samedi 15 septembre 2007

RIPOUX DE LA POLICE NATIONALE : DE DEUIL LA BARRE A SAINT-OUEN.


Il ne vous a pas échappé qu'en ce moment, 3 CRS de la compagnie 7 de Deuil La Barre, dans le 9-5, Val d'Oise, croupissent depuis hier soir en prison. Ces violeurs, n'ont eu que 7 ans d'incarcération.

7 comme le chiffre correspondant à la dénomination de leur compagnie. Passons.

Le cas des ripoux de Saint-Ouen lui, reste un cas d'anthologie. On n'en parle pas. Un petit groupe de quatre voleurs et flics à la fois. Ces derniers durant des années, ont constitué une caverne d'Ali Baba chez eux.

6 ans d'impunité. Un butin impressionnant: chemises, briquets, couteaux, baskets, téléphones portables... etc, qu'ils rackettaient aux vendeurs à la sauvette.

Ils faisaient semblant de lacérer la marchandise et, jouaient les pères Nöel au commissariat.

Résultat des courses: trois avec sursis; pas d'inscription au casier judiciaire; poursuite de leur carrière....de flics ou de ripoux ?

Justice à deux vitesses ? Que vont dire ceux qui croupissent en prison pour un larcin ?

2 commentaires:

sKaLpA a dit…

Et ceux qui conduisaient le fourgon, ou qui fermaient les yeux, n'ont eu que du sursis ou pire acquittés....
Salopes de keufs, chantaient les cadavres groupe punk des 80's...
Malheureusement, c'est toujours d'actualité
Big up
skalpa

SANSVOIX a dit…

Par habitude et par la faim, le serpent peut s'avaler par sa propre queue.

Anonyme SANSVOIX