vendredi 13 juillet 2007

COUP DE BABOUCHE POUR SARKO Ier.


Sauveur de l’Europe et petit père -depuis hier- des institutions, Sarko Ier a encore quelques soucis avec la danse du ventre.


Le moins que l’on puisse dire est que le porte-parole de l’Elysée, David Martinon, était un peu gêné aux entournures lorsque, vendredi dernier, il a dû expliquer aux journalistes les raisons du “report” de la visite de travail que devait accomplir le président Sarkozy au Maroc le 11 juillet. A la question du pourquoi Martinon a répondu par « c’est une raison de calendrier. Il faut poser la question aux autorités marocaines. Je ne peux pas être le Porte-parole du Roi. Le Roi a apparemment des obligations. »


Difficile d’être plus ironique quand on connaît les activités de Mohammed VI qui effectue actuellement une grande tournée dans l’Oriental pour tenter de désenclaver cette région en proie à des difficultés économiques suite à la fermeture de la frontière avec l’Algérie en 1994 : inaugurations en série d’un hôpital, d’une mosquée, d’une école, d’un projet de développement économique… Evidemment les raisons du report de la visite de Sarko 1er au royaume enchanté sont d’une toute autre nature.


Le Maroc n’a en effet pas du tout apprécié la façon dont cette visite a été organisée et a multiplié les crises d’urticaire. Et Dieu sait que l’Elysée avait pourtant tout calibré à la seconde près pour ménager les susceptibilités des Marocains et des Algériens. Première crise marocaine : le fait que le Président aille serrer la paluche du président algérien Bouteflika avant celle de Mohammed VI qui, cerise sur le gâteau, devait passer après le président tunisien. Seconde crise : de façon imprévue, l’Elysée a décalé les dates de la tournée maghrébine de 24 heures de Sarko à cause d’un problème d’emploi du temps. Troisième crise : même si Nicolas Sarkozy avait très vraisemblablement prévu de passer quelques jours de vacances au royaume enchanté, sa visite officielle ne devait durer que quelques heures. « On ne traite pas la fidélité de cette manière » a glissé un « familier du souverain » au quotidien Le Monde. Et le Maroc d’exiger une visite d’Etat en bonne et due forme qui s’étale sur plusieurs jours. Aux dernières nouvelles, celle-ci est prévue pour le mois d’octobre.


5 commentaires:

Anonyme a dit…

Allons allons, le Roi du Maroc s'en remettra!
Il en va de la stabilité du Maghreb...

Allain j'ai perdu ton tel et ton adresse email peux tu me repondre sur cette adresse email sorayarachid@yahoo.fr

Je souhaiterais t'annoncer une bonne nouvelle de mon coté

Amicalement
KC

Anonyme a dit…

J'espere que les regimes nord africains couperont l'herbe sous les talonette du nabot; il se prend pour qui à inventer son "union mediterranenne" ?

SANSVOIX a dit…

Heureux AJM qui va recevoir une bonne nouvelle de Monsieur ANONYME...

A propos de SARKO, il nous semble, qu'il lui faudrait peut-être quelqu'un à ses côtés pour tempérer ses ardeurs...

Les 53 % lui donnent de la bougeotte qui ferait que l'espace de l'Hexagone n'est plus assez large pour son jogging....d'où certainement cette envie intenable d'aller faire quelques petites foulées de jogging sur le sol chérifien...

Nous avons notre Président étoile filante...et au Maroc , ils ont leur Roi avec des moeurs diplomatiques spéciales...

Et comment servir tranquillement un thé entre un Roi et une étoile filante...?

En outre, l'Union Méditerranéenne de SARKO serait fraichement accueillie, comme une tentative de saboter l'Union Africaine...

Anonyme SANSVOIX

AJM a dit…

KC,

Depuis le temps....Toujours en Algérie ? Ok! Je vais t'envoyer à nouveau mes coordonnées.

Amicalement !

Anonyme a dit…

Bien joué monsieur le roi du Maroc. Assez de cette condescendance !