lundi 10 septembre 2007

KEMI SEBA ENFLAMME LE THEÂTRE DE LA MAIN D'OR.

J'ai rencontré Kemi Seba le militant politique, deux fois. En revanche, le comique dans un politic street show, rien que ce jour. Le leader du GSK (Génération Kemi Seba), se lance dans un combat politico-humoristique dont, d'aucuns diront qu'il est raciste et d'autres, violent. C'est selon.

En fin d'après-midi, 17H pétantes, je suis devant le théâtre de la Main d'Or. Après un contrôle au corps, je me procure mon billet d'entrée.

Il fallait me faire une idée, comprendre, ausculter, avant de pouvoir juger.

J'aperçois les membres de GSK, très endimanchés, des Identitaires, Ginette Hess Skandrani, Dieudonné, Princess Erika, des Noirs, des Arabes, des Blancs bref, LA FRANCE. Une équipe de la TSI(Télévision suisse italienne) ou de l'excellent Bookman de Kamayiti.un site génial.

Prévue à 17h, la représentation commence à 18h. Une diatribe antisioniste sans bavure et sans concession s'engage. tel un boxeur dans un ring, les uppercuts de "l'ami" des sionistes fusent. Tout le monde est égratigné: Fode Sylla, Lilian Thuram, Dominique Sopo ou encore Basile Boli, Tarik Ramadam, etc.

Il pointa du doigt ceux qui minent la dictature sociétale du monde, de la France. Il s'évertua à citer uniquement certains pompiers pyromanes de l'antisémitisme, pour récuser les amalgames. Il s'amusa à faire le Rabbin ici, le "Black" intégré là ou encore l'Arabe "fier", converti à "je ne sais quoi dit-il, en égratignant au passage, Mohamed Sifaoui.

Il a fustigé les allégations mensongères selon lesquelles, il est violent ou raciste. Il a notamment accusé l'escroquerie sur la dictature des commémorations qu'on demande à certains d'oublier et, à d'autres d'en faire, le matin, à midi et le soir.

Il rejeta le métissage comme obligation, sans renier les autres, à savoir, les Arabes, les Blancs et les autres.

Entre applaudissements à tout rompre et rires nombreux, dans un jeu scénique impeccable, pour sa première, le Fara s'est plutôt bien sorti de cette représentation qui sera hebdomadaire et aura lieu tous les dimanches.

Pour conclure son stand up sous forme de tryptique relatant l'histoire de sa vie, son combat, et sa vision de la société, il accusa certains Noirs d'être à l'origine de ce qui leur arrive. Il fustigea en concluant son show, tous ceux qui jugent sans au préalable étudier. Dans la mesure où la plupart, ce sont des Nègres de maison "qui se contentent de miettes", ils sont dit-il, plus dangereux que les autres, parce que Noir.(sic).

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce fut un grand moment de spectale:le politik street show,un concept nouveau et novateur!kemi seba etait dans un grand jour comme a son habitude, et le publique très réactif(rires ,commentaires, interactions...)...franchement j'ai trouvé ça trop fort, je le conseille à tous(faut l'avoir vu au moins une fois avant que ça ne subisse le censure)

AJM, j'ai l'impression que je n'étais pas au même show que toi parceque quand il a parlé du métissage, il a bien précisé qu'il n'avait rien contre les métisses (ni même les couples mixtes en tant que tel...à un moment il a même fait allusion aux "amours" qu'on ne peut pas controler...) ce qu'il a condamné c'est L'OBLIGATION DE SE METISSER, L'IDEOLOGIE DU METISSAGE comme solution aux problèmes de l'humanité , qu'on nous sert à longueur de journée(par ces mêmes personnes qui, eux ne veulent pas se mélanger aux autres) alors que la règle de cette société pigmentocratique reste le racisme.

Y'a quand même une différence entre quelqu'un qui exècre le métissage biologique (comme abâtardissement) et quelqu'un qui dénonce l'idéologie du métissage obligatoire (accompagnée souvent de la dévalorisation de l'image de le femme noire), non??...

Et puis il n'a jamais , même laissé entendre que les noirs étaient leurs propres bourreaux, il a dit que les noirs doivent aussi se rendre compte que c'est d'abord de leur propre faute si ILS NE SE LEVENT PAS, si ils restent apthique c'est pas la faute du blanc c'est de LEUR faute, au lieu de brailler sur les autres ils devraientt SE LEVER!

A moins que je ne comprenne plus le français...

Anonyme a dit…

sacre ginnette Liberté de Penser

Anonyme a dit…

très content d'avoir quelques échos du spectacle, pour nous autres qui sommes en province! Merci à anonyme et à AJM!

Anonyme a dit…

Vous pouvez cr�er des centaines de milliers de blogs ou de sites antikemite: c'est trop tard, Pandore est dej� sorti de sa bo�te!! et je comprend que le r�veil kemite foute la chiasse � certains...eh bien ces m�mes personnes n'ont pas encore fini de chier!

Laisse tomber les tentatives de diffamation, tu vas perdre ton �nergie pour rien "loup blanc", le tr�s grand professeur Cheick Anta Diop a d�j� mis K.O toute la batterie des sp�cialistes occidentaux au Caire en 1974 (Colloque du Caire ou la d�faite de l'ideologie leucocentr�e): donc le carrotes sont cuites depuis longtemps...sauf que le leucoderme lambda ne le savait...EH BIEN VOUS ALLEZ SAVOIR!! le rayonnement de Cheik Anta Diop n'a pas encore fini d'illuminer la science universelle.

Anonyme a dit…

"L'OBLIGATION DE SE METISSER, L'IDEOLOGIE DU METISSAGE comme solution aux problèmes de l'humanité , qu'on nous sert à longueur de journée"

Je crois me souvenir que ça a été le crédo de Dieudonné pendant des années. Moins depuis qu'il fréquente Seba et Soral !

A ce propos, Alain finkielkraut aussi déteste le métissage :

"Le métissage est la valeur suprême de l’antiracisme contemporain, son maître mot, sa réponse à la préférence nationale et à l’universalisme conquérant (...). Sous le nom de métissage, l’Occidental éclairé s’adonne à toutes les expériences, à toutes les aventures, à toutes les hybridations..."

"Je crois qu’un Etat juif est de moins en moins acceptable dans un monde où l’on dit sur tous les tons que la plus belle réalisation de l’humanité, c’est le métissage. Pour être les contemporains de leur temps, Palestiniens et Israéliens devraient, à l’image des Européens,se mélanger les uns aux autres. Et voilà ces juifs qui veulent rester juifs et former un Etat juif."

Finalement, Finkielkraut et Kémi Séba sont d'accord ! Que demande le peuple !!!

Anonyme a dit…

Kémi Séba dixit: « Mes sympathisants ont très bien compris la différence entre un séparatiste, qui réclame le droit au développement séparé pour chacun, et un suprématiste qui parce qu’il se sent supérieur aux autres à cause de la couleur de la peau, se pense investit d’un droit légitime à l’impérialisme. »

« Mes sympathisants ont très bien compris la différence entre un séparatiste, qui réclame le droit au développement séparé pour chacun, et un suprématiste qui parce qu’il se sent supérieur aux autres à cause de la couleur de la peau, se pense investit d’un droit légitime à l’impérialisme. »

http://www.geostrategie.com/cogit_content/verbatim/PolitikStreetShowSarkophob.shtml

Une interview où je crois même deviner quelques petits pièges tendus à ce qui accusent avant de réfléchir. Bravo GKS