jeudi 26 juillet 2007

DEUX MILITAIRES TUES.


PARIS (Reuters) - Deux militaires français ont été tués, l'un en Afghanistan, l'autre au Liban.

L'adjudant Pascal Correia du premier régiment de chasseurs parachutistes a été tué dans la nuit de mardi à mercredi lors d'une attaque à la roquette d'un cantonnement de l'armée afghane dans la province de Wardak, ont expliqué la présidence de la République et le ministère de la Défense.

Le sous-officier accompagnait en tant que formateur une unité de l'armée afghane.

L'adjudant Eric Lalloyeau du 31e régiment du génie a été tué au Liban mercredi matin dans l'explosion d'une sous-munition lors d'une mission de reconnaissance à pied dans la région de Nakoura, où est basée la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul).
Ce décès avait été annoncé par la Finul et la nationalité du militaire avait été précisée de source militaire libanaise. Cette source ajoutant que le décès avait eu lieu dans le village de Chamaa, au sud de Tyr.

La France a environ 1.100 hommes en Afghanistan, principalement dans la région de Kaboul, dans le cadre de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Fias) de l'Otan, qui regroupe 37.000 militaires issus de 35 pays.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Faudrait peut être commencer dès maintenant à créer un "compteur" du nombre de soldats français tués dans toutes ces entreprises américano-sionistes...car nul doute qu'il va y en avoir de plus en plus(merci Nicolaï sarkozyescu)

Anonyme a dit…

Que sont-ils allé faire dans cette galère?

Anonyme a dit…

Oui ,il faut aussi chercher à savoir pourquoi la France a choisi de retourner dans l'OTAN aprés que DE GAULLE l'ait quittée ? Cimourdain .

ibrahim a dit…

je suis Ibrahim El Ali

La pendule de mon Windows Vista m’indique, 3 heures 31.

Déjà 3 jours que le décès de L'adjudant Eric Lalloyeau du 31e régiment du génie fourmille et gangrène mon esprit agité. C’était juste un accident quelque part dans un village au sud Liban entre Tyr et Naquora.

L’actualité toujours en recherche de sensationnel a effleuré l’information, vous devinez bien que s’il s’agissait d’un attentat qui avait causé la mort de ce soldat Français, une armada médiatique internationale aurait accosté sur les rivages phéniciens.

Je sentis que la soif me brûlait de rapporter cette affection inaccoutumée, que nos deux destins se chevauchaient, et relater mes sept mois d’épreuve dans le déminage humanitaire au Sud Liban, en compagnie des forces Françaises et Belges de la Finul.

Plus de 4000 bombes à sous munitions dépollués, 100 bombes et obus neutralisés dans ces mêmes collines, et le sentiment accablant qu’un héros, un chevalier des temps modernes, un démineur Nedex, aurait mérité beaucoup plus les feux de la rampe de l’actualité, offrant derrière chaque rocher sa vie, pour que nos enfants Libanais revivent.

Eric, les marches de la montagne sacrée te sont ouvertes, "La gloire du Liban t’a été donnée" ( Isaïe 35,2 ). Le prophète Moïse lui-même suppliait son Seigneur Yahvé,
" Ne pourrais je passer là-bas et voir cet heureux pays et cette heureuse montagne, le Liban ! " (Dt 3,25 )

« Celui qui a crée la vie et la mort afin d’éprouver qui de vous accomplit la meilleur œuvre » Coran Sourate la royauté verset 2

Sur la montagne Sacrée du Liban, résonnent la voix de l’Eternel et les pas quotidiens du démineur Eric Lalloyeau, dans son sacrifice et l’épreuve qu’il lègue à sa famille et ses amis.
Derrière le hasard de chaque buisson son destin l’y attendait.
Ce n’est ni dans les mines, ni dans le fracas des bombes, ni dans les clairons, mais plutôt dans le souffle qui frissonne sous une bruine, à peine perceptible de l’aurore, ou quelque part au milieu des champs Sanabil du levant, que le divin t’a été révélé.

Sanabil mot emprunté de l’arabe voulant dire épi de blé

jaywilly a dit…

Ibrahim El Ali: God grant that when I die someone will give me a send off as beautiful as yours for Eric. Julia