dimanche 4 novembre 2007

RASISMOLOGIE...BESOIN D'UN PATCH POUR SE SOIGNER.

Apparemment, la France blanche ne supporte pas qu'un Noir puisse s'exprimer. C'est le cas flagrant dont vit la sublime Claire Aymes. Il y a des blogs où je poste régulièrement.

Je revendique fièrement mon anti-sarkozysme mais, celui-ci, est apparenté à du ...racisme désormais. Bizarre. Ai-je le droit de parler, de donner mon point de vue politique ? D'ailleurs, quand je m'amuse à faire du people, il y a toujours un spammeur ou un pollueur qui intervient sans vergogne.

J'ai essayé de répertorier une petit panel de sites anti-sarkozystes que je fréquente régulièrement. On ne retrouve pas les pro-Sarko patentés qui viennent ici.

Ce qui me lie avec les auteurs et autres journalistes de ces blogs, c'est la même vision sociétale pour une France sans Sarkozy.

Faites un petit tour dans la blogosphère:


Plume de presse de l'excellent Olivier Bonnet commet des articles magiques.


Embruns publia un magnifique SARKOVERDOSE pour signifier l'ubiquité médiatique du Président.


Ca Grince, le blog mal pensant de Serge Faubert, une très belle plume.


Je ne vois pas mes lyncheurs là-bas. Où est donc le problème ? Ma couleur ? Avec moi, ils sont tombés sur quelqu'un qui ne baissera jamais son froc pour des lentilles. C'est dit.

13 commentaires:

Anonyme a dit…

T'as pas compris, AJM. On te critique toi, parce que tu es mauvais, risible et ridicule comme personne. Et tu ne t'en rends même pas compte. Ne crois surtout pas que c'est parce que tu es Noir (déformation professionelle?). Ton ego se réfugie derrière cette idée. Je te le dis simplement. Tu es mauvais, pathétique, et tellement drôle à la fois que je te suis avec assiduité.

SANSVOIX a dit…

Mon cher Anonyme,

Mais alors, si AJM est "mauvais" comme tu le décris, pourquoi persister à venir sur son blog ?

Ne pense tu pas que tes intereventions de "bons conseils à AJM" puissent provoquer l'effet inverse à ce que tu aimerais obtenir, dans ce sens que beuacoup de visiteurs de ce blog finissent par considérer qu'effectivement c'est à la personne d'AJM - Noir ou Blanc, je m'en fous , je suis depuis belle lurette affranchi mentalement de ces considérations ante-diluviennes - que tu en voudrais ?

AJM a son blog, il a sa ligne éditoriale que nombre des participants à ce blog, peut-être ne partageraient pas, mais c'est sa ligne éditoraiale. C'est à prendre ou à laisser.

Critiquer cette ligne éditoriale , pourquoi pas, ce n'est nullement un mal en soi, mais venir de façon pavlovienne, s'opposer systématiquement, en s'armant d'insultes inutiles (mauvais, ridicule..)à l'égard d'AJM, franchement ça n'honore pas du tout son auteur, de surcroit ANONYME !

Mais que veux-tu, toi comme moi, nous avons notre grand courage chevaleresque de demeurer ANONYMES...,alors qu'AJM, lui , on sait parfaitement à qui avons nous à faire et alors il faut faire avec !

Sans rancune, aucune !

Anonyme SANSVOIX

Jean-Mouloud a dit…

Soyons objectifs.
Hormis Claire Aymes dont la persécution semble avoir pour origine la politique,
et pour cela, bravo Madame,
les autres blogs cités par AJM critiquent voirent étrillent régulièrement Nicolas Sarkozy.
Ils ne sont pas injuriés comme AJM.
Peut-être justement parce que eux sont blancs et que leurs critiques sont tolérées comme venant d'un semblable. Les mêmes critiques énoncées par AJM qui lui est noir deviennent un crime.
Cherchez l'erreur.

SANSVOIX a dit…

Mon cher jean-Mouloud,

Bien observé, mais que veux tu lorque l'atavisme ligote le bon entendement de certains individus...

De là s'ils arrivent à DECRETER que certaines personnes de certaines communautés n'ont pas droit à analyser la politique de leur pays et surtout de dénoncer les événtuelles injustices qu'on commettrait contre les membres de ces communautés ... !

Tu sais, sur les plateaux télé j'ai vu et entendu de grands comiques que jadis je respectais traiter DIEUDONNE de "COMMIQUE NUL", alors qu'avant son réjet, les mêmes grands comiques considéraient Dieudonné comme un COMIQUE IMMENSE qui innovait le genre.

Pour Dieudonné, y penser je suis vraiment triste, car je le revois dans son dernier rôle de Centurion, au cinéma, aux côtés d'Alain CHABAT, dans "Cléopâtre" avec Jamel et compagnie...C'était hilarant !

Ils ont tué DIEUDO sur les planches et sur les acrans, petits et grands...et voilà qu'ils s'acharnent maintenant à vouloir tuer AJM sur le net.

ASV

Anonyme a dit…

Entre s'apeller anonyme sansvoix et anonyme tout court...

Pour ta première intervention, je réponds que je viens ici pour me divertir, comme je l'écrit dans mon post.

"dans ce sens que beuacoup de visiteurs de ce blog finissent par considérer qu'effectivement c'est à la personne d'AJM - Noir ou Blanc, je m'en fous , je suis depuis belle lurette affranchi mentalement de ces considérations ante-diluviennes - que tu en voudrais ?"

Tu as compris ce que beaucoup de gens ici n'ont pas compris. Noir ou blanc, on s'en fout. Bravo a toi. Je crois hélas que tu es minoritaire, c'est pourquoi je considère ce blog "dangereux" vis à vis des esprits faibles.

A ce compte là, AJM serait contre-productif vis à vis de Sarkozy? Anti-sarkozy pavlovien, on ne peut pas employer un autre mot.

Or, en ce qui me concerne, je ne critique pas systématiquement AJM, loin de là. Plusieurs articles me paraissent corrects ou sans intérêt. D'autres risibles (ce n'est pas une insulte). Je ne vois pas ou est le problème de faire entendre ma voix minoritaire parmi les "séides" d'AJM (j'exagère).

Sans rancune. Je ne veux surtout pas tuer AJM. Je serais triste que ce blog ferme. Je pense seulement qu'il patirait de l'absence d'opposants. Vive le dialogue!

Je n'ai jamais insulté AJM.

SANSVOIX a dit…

"Entre s'apeller anonyme sansvoix et anonyme tout court..."

C'est vrai, et j'espère pour toi, comme c'est le cas pour moi, que l'éditeur de ce blog sait où t'atteindre, en dehors de son blog.

Qu'à cela ne tienne, je ne me suis pas soustrait à cette "qualité" d'anonymat...

Pour preuve, tu n'as qu'à relire (extrait) :

"Mais que veux-tu, toi comme moi, nous avons notre grand courage chevaleresque de demeurer ANONYMES...,alors qu'AJM, lui , on sait parfaitement à qui avons nous à faire et alors il faut faire avec !"

Dans ce qui me paraissait comme "insultes", je n'avais pas retenu le mot "risible" , mais les mots "mauvais" et "ridicule"...et je trouve que c'est'inutle de vouloir rabaisser un interlocuteur, surtout lorqu'il ne partagerait pas ton point de vue !

Et, c'est une manière de voir, je ne trouve pas qu'AJM soit mauvais et ridicule..., il maintient une ligne électorale qu'il a optée, en son âme et conscience, c'est tout !

Bon dimanche !

ASV

SANSVOIX a dit…

Pardon :

Ne pas lire : une ligne électorale, mais lire : une ligne éditoriale qu'il a optée.

J'en ris de bien belles dents !

Après tout, je pense qu'AJM n'est pas prêt à voter pour SARKO au détriment de SEGO, si c'était à refaire !

ASV

Anonyme a dit…

"C'est vrai, et j'espère pour toi, comme c'est le cas pour moi, que l'éditeur de ce blog sait où t'atteindre, en dehors de son blog."

Si AJM veut me contacter, qu'il me demande mon adresse, je lui donnerai sans problème.

AJM utilise lui même sans cesse le "rahaissement d'autrui", sur des arguments ad ominen très spécieux (très souvent en rapport avec la couleur, hélas)... Je lui parle un peu son langage...

Chacun son point de vue.

Même si j'ai du mal à comprendre que tu cautionnes certains articles d'AJM qui ne reposent QUE sur la couleur. Toi pour qui c'est secondaire, ça te frappe pas?

Bon Dimanche

Anonyme a dit…

Ah, encore une chose. Les mensonges. AJM en use et en abuse (sans parler du relais des rumeurs les plus...).
Dieudo a 10%...
Le Pen en tête selon les RG...
Sarkozy JAMAIS gagnant, au mieu 4ème...
On l'a vu ça. Il a menti, sans jamais faire de mea culpa. D'ou le terme "mauvais". "Ridicule", c'était pour les rumeurs (inceste, etc...) caniveau-people.

Milton a dit…

Anonyme a dit: "c'est pourquoi je considère ce blog "dangereux" vis à vis des esprits faibles."

Je frémis d'horreur quand je lis des phrases comme celles-là.
Le genre de choses que disaient les ministres de l'information et autres procureurs de la pensée.

A Baudelaire on a dit exactement la même chose quand il a sorti "les fleurs du mal", à Boris Vian quand il a sorti "J'irai cracher sur vos tombes", nous étions alors dans des régimes autoritaires où la morale se plaçait au-dessus de la liberté d'expression. Vous vous prenez pour qui? Pour un justicier qui va empêcher les "esprits faibles" d'être contaminés par une pensée qu'IL trouve dangereuse. Quelle est cette vanité qui vous anime au point de vous érigez en celui qui sait ce qui est dangereux pour les autres et classe les gens en esprits faibles ou pas? Vous êtes un exemple d'intolérance, Monsieur, et la seule différence entre vous et AJM est que lui, accepte vos messages donc votre pensée et vos idées qu'il ne considère pas comme dangereuses mais différentes!

SANSVOIX a dit…

Cher Anonyme,

J'ai effectivement bien écrit :

"Et, c'est une manière de voir, je ne trouve pas qu'AJM soit mauvais et ridicule..., il maintient une ligne éditoriale qu'il a optée, en son âme et conscience, c'est tout" !

Si tu considères cela cautionner certains articles d'AJM, pourquoi pas, mais cela ne se lit ni ne se suggère dans cette phrase.

Mais rappelle-toi tout au début que j'avais bien écrit ceci :

"Critiquer cette ligne éditoriale , pourquoi pas, ce n'est nullement un mal en soi, mais venir de façon pavlovienne, s'opposer systématiquement, en s'armant d'insultes inutiles (mauvais, ridicule..)à l'égard d'AJM, franchement ça n'honore pas du tout son auteur, de surcroit ANONYME"

Tu m'avais répondu là-dessus et je pense qu'on en était quitte !

Et puis, j'aime échanger, mais quand l'échange évolue vers un simple jeu de "ping-pong" pour ping-pong", la saveur s'en va avec dérive vers une conversation de café de commerce et j'en perds l'appétence!

Après tout, je n'avais pas réagi pour te convaincre , mais pour suggérer, en filigrane, que nous fassions preuve de courtoisie dans nos échanges, en respectant la liberté d'expression des uns des autres, même en s'opposant sur le fond !

ASV

Anonyme a dit…

Revoilà la belle-mère Milton venu nous faire sa leçon de morale humaniste hebdomadaire.
Quand je pense que c'est ce même personnage qui justifiait avec une sincérité toute stalinienne, une "certaine" forme de totalitaisme dans une société où la liberté s'opposerait à la démocratie, "je frémis d'horreur quand je lis...
Le genre de choses que disaient les ministres de l'information et autres procureurs de la pensée" (sic).

gogol2007 a dit…

"Revoilà la belle-mère Milton venu nous faire sa leçon de morale humaniste hebdomadaire"

au moins lui, on peut retenir ses anciens messages, je commence a te comprendre (j'espere que tu m'as compris lol).