tous les articles anti-Le Pen et contre cette stratégie frontiste. Il n'y en a eut qu'un qui est passé avec force. Une seul critique de Le Pen et de cette stratégie.

Tout cela veut dire ce que ça veut dire Dieudo n'est qu'un nègre de maison de l'exploitation néo-colonial frontiste et il ne vaut pas mieux qu'un UMP. Il est même pire car lui c'est fait passé pour un humaniste alors que ce n'est qu'un arriviste haineux. Il est fouttu, il peut tout lui arriver. Car aujourd'hui il aide la personne qui n'accept pas de noir dans son entreprise ou dans son apparte. Car il aide la montée, la marginalisation des idées d'extrême droite.

Arrête avec tes comparaisons elle n'excuse pas Dieudo, elle le rende encore plus coupable. car conscient déjà du racisme en France il l'aide en disant vous savez un gars qui a torturé et dit que les noirs était une sous race, c'est quelqu'un de bien. Alors la communauté black ne le soutiendra plus, il est fouttu et tout ceux qui sont avec. Si Seba veut une vrai mobilisation, qu'il se sépare des frontistes et du sionisme qui ne nous concerne pas comme problème central...

Eh les sioniste et les frontistes; Dieudo est a vous, il n'a plus de place dans d'autres communautées!!!