jeudi 4 octobre 2007

FREE BURMA, FREE BURMA, FREE BURMA, FREE BURMA !



* La justice belge annonce qu'elle relance l'instruction contre le groupe Total pour complicité de crime contre l'humanité au Myanmar.
RESOLUTION A L'ONU CONTRE LA REPRESSION

*Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a demandé avant-hier au Myanmar de libérer toutes les personnes arrêtées et de relâcher l'opposante et Prix Nobel de la paix, AUNG SAN SUU KYI, ainsi que tous les prisonniers politiques.

*Les 47 états membres ont renoncé à "condamner" la répression, ce que prévoyait une version présentée par l'Union européenne.

*L'émissaire de l'ONU, Ibrahim Gambari, a quitté, sans résultat, le Myanmar, où il a effectué une navette diplomatique entre la junte et AUNG SAN SUU KYI, qu'il a rencontrée à deux reprises.

BILAN

* Plus de 1500 disparus.

* Plus de 1700 placés en détention dont 500 moines, 200 femmes.

En Occident, que du bla bla bla, des discours bidons. Avec la junte, les affaires sont au beau fixe. J'ai vu un zouave estampillé expert, ne connaissant rien à l'Asie, plutôt un agit-pro, dire de ses âneries que j'ai éteint mon poste de télévision...

C'est une honte de laisser tomber les populations civiles du Myanmar !


9 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour AJM !

Pas d'inquiétude. Ils ne servent que leurs intérêts.

zazaza a dit…

Coucou AJM,

C'est une belle initiative tout ça mais, que font les autorités ? Rien du tout.

Bon vent à toi !

Cismigiu a dit…

HAHAHA

c'est un sac de noeud le Myanmar: les dictateurs arrosent tout le monde, ils ont compris le truc pour qu'on leur foute la paix!

Les pressions à l'heure actuelle sont faits contre le projet de gazoduc Iranien qui reliera l'Inde, la Chine et l'Iran et qui est censé passer par le Myanmar...

Mais le problème des propagandistes est le suivant: comment tacler les iraniens, sans mettre en péril le fructueux commerce de diamants, et aussi celui du pétrole...

Voilà pourquoi ils sont si tièdes! Un coup je te soutiens la démocratie, mais pas trop, un coup je suis du côté des dictateurs...

De toutes façons s'ils font tomber la dictature dans ce pays, ce ne sera pas pour mettre de vrais démocrates, mais leurs pantins qui continueront à protéger leurs affaires...

Cismigiu a dit…

Et je ne parle pas du triangle d'or bien entendu, ça ce sont des activité illégales qui mettent à contribution les banques de la CIA à Chypre, les mêmes qui recyclent les opio-dollars afghans et qui financent Al Quaida: voir à ce sujet le scandale de la BCCI, banque chypriote regroupant les intérêts personnels des Bush, Ben Laden, et qui a servi à tout un tas de magouilles dans le passé... Elle fut opportunément fermée après les scandales de délits d'initiés post 911, mais où sont passé ses avoirs, et surtout qui nous dit qu'elle a pas réapparu dans un autre paradis fiscal?

allain jules communication a dit…

Bonsoir !

Exact Cismigiu. La junte travaille avec les Occidentaus depuis des lustres.

Anonyme a dit…

Pin pon !

C'est LA CHINE qui est le GRAND soutien de la junte et qui bloque tout à l'ONU.

Tu proposes qu'on fasse QUOI, sinon, pour aider les Birmans sous la botte ? Qu'on leur déclare la guerre ?

Anonyme a dit…

désolé mais les diamants, le pétrole et l'opium rapportent à tout le monde!

je te rappelle que total est là bas, absous par bernard kouchner en personne (l'esclavage y est humain selon lui).

s'il n'y avait pas cette histoire de gazoduc iranien, tu n'entendrais pas parler de cette histoire!

Anonyme a dit…

Pour aider les birmans sous la botte c'est simple:

cesser de se bafrer de diamants, mais alors y en a qui vont pas être contents, accueillir les dissidents et leur donner les moyens de s'organiser chez nous, isoler diplomatiquement la junte et exiger une ouverture démocratique réelle!

mais si c'est pour imposer nos propres marionettes alors ça n'a aucun intérêt pour le peuple birman, pauvre connard qui ne défend les droits de l'homme que quand ça l'intéresse!

ce qu'il faut c'est laisser le peuple décider pour lui: s'il faut nationaliser le pétrole et les diamants et cesser d'arroser à droite et à gauche, s'il faut cesser la production d'opium, alors tu peux être sûrs que beaucoup de "bien-pensants" vont cesser de défendre leur démocratie, et appeller à un changement de régime!

voilà pourquoi cette junte se maintient au pouvoir depuis si longtemps: finalement tout le monde y trouve son compte... avec la vraie démocratie, le risque est la souveraineté sur leurs richesses, ce qui fait peur à beaucoup.

c'est le même problème qu'en afrique: du néocolonialisme.

Anonyme a dit…

C'est très simple, en effet ! On se demande pourquoi personne n'y avait songé avant toi !

"Exiger" une ouverture démocratique ! Sûr que ça va les impressionner, les tyrans !

Aux dernières nouvelles - aujourd'hui - la CHINE s'oppose aux sanctions et aux pressions : on va "exiger" une ouverture démocratique en Chine aussi ? Qui sait, ça marchera peut-être...