lundi 26 novembre 2007

VILLIERS LE BEL

Je reviens de Villiers-le-Bel. Il fallait par tous les moyens mettre au clair une situation ambiguë. les versions officielles tranchant sans vergogne à l'irresponsabilité des gamins or, la vérité est ailleurs.
Dans la journée déjà, l'un des gamins a été contrôlé. Les policiers le connaissaient donc. Pourquoi, des gens qu'on peut identifier, sont-ils poursuivis ?
Pourquoi ne pouvaient-ils pas aller les interpeller dans leur domicile pour ne pas mettre leurs vies en danger ?....."Ils ont percuté semble-t-il le véhicule de police. Qui peut croire à ça ?
Pourquoi Michelle Alliot-Marie rencontre-t-elle les familles des victimes alors que personne ne sait où sont les deux policiers ?
Si les deux mineurs n'avaient pas été Noir et Arabe, je suis sûr qu'ils n'allaient pas être victimes de cette poursuite qu'on renie à la police, acceptant les "paroles d'évangiles" de ces derniers.
Pourquoi le véhicule de police a-t-il été enlevé aussi rapidement, sans qu'il n'y ait eu aucun expert ou enquête sur place ?
Je condamne les violences qui ont suivi mais, ces dernières cachent une exaspération légitime.
Demain je publierai des photos.

Aucun commentaire: