samedi 22 décembre 2007

NON A LA LIBERATION DES MALFRATS DE L'ARCHE DE ZOE.



"J'irai chercher ceux qui restent, quoi qu'ils aient fait",déclarait le 6 novembre dernier le président français qui voulait s'asseoir sur la souveraineté du Tchad. Or, il n'en a rien été, d'où l'ouverture du procès des Négriers, le mot n'est pas assez fort, de l'Arche de Zoe.

Rappelons que les "humanitaires" emprisonnés depuis le 25 octobre au Tchad risquent une condamnation de 5 à 20 ans de travaux forcés pour avoir monté une opération NEGRIERE, c'est à dire une razzia suivi de la déportation en Europe de 103 enfants tchadiens. C'est bien un Crime, n'en déplaise aux médias et comités de soutien qui ont relayé l'idée d'une opération menée par des "humanitaires au grand coeur."

Le procès tant souhaité par les tchadiens et les Africains, celui des six mercenaires de "l"humanitaire", qui s'ouvre ce vendredi devant une cour criminelle de la capitale N'Djamena, devra rendre la justice aux familles dont les enfants étaient condamnés à la déportation. Il ne fait pas de doute, compte tenu des rapports entretenus par la France et ses anciennes colonies africaines, que l'on se dirige vers une condamnation formelle et un règlement politique de l'affaire, sur fond de tractations diplomatiques.Les NEGRIERS purgeront-ils le début de leur peine au Tchad, avant une très probable extradition, sachant que les peines retenues au Tchad s'annuleraient automatiquement en France ? Le Président tchadien Idriss Deby va t-il gracier les 6 mercenaires de l'Arche de Zoe après qu'ils aient été jugés et condamnés? Combien l'Etat Français, donc les contribuables, paiera t-il pour dédommager les familles des 103 enfants tchadiens ?

Aujourd'hui, il semble bien que l'on se dirige tout doucement, pour ne pas froisser l'opinion publique tchadienne et Africaine en général, vers cette sortie de crise dans laquelle le Tchad affirmerait sa souveraineté et la justice locale respecterait les fondamentaux de "l'impartialité". Un magistrat tchadien ayant requis l'anonymat ne dit pas autre chose :"S'il y a quelque part une grâce présidentielle, cela ne nous regarde pas. Notre travail se limite au niveau du circuit judiciaire (... ) Même si les accusés venaient à être graciés par le chef de l'Etat après avoir été jugés et condamnés, justice aura été rendue".

On transmettra au Président tchadien Idriss Deby, ces propos rapportés par Reuters, ceux d'un Yves Djérabé, Africain de condition très modeste et vendeur de journaux à la criée en face du palais de justice de N'Djamena, qui résume parfaitement l'opinion Africaine : "Il faut que ce procès soit exemplaire et qu'au-delà du Tchad, toute l'Afrique soit désormais respectée par les ONG qui viennent pour, disent-elles, aider les peuples africains en souffrance." En clair, il est temps d'en finir avec les mauvaises habitudes de la FRANCAFRIQUE !


Quoi qu’ils aient fait ils doivent être jugés au Tchad
Vidéo envoyée par
heru

Voici la vidéo thotep de la manifestation organisée par le collectif autour des 103 enfants du Tchad à paris place Trocadéro le 17 novembre 2007

Source: ALERT2NEG.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est pas évident cette affaire. Entre les complices locaux et les couillons qui "accompagnaient". M'est avis que c'est plus des "gros neuneu" qu'autre chose ces zouaves là. Ils pensent vraiment faire le bien des gosses. C'est encore pire. Cela dit, le Tchad c'est un sacré pays de merde encore.

fulele a dit…

"J'irai chercher ceux qui restent, quoi qu'ils aient fait" Cela il n'aurait jamais osé le dire dans le cas de ingrid B.
Mais comme selon Sarkozy le Tchad est dirigé par un préfet de France il pouvait donc se permettre de dire cela.
Tchadien tenez bon toute l'Afrique compte sur vous.
fulele.

Anonyme a dit…

Ces gens sont des zozos irresponsables et ce qu'ils ont fait est un crime. Il est parfaitement normal qu'ils soient jugés au Tchad, pays souverain. Il n'y aurait cependant rien de scanndaleux à ce qu'ils effectuent leur peine éventuelle en France, comme Bernard Cantat condamné en Lituanie pour un crime commis en Lituanie. Ce sont des choses qui se pratiquent tous les jours, il existe pour ça des accords entre pays.

Mais tu n'as pas HONTE de parler de"RAZZIA", d'"opération NEGRIERE" et d'"enfants DEPORTES" ???

Car si le Tchad n'était pas un tel MERDIER, s'il ne se passait pas de telles HORREURS au Soudan, tout ça ne serait PAS arrivé ! Deby KIDNAPPE les gosses de 8 ans pour en faire des soldats ! Voilà qui peut être qualifié de "razzia" ! Au Soudan les enfants noirs sont RAZZIES par MILLIERS pour être VENDUS COMME ESCLAVES. Voilà qui peut être qualifié de TRAITE NEGRIERE.

Tout ça sans que l'AJM - dont les "principes" sont à géométrie variable - ne s'émeuve le moins du monde !

Et il est CERTAIN que si l'opération n'a pas eu lieu, c'est parce que ces zozos n'ont PAS graissé assez de pattes, et n'ont PAS graissé les bonnes. Ce sont les autorités FRANCAISES qui ont alerté les autorités tchadiennes, qui ont alors été obligées d'intervenir, dans ce pays CORROMPU.

Ces enfants n'allaient PAS être "déportés", andouille ! Ils allaient être accueillis comme des ROIS.

En outre, ces imbéciles ne sont soutenus par PERSONNE en France, en dehors de leur famille.

Les ONG sur lesquelles tu craches, imbécile, elles permettent à un grand nombre d'Africains de SURVIVRE, leurs "frères" quant à eux les laissent crever la gueule ouverte, dans des pays qui CROULENT sous les richesses. Et ces ONG doivent se bagarrer pour qu'à tous les échelons l'aide alimentaire ne soit pas DETOURNEE pour être VENDUE.

On n'est jamais déçu quand on vient ici : à tous les coups on lit de GROSSES conneries ! Tu sais que tu es en train de devenir une "coqueluche", l'AJM ? Tu fais rigoler bien du monde !

sormiou a dit…

Affaire impliquant à coup sur biotech et F. Sarko, et donc la toute puissante industrie pharmaceutique, espérons pouvoir profiter de cette affaire afin de faire tomber les masques de l'horreur
PS : anonyme, ferme dont tu clapet, ça pue le pourri...

aducret a dit…

Qu'ils purgent leur peine au Tchad. Au XIX eme siècle la colonisation a été faite avec les mêmes bons sentiments humanistes "Allons apporter la civisation aux pauvres malheureux africains"...On voit aujourd'hui que l'enfer est pavé des bonnes intentions de ceux qui s'autoproclament sauveurs de l'humanité.
http://www.historia-nostra.com/index.php?option=com_content&task=view&id=685&Itemid=60