jeudi 12 juillet 2007

AIR FRANCE RECHIGNE A PARTICIPER AUX EXPULSIONS.


Tandis que pilotes, hôtesses et stewards d'Air France s'inquiètent de plus en plus des expulsions d'étrangers sur "leurs" avions, les élus du comité central d'entreprise ont adopté une motion demandant aux actionnaires « de se prononcer pour l'arrêt » de celles-ci.

Ils ont semble-t-il été entendu par l'ADAM, l'Association de défense des actionnaires minoritaires : « Ce n'est pas parce que l'Etat est actionnaire qu'il a des droits sur les avions d'Air France. L'Etat devrait utiliser ses propres moyens pour les décisions qu'il prend, surtout pour des raisons de sécurité » s'indignait Colette Neuville, la présidente.

Pour sa part, Geoffroy Bouvet, porte-parole d'AF-ALPA, le syndicat majoritaire chez les pilotes, estime que ces reconduites « créent des problèmes et des contraintes. Mais qu'est-ce qu'on peut faire ? ». Selon le compte-rendu d'un récent CCE, Jean-Cyril Spinetta, le patron de la compagnie, a déclaré à ce sujet : « Nous nous passerions bien » des expulsions des clandestins.

Interrogé au cours d'une visite à Bobigny (Seine-Saint-Denis) sur les problèmes que posent les expulsions sur les vols Air France, le ministre de l'immigration Brice Hortefeux a répondu que "plus de 60% des raccompagnements se font sans escorte" policière - sur un total de 6000 en 2006- et qu'il n'y avait "de difficultés que dans 4,6% des cas".

5 commentaires:

DANIELLA a dit…

Pardonne-moi, AJM, mais AIR FRANCE a quelques rendez-vous, normalement, très précieux avec des associations pour la souffrance animale, des singes (notamment), par milliers et par la bénédiction commerciale et intéressée de l'île Maurice qui fait des élevages, plus que honteux)...

AIR FRANCE commence à être écoeurée de la souffrance, tout court, c'est bon signe !

Elle n'est pas responsable, bien-sûr, de ces souffrances et de ces transports d'animaux comme la détention outrageuse et violente de ces hommes et de ces femmes, mais elle contribue, quant à sa participation de transport, tout simplement, à la vie de ces hommes, comme de ces animaux vers les laboratoires !

Anonyme a dit…

daniella,
air france ne s'est pas découvert une conscience (depuis le temps cela se saurait). Il s'agit purement et simplement d'un problème d'image et du risque commerciale que cela fait courir, en terme de manque à gagner, à la compagnie.
Bon entendeur vous salue !!!

Omar Chénwar a dit…

AJM tête de con, toujours pas en zonzon ?

DANIELLA a dit…

Alors, s'il y a un problème d'image, comme tu dis, pourquoi AIR FRANCE hésite encore à refuser ces transports "maudits" qui emmènent ces petits êtres vers la mort lente, les labos ?

AJM a dit…

Bjr Daniella,

Effectivement, si Air France par l'entremise de ses employés prend conscience du danger, tant mieux.

@+