vendredi 9 novembre 2007

POINT DE VUE: L'AFFAIRE ARCHE DE ZOE ET LES KEMITES.


Elle nous aide à comprendre comment le mécanisme de la Traite Négrière a pu prendre corps en Afrique durant la période du commerce triangulaire.

A l’époque les occidentaux au nombre desquels se trouvait les Français, encouragé par la papauté venaient, Bible à la main, apporter aux Nègres, païens ou animistes, les "lumières" du christianisme.

Ceux sont les Français qui ont les premiers, organisé le trafic négrier par des lois (le Code Noir), pour évincer la concurrence des israélites marranes enrichi par le commerce du sucre esclavagiste dans les Antilles françaises, et pour placer juridiquement le Nègre d’Afrique au rang de marchandise.

Les Nègres étaient des marchandises qu’on pouvait vendre, louer, prêter, utiliser, ou détruire.

Après l’abolition de l’esclavage, les Français ont substitué au commerce et au trafic d’être humain, le colonialisme.

Par la constitution d’Etats Fantoches en Afrique et la mise en place de relais sûrs, partout en Afrique (des dictateurs appuyés de milices armées et conseillées par la France), le pays des "droits de l’homme" exploitent les richesses de l’Afrique.

Par le mécanisme de l’endettement soigneusement camouflé sous le nom d’aide au développement, le pays des lumières maintient les Kémites dans le servage à l’aide de prêts bidons, qui enrichissent la caste au pouvoir et qui retourne dans les Banques du pays de l’humanitaire grossis d’intérêt.

Aujourd’hui, les Français de l’Arche de Zoé du fond de leur cellule démentent le rapt d’enfants, arguant plutôt être venue au Tchad pour sauver des enfants.

La question est de savoir de quoi et de qui ces enfants étaient censés être délivré.

Si c’est de la misère que les Enfants devaient être sauvés, je demande qui organise et entretien cette misère depuis des siècles, par l’endettement et le pillage de L’afrique.

Si c’est de la guerre :

Qui organise et entretien la guerre et le chaos en armant et soutenant des dictateurs ?

Qui fomente des troubles et des guerres civiles, un peu partout en Afrique ?

Les Causes de cette situation catastrophique pour la quasi-totalité des Kémites d’Afrique, c’est ce que le Pays des droits de l’homme et les Zorro de L’humanitaire Français se sont bien gardés de dire

La réalité c’est que le Responsable de cette Arche est allé chercher des enfants en Afrique la main sur le cœur sous le déguisement humanitaire comme jadis le faisait ses ancêtres, les Français békés sous le déguisement religieux, moyennant argent bien sûr, assurant les familles que « tout se vend et s’achète en Afrique ».

Le commerce Triangulaire s’est instauré en Afrique noire, au moment ou la plupart des états Africains étaient fragilisés du fait des incursions et des razzias des Arabes, ou en voie de disparition du fait de bouleversement politique et de migration des populations.

Profitant d’une avance technique, les occidentaux au nombre desquels figuraient les Français ne tardèrent pas à substituer à la Bible, la traite négrière qui consistait simplement à vendre des hommes et des femmes contre de l’argent, à tuer, décapiter, écharper, brûler, mutiler ceux qui s’y opposaient, et à violer ceux qui trouvaient grâce à leur yeux.

Aujourd’hui nous sommes en 2007, c’est le même schéma : des Français, des déportés, une transaction commerciale.

Ce que d’autres ont qualifié de « concurrence mémorielle » c’était pour empêcher que la tragédie des kémites ne se reproduise.

Si les historiens occidentaux marginalisent la traite, c’est parce qu’elle se perpétue toujours un peu partout en Afrique sous des formes diverses, avec la même finalité qui est de vendre ou d’utiliser des gens pour accumuler de l’argent.


SOCRATE.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

http://mboangila.afrikblog.com/archives/2007/11/08/6819651.html

A lire absolument!!

SEB a dit…

Bien AJM !
Merci pour ces rappels très importants...

Anonyme a dit…

Bravo et merci, Socrate.

SANSVOIX a dit…

Partage de lecure :

BILAN DES ACCORDS DE COOPERATION JUDICIAIRE FRANCO-AFRICAINE (Le messager)

Nicolas sarkozy a ramené à la Zorro sept des 21 inculpés de l'arche de Zoé.En sus, il a exprimé son souhait de voir le reste des inculpés français être jugés en France, conformément aux accords de coopération judiaciaire avec les pays africains.
Si on jette un coup d'oeil retrospectif, on se rend compte que jusqu'à présent ces accords entre les pays européens et africains n'ont fonctionné que dans une direction:
-Un prêtre belge accusé de pédophile au rwanda avait été rapatrié en Belgique pour y être jugé;
-Un ambassadeur de Mobutu(Ramazani Baya) auteur d'un accident meurtrier à Paris avait été contraint de se présenter devant les tribunaux français, malgré son immunité diplomatique;
-L'ivoirien Fofana, auteur d'un meurtre en France, et qui s'était enfui en Côte d'Ivoire ,a été ramené en France aux fins d'être poursuivi par les tribunaux Français;
-Actuellemnt, nous risquons d'assister au transfert de tous les inculpés de l'Arche de Zoé dans leurs pays d'origine pour y être jugés, à l'instar de Bob Denard.
Si ces accords de coopération fonctionnent seulement à sens unique, qu'on ait au moins la pudeur de les rebaptiser autrement.Les Africains en ont marre d'être considérés comme de petits enfants.

Messager

SANSVOIX a dit…

A apprendre cette nouvelle :

Kinshasa, 10/11/2007 / Politique Pour protester contre le racisme, Mary Delvaux Fumu, une Congolaise de 40 ans mariée à un sujet belge avec lequel elle a trois enfants s'est immolée par le feu au Grand-duché de Luxembourg. Elle s'appelle Maggy Delvaux Mufu. Agée de 40 ans et mère de 3 trois enfants, elle est mariée à un Belge. Elle a décidé de mettre fin à sa vie pour protester contre le racisme.

Les témoins et son mari sur place ont tenté d'éteindre un corps en feu quand les sapeurs­ pompiers sont arrivés. Gravement brûlée, elle a été conduite dans hôpital spécialisé.

La Grande Duchesse Maria Teresa a rendu visite à la victime et aux membres de sa famille.

Le Palmarès

© Congo Vision

transmis par

Anonyme SANSVOIX