lundi 5 novembre 2007

ARCHE DE ZOE: L'ESCROQUERIE NEGROPHOBE.


Parcourir aujourd'hui le Net est assez hallucinant. De voir l"unanimité pour sauver des geôles tchadiennes des malfrats, aka Arche de Zoé alias Children Rescue, et vous comprendrez le degré de négrophobie dans lequel s'enlise la France sans vergogne.

Jour après jour, des appuis et des soutiens se mettent en place, au vu et au su de tout le monde. De justifier l'action illégale, on ne le dira jamais assez, d'un petit groupuscule d'aventuriers, de "l'Arche perdue se Zoé" sans doute, qui souillent l'image de la France est plutôt zélé, non ? Bof ! ce sont des Noirs...rien à foutre.

A son insu ? Probablement pas. A partir du moment où, tout le monde s'implique pour faire le procès du Président tchadien alors, vous comprenez tout de suite cette fuite en avant honteuse. Qui peut oser commettre un acte aussi odieux en France ?

Les petits négriers donc, seront probablement jugés en France et, les mêmes, encenseront le Président Deby qui aura ainsi baissé son froc. Les membres de l'Arche de Zoé n'ont commis aucun forfait en France. S'ils sont jugés ici, c'est l'Afrique qui sera salie, humiliée. Je le pense.

Les Noirs de France semble se rebiffer et faire front. Tant mieux. C'est ainsi qu'une pétition circule et des vidéos. Voir, ici.


6 commentaires:

Anonyme a dit…

La France, c'est aujourd'hui, le pays de la négrophobie par excellence.

ZAZAZA a dit…

Coucou AJM,

Je suis de retour !

Sans honte en effet, on voit bien comment des monstres s'organisent pour sauver d'autres monstres.

allain jules c@mmunication a dit…

Coucou ZAZAZA mon "amour" !

Ton retour me fait du bien. On se sent moins seul.


@+

SANSVOIX a dit…

A quel stade du développement d'un individu, d'un peuple, d'une Nation où l'on deviendrait exempté de l'usage du bon sens ?

Comment on est arrivé à un point d'ignorance et ou d'arrogance tel, jusu'à imaginer que, puisque les pays d'Afrique croulent sous les dictatures, la connaissance admise comme universelle du droit y serait inexistante ?

Ce n'est pas parce qu'il y avait VICHY en France, qu'il y avait le IIIme REICH en Allemagne que, en dehors des libertés politiques, la justice pénale et la justice civile ne fonctionnaient pas !

Dans les pays francophones d'Afrique, si vous ne touchez pas aux fantaisies du Président Dictateur et au fonctionement des institutions politiques qui le maintiennent au pouvoir comme dictateur, les citoyens sont judsticiables et répondent aux infractions (contraventions, délits et crimes)quils commettent, comme dans une démocratie.

C'est de cela que la justice tchadienne s'occupe en raison des principes de séparation des pouvoirs et de justice indépendante du pouvoir politique, du moins en matières criminelles et mineures. C'est à cette portion de liberté à laquelle la judstice tchadienne s'accroche !

Et, surtout,ne perdons pas de vue que le Droit et les organisations judiciaires dans les pays francophones d'Afrique sont comme deux gouttes d'un bon millésime de Bordeaux bien de chez nous avec le Droit et l'organisation judiciaire de la France !

Si tout fonctionne librement au Tchad, l'on ferait donc mieux de ne pas chercher à humilier les hommes et femmes des lois de la République Thadienne.

Anonyme SANSVOIX

Anonyme a dit…

Le député Tchadien Ngarlejy Yorongar se constitue partie civile. Il révèle le départ d’un précédent convoi de 50 enfants tchadiens enlevés il y a un mois et il parle également d’un enfant tchadien arrivé en France il y a quelques années qui aurait été victime de vol d'organes et dont les parents adoptifs voudraient se débarrasser en le renvoyant au Tchad.
http://www.thotep.com/article.php3?id_article=429

SANSVOIX a dit…

J'ai suivi l'entretien téléphonique du député tchadien!
C'est horrible si cela se confirmait.

De toutes les manières, faisons travailler nos méninges pour osculter les ambiguités de DEBY.

ASV