jeudi 19 juillet 2007

CALIXTHE BEYALA CONTRE MICHEL DRUCKER.


Dans un silence de cathédrale, l'écrivaine franco-camerounaise, Calixthe Beyala, est en croisière contre son ancien mentor, Michel Drucker. Ne s'attaque pas à cette icône des médias qui veut, mais qui peut. Est-ce seulement une escroquerie ou, simplement, une histoire avortée d'alcôve ? Le silence radio en dit long sur les méthodes médiatiques en Hexagone. Sans avoir une sympathie particulière pour l'auteure, il y a, quand même, anguille sous roche.(AJM)


C’est le 11 juillet qu’a eu lieu devant le tribunal de grande instance de Paris la première audience d’un procès qui oppose la romancière franco-camerounaise Calixthe Beyala et l’animateur de la chaîne France 2, Michel Drucker. Le différend porte sur la rédaction d’un livre d’entretiens entre Michel Drucker et le philosophe Régis Debray. Selon l’acte d’accusation formulé par l’avocat de Calixthe Beyala dans son assignation, Michel Drucker a confié la rédaction de l’ouvrage à l’écrivaine, « en contrepartie du versement de la somme de 200 000 euros à la livraison ». « Le 30 juin 2006, la rédaction de l’œuvre est terminée et Mme Beyala remet le manuscrit à M. Drucker, qui en est satisfait. » Mais ce dernier, toujours selon l’assignation, « ne paie pas et n’entend pas le faire même s’il reconnaît la réalité de ses engagements et la livraison des travaux ».

Il convient de souligner le contexte singulier de cette affaire. Au moment de la rédaction du livre, la romancière et l’animateur avaient une liaison sentimentale, ce que rappelle l’avocat de Calixthe Beyala qui précise que « leur relation remonte à août 2004 ». Mais, entre-temps, Michel Drucker a mis fin à cette liaison. On se souvient que le dernier livre de Beyala, L’Homme qui m’offrait le ciel (Albin Michel), raconte une histoire d’amour entre un animateur télé blanc et une romancière noire (voir J.A. n° 2418). Le feuilleton n’est donc pas terminé.

23 commentaires:

Anonyme a dit…

Que Beyala arrête ses manigances.

KING a dit…

Bien fait pour cette anti-Dieudo !

Anonyme a dit…

Beyala c'est 0+0+0=0

MD a dit…

200 000 euros pour un compte-rendu de réunion ?! Euh.... je vais illico presto en parler avec mon directeur, je suis largement sous-payée finalement !

Anonyme a dit…

Quoi? 200 000 Euros pour une passe? C'est cher payé,oui! Je comprends qu'il ne veule pas régler, surtout pour ce que c'est....

Charly

Anonyme a dit…

Une soeur maltraitée par le même système qui nous opprime tous?

" KING a dit...

Bien fait pour cette anti-Dieudo !
"

Je t'assure que faire front commun contre l'ennemi, c'est mettre de côté quelques temps nos divergences.

King, vous devriez éviter ce genre de remarques,.... si vous êtes kamite bien évidemment.

o Houé

ZAPOTILLE a dit…

Effectivement, il y a anguille sous roche, AJM, mais même en admettant qu'il faille soutenir l'action de la belle Calyxte qui s'est fait roulée par un monsieur de grande notoriété dans le monde du show biz, il n'est pas exclu que sous l'oreiller, la légitimité de la romancière franco-camerounaise est plutôt altérée.

Il faut éviter de coucher avec son patron, c'est quelque chose comme ça qui lui arrive et maintenant, les frais seront de quel côté, à votre avis, les amis ?

Maintenant, je suis 100 % d'accord avec

ZAPOTILLE a dit…

...Je suis 100 % d'accord avec les internautes plus haut qui rappellent à certains que la solidarité, nous les noirs et métisses en avons plus que besoin, c'est ce qui fera notre succès de demain, si vous le voulez bien...

Anonyme a dit…

Plusieurs faits intéressants dans cet article:

Beyala vend sa plume aux puissants assez cher, elle a pris goût à l'argent et aux médias, on comprend pourquoi elle a cassé Dieudonné qui n'avait rien d'autre que sa dignité à lui offrir.

De plus, elle a aussi vendu son derrière (Drucker devait être content tant le fantasme du "cul des blacks" est répandu, surtout chez les racistes d'ailleurs), en espérant gardé Drucker dans ses filets.

Mais pour Drucker elle n'a certainement été rien d'autre qu'une chiksa qu'on consomme et qu'on jette, en plus d'être une schwartzer. Décidemment le vocabulaire yiddish est très explicite en matière de racisme anti tous les autres!

Du coup, revancharde comme elle est, elle a pondu un bouquin au parfum de scandale, certainement pour rentrer dans ses frais et amortir cette histoire d'amour déçue, et en plus elle l'attaque en justice.

Non seulement c'est peu élégant de sa part, mais en plus je crois qu'elle vient de signer là sa mort médiatique!

Elle aurait mieux fait d'amortir la casse et de quémander des menus privilèges à Drucker, comme de passer régulièrement à la télé pour faire la promo de ses bouquins.

Là je crois bien qu'elle va être black listée et qu'on entendra plus parler d'elle.

Et je suis persuadé qu'elle aura en plus le culot de se rapprocher à nouveau de Dieudonné, sachant qu'elle est grillé par ailleurs.

J'espère que dans ce cas, Dieudo aura l'intelligence de tout simplement l'ignorer. Elle ne mérite ni rancoeur et encore moins de réhabilitation, elle a choisi sa voie et elle s'est plantée, qu'elle assume maintenant.

Quoiqu'il en soit, elle doit avoir assez d'économies de côté pour vivre tranquille jusqu'à la fin de ses jours, c'est juste son ego boursouflé qui souffrira.

SANSVOIX a dit…

Ah Beyala, Beyala, Beyala !

Avec l'éducation courtoise reçue et malgré le charme dont plusieurs personnes me reconnaissent du côté de la gent féminine, je suis sûr que dans la rue BEYALA n'oserait pas jeter un oeil sur moi, bien que je n'en aurais peut-être pas besoin....

Et j'en vois de belles africaines nombreuses dans les rues de l'Europe qui croisent des hommes noirs comme si ces derniers étaient des violeurs à ciel ouvert,les évitant superbement.

Et en même temps, il faut les voir souriantes une fois dans les bras d'un citoyen européen de souche.. proche de la retraite ou carrément retraité..... ah ah ah ah, je dois vous faire rire, mais c'est une part d'une réalité...

C'est pour faire observer que dans l'esprit de BEYALA, notre Drucker national, c'est du top pour le "hameçonnage" afin de briller des mille feux dans Paris intra muros..

Mais il faut reconnaître que, malgré notre éventuelle solidarité fraternelle obligatoire, la soeur BEYALA joue gros son avenir d'apparition au fenestron (tv)!

Je vous ai parlé déjà ici de l'histoire d'un certain Eric BLANC (Africain), un imitateur de talent qui disparut de la télé, pour si peu que ce que vient de faire BEYALA (livre).

Eric avait parodié un présentateur de l'Antenne 2 (actuelle FR2) qui n'avait pas aimé.

Du jour au lendemain Eric BLANC disparut de la télé sans que personne dans les médias ne se porte à son secours...

Or, Drucker, c'est une icône, un temps l'on disait de lui que c'est le gendre rêvé de toutes les mères françaises.....

Prions pour la soeur BEYALA.

"Ne la la laissons pas tomber,
Elle devient fragile
Etre une femme libérée
C'est pas si facile"

Anonyme SANSVOIX

Anonyme a dit…

Soeur ou pas je n'eprouve aucune sympathie pour cette femme elle recolte juste le fruit qu'elle a semé.

The thoughest.

Phil a dit…

au sujet de l'affaire d'ERIC BLANC dont j'avais entendu parler; je n'ai jamais trouvé le fin mot de l'histoire, malgré des recherches par curiosité, mais ciriosité qui nous apprend beaucoup sur la caste médiatique.

QUelqu'un peut-il me guider vers des sites ou l'histoire serait explicitée clairement, avec le nom du trou du cul journaliste de Fr2 froisé d'être caricaturé par " un Nègre " .
J'aime ces références, pour mieux analyser l'hypocrisie de ces vedettes du SURMOI raciale, quand je les revois dans le poste.
J'ai l'impression que sur internet le nettoyage a été fait sur cette affaire d'Eric Blanc.
Merci à celui qui saura m'en dire plus et m'orienter.

SANSVOIX a dit…

Mon Cher PHIl,

C'est vrai que dans cette affaire Eric BLANC que je connais à peu près bien, même lui-même Eric BLANC que j'ai, il n'y a pas longtemps, aperçu furtivement à la Télé, (puisqu'on y évoquait l'injustice dont il fut et reste victime et aussi la "lacheté" de tant de ses mentors sur A2, FR2 de l'époue), lui-même était digne et n'en disait pas grand'chose.

Il se contentait de dire qu'il faisait autre chose aux côtés de sa belle femme, une négresse, laquelle lui aurait certainement donné le courage de survivre à ce morceau choisi du racisme impitoyable.

C'est vrai aussi que moi-même, en rappelant cette affaire, je pensais qu'elle doit être connue de tous et, je n'ai pas non plus voulu donner le nom du chroniqueur télé qu'avait parodié Eric BLANC....
Tout ce qu'on peut savoir est qu'il était chroniqueur de cinéma.

C'est fort possible que ce chroniqueur serait déjà à la retraite alors qu'Eric BLANC encore dans sa jeuenesse avait été et reste chassé de FR2.

Eric BLANC est un excellent imitateur, il fallait le voir et l'entendre, un vrai régal, imiter Alain DACAUX, Valéry Gisacrd d'Estaing, Jean-Paul BELMONDO qui s'en amusaient tous, sauf hélas, notre fameux chroniqueur de cinéma dont il est question.

(Le soir où il parodiait ce chroniqueur, j'étais d'alleurs devant la télé et ce fut la dernière fois qu'on l'a vu ).

Sachons seulement qu'Eric BLANC, ce n'est pas du genre "m'as-tu-vu à la télé ?".

Ce fut un vrai talent dans le genre IMITATION, comme Dieudonné dans le genre HUMOUR et COMIQUE.

Cependant si Dieudonné peut encore faire des DVD et qu'on peut encore profiter de son immense talent, je ne peux rien dire de pareil pour Eric BLANC...
Il faut croire, "dépité", qu'il avait tourné la page pour faire autre chose....

Anonyme SANSVOIX

DANIELLA a dit…

Eric BLANC avait, lui aussi le tort d'être noir, être humoriste est un chemin plein d'embûches pour un homme issu de l'immigration (à l'époque)...

Par contre, quelle aubaine et quel accueil pour Michel LEEB : Lui, il s'est éclaté sur les noirs et en a fait son beurre !

Quoique le talent, un bon coup de pouce, ça aide !!!

Je le répète : Si les noirs étaient plus solidaires, les choses ne se passeraient pas ainsi...

Quelque part, nous payons les frais de notre laxisme et de notre lâcheté !

SANSVOIX a dit…

TOUT A FAIT d'accord, chère daniella...

Et si je continue à être assidu à ce blog d' AJM, c'est pour entendre nous répéter cela, inlassablement. l'UNION, l'UNION, l'UNION !

Nous avons perdu nos illusions de l'intégration individuelle pour être à l'abri de tout cou fourré, donc, c'est l'union.

L'union bien organisée, capable d'ester en justice avec efficacité contre toute humiliation des nôtres et qui peut encore nous rendre notre respactabilité, communautairement et individuellement !

Le cas d'Eric BLANC est le plus horriblement triste...Sa disparition de la télé n'eut même pas de conversations privées entre NOIRS...c'était vraiment un "non-événément",

Après tout, si conversations pouvaient y avoir, elles ne pouvaient avoir lieu que s'il y avait ne serait-ce que rencontre entre Africains et....Antillais...et dans des lieux autres que là où l'on "zouke" et ou l'on "ndombole",et où l'on "mapouke"...

De toutes les façons, sous d'autres régistres, des cas comme ceux des Antillaises, miss-France déchue de son titre ou d'une speakerine chassée d'antenne (photos inadmissibles dans des magazine people) ont connu le même caractère de non-événement.

Surtout avec nos croyances religieuses et sectaires importées qui nous poussent à nous indigner facilement devant certaines des nos soeurs qui aspirent à un peu de liberté et à échapper à l'éventuelle étreinte machiste ou de certaines moeurs..., c'est normal que nous mêmes arrivions à appuyer par notre indifférence, les actes racistes qui sanctionnent les nôtres....dur dur, ma chère daniella, dur dur !

Et c'est vrai aussi que LEEB se fait coudre et couvrir d'or avec l'"animalisation" (singes) des Africains sur les plateaux télé.

Quelques bonnes âmes s'étaient un peu offusquées tout récemment pour la bonne forme, mais pas question de chasser LEEB des antennes radio et des chaînes de télévision..., comme SEVRAN et les autres !

Anonyme SANSVOIX

Anonyme a dit…

Eric Blanc avait imité Henti Chapier en 1988. Celui-ci animait une émission littéraire ou assimilée. Il était surtout notoirement homo....

DANIELLA a dit…

Et Sevran est notoirement homo, ce qui ne l'empêche pas d'être négrophobe à souhait sous la bénédiction de Jack Lang, de France 2 et de toute la suite !!!

Vivement demain que toute cette génération issue du colonialisme soit remplacée par des jeunes meilleurs, mais quelle utopie de dire ça, n'est-ce-pas ?

L'homme se surpasse par sa petitesse, et sans vouloir donner de leçons.

Ceux-là ont le monopole de l'emploi et de la considération, rien qu'à cause d'une couleur, quand tu les vois médiatisés, quelle égo, quelle mauvaise foi à vouloir prétendre qu'ils sont plus intelligents que les autres : Le racisme, c'est ringuard, s'ils savaient ça, eux, qui sont si snobs...

Anonyme a dit…

on se calme... Calixthe sait ce qu'elle fait. Il n'y a ni manigance, ni coup fourré. D'ailleurs, je me demande si vous connaissez bien la femme dont vous parlez. Elle a travaillé réellement pour Michel Drucker. Il a tenu à son encontre des propos racistes, alors qu'il habitait chez elle. Elle n'a rien à foutre de ce type, mais veut tout simplement que le monde entier sache qui sont ces hommes. Le grand frère de Drucker, Jean avait déjà tenu les mêmes propos à l'encontre d'une autre femme noire. Elkabach a fait de même recemment. C'est une manière de leur dire qu'ils ne pourront plus agir ainsi dorénavant à l'encontre de la femme noire. Aussi il serait bon que vous comprenez les enjeux au lieu de vous focaliser sur vos émotions de jalousie. Quand un Drucker dit à une femme noire ne pas l'épouser parce qu'elle est noire, c'est une insulte pour toutes nos femmes, mères ou soeur. C'est ainsi qu'il faut comprendre la chose. Quand il dit qu'il ne paie pas un travail, c'est parce qu'il se croit encore à la bonne époque de l'esclavage. Vous vous plaignez de Sevran ? Il sera encore là à la rentrée, car vous passez plus de temps à taper sur les vôtres que sur les autres. Et ce complexe que vous avez ! Savez-vous que l'homme avec qui beyala a vécu réellement est un noir, africain ? Certainement pas. Aussi Drucker est un raciste, une crapule, et beyala aura sa peau. Elle ne disparaîtra pas. Je connais la bête. salut à tous

Anonyme a dit…

anonyme,
beyala ne sera pas blacklist�e, contrairement � ce que tu penses. Elle tient le bon bout, est invit�e et le Drucker s'inqui�te s�rieusement pour son avenir. Elle fait l� ce que chaque femme noire devrait faire lorsqu'un blanc d�cide de lui pisser � la gueule. Saluez son courage. Cet acte qu'elle pose signifie qu'elle ne doit rien � personne, m�me pas au syst�me. Qu'elle n'a peur de rien. Elle a vendu son livre sur tous les plateaux. Elle n'a pas besoin de l�cher le cul � ce raciste de Drucker pour exister. Et vous perdez la t�te : entre un �crivain et un animateur, la personne cel�bre est l'�crivain. Ne l'oubliez pas. Drucker est un analphab�te qui veut se faire passer pour un intello en faisant croire qu'il avait �crit un livre que Beyala a r�dig�. Il gagne plus de 700 000 euros par semaine. Que represente 200 000 euros sur plus de deux ans de travail ? Ce type doit �tre trait� de la m�me mani�re QUE sEVRAN; iL FAUT LE CHASSER DE LA t�l�

SANSVOIX a dit…

C'est vrai, qu'il ne faut pas juger les gens de télé à partir des mines gentillettes qu'ils affichent.

L'on peut imaginer que Drucker qui n'arrête pas de rappeler à la France entière qu'il n'a pas eu son bac, ne puisse pas être facile à vivre et que BEYALA en ait pris à ses dépends !

On se demande d'aileurs pourquoi l'on ne voyait plus à ses côtés MILLER, MAZURE et GELLUK à son "Vivement Dimanche".

Mais ce qui met parfois de façon épidermique (peut-être) certains africains, en ricanement ou en "colère", c'est de voir que ceux ou celles des africains ou des Noirs qui passent sur des plateaux télé, affichent avec délectation leurs différends sur de sujets qui ne demaderaient que concensus.

Comment par exemple comprendre que Calixthe sur un plateau de télé, rarement, qu'elle soit d'accord avec Taubira ?

Comment, pour l'ensemble de combat de Mme TAUBIRA en faveur de tous les Noirs, peut-on trouver un(e) Africain(e),ou un(e) Antllais(e)sur un plateau de télé, mettre en difficulté ses thèses ?

C'est cette attitude qui interloque parfois sans qu'on n'éprouve nécesairement l'on ne saurait quelle jalousie à l'égard de l'écrivaine et surtout sans qu'on lui demande qu'elle soit d'accord avec tous les Noirs de France sur tous les sujets !

J'ai déjà écrit :

C'est une soeur

"Ne la laissons pas tomber..."

...Même si elle n'a pas besoin de nous !

De toutes façons c'est avec de nombreuses expériences et épreuves qui nous accablent que nous finirons par comprendre peut-être que nous avons besoin d'une même vision pour la défense de notre dignité en toutes circonstances...

Bon dimanche à tous !

Anonyme SANSVOIX

Anonyme a dit…

d'accord avec toi, frère. Mais beyala n'a jamais été en contradiction avec taubira que je sache. Elle a mené aussi le combat pour la représentation des minorités visibles, ne l'oublionbs pas. C'est vrai qu'il faudrait entre nous trouver des points de concordances que de divergeances, de toute façon il y en aura toujours des points de vue different. Drucker comme son frère aîné est un raciste. Elkabach aussi. Elle a écrit ce lvre pour qu'on sache la misère des femmes noires dans ce pays, pas pour se venger d'un amour déçu. Il s'agit là d'un combat qui renforce nos révendications auprès de France télévision qui apparaît de plus en plus comme un nid de racistes. Sevran, Fogiel, Drucker sans oublier ce couillon qui s'est foutu de la gueule des 152 morts antillais lors du crash. Le retour de Sevran sur les écrans sera la pire insulte que nous allons vivre. Il conviendrait de s'assoeir et de réflèch sérieusement aux stratégies à mettre en place pour faire tomber définitivement ce raciste. C'est un défi à rélèver pour chacun d'entre nous

Anonyme a dit…

Et moi je m'y attèle tous les jours, à faire tomber ce Sevran. Stratégiquement en disant que tous les icônes de France télévision sont racistes, ce qui est vrai, nous nous approcherons des résultats escomptés : faire virer cette ancienne génération qui se met au travers de notre chemin. Bonne nuit à tous

Anonyme a dit…

Le camp de Drancy était largement autogéré par les Juifs.
Ouvert en 1941, il servit de base de transfert dans le cadre de la Solution Finale.
Sur 67.000 Juifs qui y transitèrent, seuls 8.500 étaient Français.
Abraham Drucker (père de Michel), en était le médecin chef, et il assista Alois Brunner dans sa rafle des Juifs de l’ancienne Zone Libre (Nice).