mardi 2 octobre 2007

FRANCE : LE TRIOMPHE DE LA NEGROPHOBIE D'ETAT.


Avec ça, ne soyez pas surpris demain. A bon entendeur salut ! (AJM)


L'esclavage n'est plus un "point fort" du programme en primaire


Par Chloé Leprince (Rue89) 09H19 01/10/2007


L’Education nationale est-elle frappée de schizophrénie en matière d’enseignement de l’esclavage? En avril, les profs d’histoire-géographie du secondaire recevaient une note pour préparer la journée commémorative de l’esclavage, le 10 mai. Une nouveauté introduite par la loi Taubira, et présentée à l’époque comme un symbole fort. Or, au mois d’avril également, le ministère publiait un arrêté visant à la refonte des programmes scolaires en primaire, qui rétrogradait de facto la place que l’on accorde à l’esclavage dans les manuels.


La traite négrière n’était, initialement, pas le seul point d’histoire concerné: dans son arrêté daté du 4 avril, la direction générale de l’enseignement scolaire a en fait supprimé parmi la liste des points fort estampillés comme tel dans les programmes du cycle III, non seulement l’esclavage, mais aussi la Shoah. Tollé.


Il faut laisser passer l’été pour découvrir la suite de ce feuilleton très discret: en septembre, la commission chargée de remanier les programmes fait marche arrière. L’extermination des juifs pendant la Seconde guerre mondiale fait son retour dans la liste des points forts. Mais pas l’esclavage.


"Simplification hautement symbolique"


Introduite dans les programmes par la loi de 2002, la question est souvent enseignée en niveau CM1. La référence à la période figure toujours dans les programmes d’histoire moderne. Mais plus dans la liste des points forts essentiels de l’enseignement primaire. Une liste officielle qui permet aux enseignants de vérifier le niveau des connaissances qu’ils peuvent exiger de chaque élève. François Durpaire, historien et président de l’Institut des Diasporas noires francophones y voit une "simplification hautement symbolique". Enseignant l’histoire à l’université de Cergy Pontoise, il parle de "cacophonie" et a décidé de médiatiser le problème:


"Au moment où l’on demande aux enseignants de faire toute sa place à l’esclavage à l’école, on l’exclue des grandes questions à faire mémoriser aux élèves. C’est un signe qui est donné. Or il faut veiller à ce qu’on retiendra des programmes au bout du compte."


L’historien François Durpaire entend ne pas céder à une certaine "paranoïa" mais souligne l’importance de ne pas édulcorer l’Histoire telle qu’elle est racontée aux élèves:


Au ministère, on a mis plusieurs jours à s’assurer de quoi il s’agissait, minimisant d’abord la portée de ces listes de points forts. Puis on a fait valoir qu’il ne s’agit que d’un souci de simplification pour abréger les textes officiels. Avant de confirmer que des modifications étaient bien en cours dans les programmes, et notamment cette suppression du terme "esclavage" dans la liste des points forts, même si "le temps des découvertes, qui correspond à la période, est bien maintenu". "Mais c’est une question essentielle, et il faut s’interroger sur la meilleure manière de parler d’un tel sujet. Un document complémentaire doit venir expliciter les façons les plus opportunes d’aborder la question", fait valoir le Bureau des écoles, qui gère les programmes du primaire.


16 commentaires:

Anonyme a dit…

Où sont les soi-disant leaders Noir ?

Anonyme a dit…

Les leaders noirs n'en ont rien à faire des gesticulations de l'Etat et de ces hommes d'Etat. Les leaders noirs ne sont pas étonnés de ce qu'il se passe dans ce pays négrophobe. Donc pourquoi feraient-ils les marioles ? Et que faites vous vous ? Apparemment une fois libérés de leur maître, toujours nombreux sont ces noirs qui ont besoin d'un papa ou d'un tonton.

"Où sont les soi-disant leaders Noir ? Où sont les soi-disant leaders Noir ?"

Vas y remballe.

Anonyme a dit…

Mais, ce n'est quand même pas aux descendants d'esclavagistes, d'apprendre à nos enfants tout le mal qu'ils ont fait dans le monde, non?

Avec ceci, les leucodermes commencent à assumer leur négrophobie.

Cette décision est quand même cohérente dans le système de la suprématie blanche et de sa férocité!

C'est quand même à nous de nous prendre en charge et de ne pas nous laisser endormir par la comédie de l'école laïque et républicaine.


Et nous, on fait quoi CONCRETEMENT pour éduquer nos enfants sur la réalité de l'histoire?

O Houé

Anonyme a dit…

Il ne faut pas exagérer, après tout l'esclavage n'est qu'un détail de l'histoire de France.

Anonyme a dit…

Tout à fait d'accord avec l'analyse de O Houé,car sa phrase en caractère gras pose parfaitement le problème ,et en plus ce serait dangereux pour la bourgeoisie "bien" pensante d'enseigner clairement aux enfants des banlieues leurs origines véritables aprés qu'une certaine Fatima du gouvernement Sarko ait traité les chomeurs de "glandouilleurs " ! Cimourdain .

Anonyme a dit…

L'arrêté date d'avril, Sarko a été élu en mai...

N'y a-t-il pas un problème ? Pourquoi voir en lui l'instigateur de ce projet ?

Après, oui, c'est une grave erreur et j'aimerais en connaître les raisons car, évidemment, la Traite doit être enseignée à l'école.

SANSVOIX a dit…

NOIRS, au lieu le soir d'aller dans de discothèques et autres débits des boissons, prenez le temps d’éduquer vous-mêmes vos enfants.

Oui, il y a une cohérence que les descendants esclavagistes profitant d'un rapport des forces en leur faveur, n'osent pas entendre que leurs ascendants ont été d'une monstruosité diabolique par CUPIDITE.

Noir, si votre enfant vous demande pourquoi y a-t-il eu des humains d'esclavagistes ?

-Dites lui que parce qu’ils étaient CUPIDES.

Et pourquoi alors ils ont enlevé l'esclavagisme comme "point fort" dans le programme scolaire en France ?

- C'est simplement parce qu'ils sont restés CUPIDES, ARROGANTS et qu’ils sont encore PRETS à réduire leurs semblables en esclaves si l’occasion se présentait de nouveau.

D’où il faut rester vigilants.

Et pourquoi alors ces esclaves étaient des Noirs Africains ?

- Parce que les NOIRS en Afrique croyaient que l'homme ne pouvait être capable de telle MONSTRUOSITE, mais, hélas, les AFRICAINS ont été NAIFS sur ce point précis.


NOIRS, les enfants juifs n’ont pas appris l’histoire de la SHOAH à l’école républicaine.

Ils l’ont apprise tous à la maison avant de l’imposer à l’école.

Voilà un travail commun auquel les RIBBES et les LOZES doivent consacrer, une bonne partie de leur temps.

Si C. RIBBES a pu mettre à la connaissance de tous d’un « NAPOLEON esclavagiste », l’on pourrait imaginer que le combat de Madame TAUBIRA lui avait donné les forces de le faire.

Nous savons qu’en ce qui concerne l’esclavagisme subis par les NOIRS, Madame TAUBIRA a eu du mal à l’imposer comme crime contre l’humanité, jusqu’en obtenir une journée de commémoration, en France.

S’il y a une frange d’intelligentsia française qui est entrée en résistance contre la victoire de Mme TAUBIRA, c’est justement parce que Madame TAUBIRA, à part quelques Noirs engagés et habitués à lutter pour toutes les causes justes, elle n’avait pas derrière elle un grand mouvement de masse des Noirs.

Ce qu’on obtient uniquement par la voie parlementaire, étant donné les majorités fluctuantes peut être perdu par la voie parlementaire.

Et nous y sommes aujourd’hui !

Par contre lorsqu’une loi parlementaire a été précédée par des mouvements des masses elle est difficile à abolir.

Ne faites pas attendre les enfants noirs apprendre l’histoire d’esclavagisme à l’école.

C’est à la maison qu’il faut commencer à le faire, exactement à l’âge où on leur apprend, à la maison l’histoire de Jésus et/ou de Mahomet.


Noirs, nous avons vraiment un grand problème. Même à l’époque de lutte contre l’apartheid, les NOIRS étaient discrets pour descendre dans la rue avec des collectifs anti-apartheid français. Par contre lorsque MANDELA était libéré , des milliers de NOIRS s’étaient retrouvés sur l’ esplanade de TROCADERO, tous devenant activistes militants anti-apartheid.

Répétons, les enfants juifs apprennent l’histoire de la SHOAH avant de mettre le pied à l’école de la République

Anonyme SANSVOIX

Anonyme a dit…

Le deuxième mandat de Chirac a été en partie géré par les juifs. et ces derniers ont été blessés par la loi TAUBIRA, ils n'ont eu de cesse à s'en prendre à cette loi. Dès l'élestion de sarkosy, il y a eu lynchage des Kémit(e)s et meurtres des Kémit(e)s. Avant l'"élection" du juif sioniste, toute sa secte alimentait la Négrophobie et l'Islamophobie. Cependant, je ne suis pas surpris par cette lacheté de la part de cette secte caballiste qui a du mal à assumer son passé et son présent. J'y vois un signe de faiblesse et de peur. O Houé a totalement raison, c'est à nous d'apprendre à nos enfants, frères et soeurs, notre vraie Histoire, haut combien illustre. Jamais un violeur, un pilleur, un meurtrier racontera ses mefaits en meme tant qu'il veut se faire passer pour "un élu de Dieu".

Nos ancetres veillent.

allain jules c@mmunication a dit…

Bonsoir à tous !

Je crois que les Noirs sont en partie responsables de ce qui se passe parce que désunis.

O Houé, tu as parfaitement raison, Cimourdain aussi d'ailleurs.

ASV, ton post a bouleversé plusieurs. A cet effet d'ailleurs, plusieurs sites veulent le reprendre et demandent ton autorisation. Vais-je le reprendre moi-même ?

@+

SANSVOIX a dit…

AJM,

Sans problème !

Anonyme SANVOIX se dévoilera à vous, quand ce sera propice !

Bien des choses chez vous tous !

ASV

SANSVOIX a dit…

AJM,

Rectifie cette phrase :


"Noir, si votre enfant vous demande pourquoi y a-t-il eu des humains esclavagistes ?"

Celle-là est la bonne

ASV

Alternative Démocrate a dit…

ASV,
Merci pour cette argumentation que nous diffusons avec ton aimable autorisation

Jean-Mouloud a dit…

ASV,
Tu as mis en plein dans le mille, mon pote.
ça sort des tripes. Merci.

allain jules communication a dit…

Anonyme SANSVOIX,

C'est fait. Je suis assez speed mais j'ai lu attentivement.

Anonyme a dit…

Merci à ASV.

Anonyme a dit…

la negrophobie existe mais vous l'exagerez et meme vous la créé de toute piece des qu'un pigeon vous chie dessus






lettre ouverte au parti kemite
http://antikemite.blogspot.com