vendredi 2 mars 2007

François Bayrou entre arnaque et imposture !




François Bayrou n'est pas pressé. Il est entrain de tisser sa toile à coup de bluff et avec une démagogie invraissemblable. En refusant d'accorder sa confiance au Gouvernement de Dominique de Villepin, l'homme, semble-t-il, a eu un songe où, la Vierge Marie lui est apparue. Elle lui a dit: "Mon fils, tu seras Président en 2007". Les premiers qui se réveilleront avec la gueule de bois, ce sont les hommes de Gauche qui lui accordent aujourd'hui leur confiance. Il n'a jamais été de gauche et ne le sera jamais. Le ministre, Gilles de Robien, qui présentait son livre, Manifeste pour éviter la gueule de bois, disait encore il y a quelques jours chez le roi du SMS raciste, Marc-Olivier Fogiel, à, T'empêches tout le monde de dormir, que parfois, le béarnais lui disait qu'il était beaucoup plus à Droite que lui. Ce ne sont probablement pas des paroles d'évangiles mais, le parcours du Président de l'UDF est sans équivoque. Il fait semblant de vouloir casser une bipolarité qui fait de la France une monarchie où, les membres du Palais Bourbon ne sont que des faire-valoir et le parti dominant constitué de godillots.



Lorsque, le 16 mai dernier, après le vote par onze des trente députés UDF d'une motion de censure déposée par le groupe socialiste, Bernard Accoyer, réitère sa demande au CSA auprès de Dominique Baudis, son ancien Président, que le temps de parole du président de l'UDF, François Bayrou, soit comptabilisé dans celui de l'opposition, le Président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, accède à cette nouvelle doléance. A ce moment là, - tout le monde l'a oublié car, nous avons la mémoire courte en tant que pseudo-observateur de la politique nationale -François Bayrou a ironisé en tenant les propos suivant : " C'est une mesure qui devrait susciter une franche rigolade parce que les gens sont assez intelligents pour faire une différence entre le PS et nous". Aujourd'hui, le même démagogue veut un premier-Ministre de Gauche. A pleurer de rire s'il en est.

Assemblée Nationale:


Mandat : Réélu le 16/06/2002 (Date de début de mandat : 19/06/2002 (élections générales)


Commission : Membre de la commission des finances.


Groupe d'amitié: Membre France-Israël.


Gouvernement:


- du 30/03/1993 au 11/05/1995
Ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'insertion professionnelle.


- du 18/05/1995 au 07/11/1995
Ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche.



- du 07/11/1995 au 02/06/1997

Ministre de l'Education Nationale.


En tant que Ministre, l'homme a passé son temps à envoyer les enseignants et les étudiants dans la rue. Tout ça est oublié. Un petit synopsis "bayrousien".


- En remplaçant Jack lang en 1992, Bayrou ne trouve rien à redire puis, il se réveille en 1994. Naissance du CIP( Contrat d'insertion profesionnel) dit "SMIC jeune", donnant possibilité de rémunérer les jeunes diplômés sous le SMIC (plan Giraud). Mobilisations et grèves contre le CIP. Tous les jeunes rejoignent le mouvement (lycéens, chômeurs, et travailleurs précaires). Abrogation du CIP.


- En 1995: Rapport Laurent et circulaire Bardet (projet de remplacer les bourses par des prêts bancaires). Manifestations et grèves contre le rapport Laurent et la circulaire Bardet : le gouvernement recule face à la mobilisation.


- 1996: États Généraux de l’Université. Rapport Fauroux. Réforme Bayrou de l’Université conservée par le ministre socialiste Allègre.


- 1997: L'arrêté Bayrou paraît au Journal Officiel et, en 1998, abrogation de cette réforme.


Sur toute la ligne donc, François Bayrou, Professeur agrégé de Lettres Classiques, c'est : Echec et mat ! l'homme qui se présente avec toute la virginité de la Sainte Marie des Pyrénées-Atlantiques, n'est proprement et simplement qu'un imposteur qui va, encore une fois, flouer les Français. Avec Bayrou, c'est la grande désillusion versus France 2007. A bon entendeur, salut !
* Néanmoins, entre Bayrou et Tartempion, pas d'hésitation possible, c'est le béarnais !

16 commentaires:

Mouss a dit…

AJM,

je crois que c'est ta meilleure contribution à cette campagne électorale. Bien documentée, cette belle charge anti-Bayrou est claire et sans bavure.

Anonyme a dit…

Il peut changer !

Anonyme a dit…

Je suis bluffé ! Tout le monde ou presque a oublié ces épisodes du Bayrou vierge du moment.

King a dit…

AJM,

Merci. Je pensais voter pour ce guignol que je trouvais sympa. Tu me fais réfléchir mais, tes docs sont très clairs, si bien que, je crois que je vais zapper ce monsieur.

Anonyme a dit…

Même si c'est une arnaque en cas d'improbable second tour contre le sinistre de l'intérieur je voterai Bayrou.

zazaza a dit…

Coucou AJM,

Que de vérités en si peu de lignes ! C'est les français qui vont se réveiller avec ces informations.


Bon vent à toi !

Anonyme a dit…

Une vraie arnaque en effet mais bon....qui est mieux ?

Fred a dit…

Bayrou va redescendre comme il est venu. C'est un coup des médias qui savent que sarkozy est mal, et surtout, ils ne veulent pas un retour de la gauche.

C'est ça la vraie arnaque Bayrou. Lorsque AJM ressort tous les déboires de Bayrou, plutôt son incompétence, je ne crois pas que nos journaleux ignorent tout ça. Mais, ils refusent de faire état de tout car, Ségolène Royal n'a effectivement aucune vraie casserole d'où la mise en scène des ses soi-disant bourdes qui font le tour des rédactions.

les médias auront la surprise du chef le 22 avril. Je vois Le Pen contre Royal. le reste n'est que littérature.

@+

Anonyme a dit…

Bof, nous avons la mémoire courte commetu dis. Personne ne se souvient de tout ça.

émi. a dit…

Allain,
une vrai arnaque c'est certain !
le pb c'est que chaque candidat a ses défauts et ses qualités (bon, pas tous quand même peut-être car certains sont vraiment à éviter dans tous les cas...)... ça n'aide pas bcp pour choisir...
Perso, je pense que mon choix se fera entre Royal et Bayrou. On verra bien ce qu'il se passera dans les jours qui viennent et puis qui il y aura au 2ème tour...

A très vite !

Anonyme a dit…

voter Bayrou c'est voter la droite.

Anonyme a dit…

Dommage!
C'est le seul qui m'aurait évité de voter Le Pen.

Estelle a dit…

T'as qu'à voter pour Royal la moins pire.

émi. a dit…

oui, en effet, Royal semble être la moins pire... à voir le jour J...

2007 en Salopettes a dit…

Peut-etre que Bayrou qui est un personnage consensuel est le seul capable a mener les reformes liberales dont notre pays a besoin:
- reforme des Assedic et de l'ANPE et mise en place d'un welfare to work
- suppression du monopole syndical de la CGT/GO/CFDT
- reforme du droit du travail vers plus de flexibilite
- baisse des minimas sociaux
- baisse des charges patronales
- reforme de la SECU

C'est sur que ce n'est pas le genre de propositions qui plaira au peuple de gauche et a sa preference pour l'assistanat generalise.

Anonyme a dit…

pas convaincante l'attaque en puisant dans les poubelles de l'histoire. Ramener des histoires vieilles de 15 ans pour noircir un homme, c'est considérer que l'homme en question est incapable de prendre la mesure du présent et de l'avenir.

Avant 2002, Bayrou était une marionnette giscardienne. Avec la fondation de l'UMP, il a réussi à s'assumer et à outrepasser les clivages imposés par ses ainés. Ne pas reconnaître ça relève, quelque part, d'un manque d'honnêteté flagrant.