samedi 15 décembre 2007

UN JOUR, LE PR. PHILIP AMEAGWALI, CREA LE WEB.


Je suis toujours effaré voir fasciné par l'égoïsme de certains, le mensonge et la perpétuelle condescendance vis à vis des Noirs. Pour eux, ce sont des sous hommes incapables d'intelligence.

J'ai ri à gorge déployée de voir une personne confondre Internet et ordinateur. Oui, plus que jamais, le Pr. Philip Emeagwali est le père de l'Internet, plus belle conquête de l'homme si l'on en croit Eric Dupin, père de l'excellentissime blog Presse Citron.

Ces deux images sont la preuve que certains ne voient pas le Noir en haut de l'affiche. Le dessinateur n'avait aucun indice sur le père-WEB. La première illustre la création du Web, par un .......Blanc dans un carrosse. La deuxième est simplement la rectification car, c'est bel et bien un Noir qui est derrière tout ça. Il l'a refait de bon coeur.

L'acharnement avec lequel beaucoup se sont lancés montre bien qu'il ne me voit que par ma couleur. Voici la teneur de mon post: C'est simplement l'homme qui a inventé Internet. Pourtant, personne n'en parle. Ce Nigérian est simplement un génie. Et j'ai rajouté sa photo, sans faire de polémique.....

Comme vous pouvez le constater, je n'ai jamais évoqué la couleur de ce monsieur et pourtant, certains se sont acharnés en précisant qu'il est Noir, en rejetant même ses compétences. Cherchez donc ceux qui ramènent toujours la couleur. Tel est pris qui croyait prendre ! Ils viennent ici, programmés pour la guerre et ne réfléchissent même plus.....Pitoyable !



Remerciements sincères à CHARLY qui m'a envoyé ces illustrations.

33 commentaires:

o houé a dit…

Mon cher AJM, je te félicite pour cet article!

Tu cloues encore une fois le bec de ces leucodermes racistes et insiopides dont on se demande ce qu'ils viennent faire sur ton blog!



O Houé

AJM a dit…

Salut O Houé !

Merci. Dis donc, ça fait un bail !

A plus !

PAUL a dit…

Bravo à ce brave fils de l'Afrique et que les négrophobes aillent se rhabiller.

KING a dit…

Et toc !

Parallax a dit…

Sans commentaire !

Tony Shine a dit…

Certains hommes font bouger le monde à jamais par leur génie. Philip Emeagwali est l'un d'entre eux. Ce Nigérian, né en 1954, doit sa notoriété à ses travaux ingénieux qui ont révolutionner notre ère informatique. Imaginez qu'il a même été inspiré par les abeilles pour concevoir un système informatique. Il a ainsi prouvé qu'un ordinateur construit sur le modèle d'une ruche peut améliorer son efficacité.

Les défis sont sa raison de vivre. Il a toujours voulu trouver des solutions aux difficultés rencontrées, et surtout dans le domaine des technologies, pari réussi. Philip Emeagwali a essentiellement développé des logiciels informatique qui ont permis de faire avancer le progrès. D'ailleurs, on lui doit une première mondiale puisqu'il a conçu un programme informatique qui a permis de réaliser un nombre impressionnant de calculs, par un ordinateur. Ce chiffre record de calculs s'est alors élevé à un peu plus de 3 milliards d'opérations en une seule seconde.

il a fait également bien des heureux, surtout dans le monde du pétrole. Ses recherches ont permis à beaucoup d'hommes d'affaires de retrouver le sourire. Il a en effet contribué à résoudre le problème des fuites dans les réservoirs de pétrole. Philip Emeagwali a ainsi mis au point des programmes capables de faire économiser à l'industrie pétrolière des milliards de dollars.

Anonyme a dit…

"J'ai ri à gorge déployée de voir une personne confondre Internet et ordinateur."

Personne n'a confondu ordinateur et internet, pauvre gignol !

Les premiers ordinateurs sont apparus pendant la deuxième guerre mondiale (années QUARANTE), et internet est né pendant les années SOIXANTE : c'était un réseau d'universités américaines réunies par un programme de l'armée américaine qui s'appelait ARPANET.

Or, Emeagwali est né en 1954.

Il n'a PAS le titre de "professeur", car il n'a jamais soutenu de thèse, et il n'est PAS le "père d'internet" contrairement à ce que tu racontes.

Tony Shine a dit…

Dr. Philip Emeagwali 'Father of the Internet'
By: BWP NewsWire
Feb. 19, 2007


Print Email Not Avail


Philip Emeagwali was born on August 23, 1954, in Akure, Nigeria, the son of James Emeagwali, a nurse’s aide, and his 16-year-old wife, Agatha.
Originally Published: November 19, 2005.


Philip Emeagwali was born on August 23, 1954, in Akure, Nigeria, the son of James Emeagwali, a nurse’s aide, and his 16-year-old wife, Agatha. In April 1967, he was withdrawn from school as his family hid in refugee camps during an ethnic cleansing in which 50,000 Igbos indigenes were killed. At the age of 14, he was conscripted into the Biafran army as a child-soldier in one of Africa's bloodiest conflicts. After six months in the army, the civil war ended and he was reunited with his family. He attended school briefly and then dropped out again because his parents could not afford to pay his school fees.

He earned his first diploma from the University of London (through self-study) in 1973 and, subsequently, won a scholarship to Oregon State University. From 1977-93, he did graduate study, professional practice and academic research at Howard University (civil engineering), Maryland State Highway Administration (transportation engineering), George Washington University (environmental, ocean, coastal and marine engineering), United States Bureau of Reclamation (civil engineer), University of Maryland (mathematics), University of Michigan (scientific computing), University of Minnesota (supercomputing), and Army High Performance Computing Research Laboratory (research fellow).

For six years, he served as a distinguished lecturer of both the Institute of Electrical and Electronics Engineers (the world's largest technical organization) and the Association for Computing Machinery (the oldest computer society). He has delivered many major lectureships all over the world, including the Massachusetts Institute of Technology, the United Nations Educational, Scientific, Cultural Organization (UNESCO, Paris) and the International Congress on Industrial and Applied Mathematics.

In 1974, Emeagwali read a 1922 science fiction article on how to use 64,000 mathematicians to forecast the weather for the whole Earth. Inspired by that article, he worked out a theoretical scheme for using 64,000 far-flung processors that will be evenly distributed around the Earth, to forecast the weather. He called it a HyperBall international network of computers. Today, an international network of computers is called the Internet.

Initially his proposal to use 64,000 computers to form an international network was rejected by peers on the grounds that it would be "impossible." Denied funding and employment for a decade, he quietly developed and wrote up his calculations in a thousand-page monograph which described the hypothetical use of 64 binary thousand --- the equivalent of 65,536 --- processors to perform the world’s fastest computation.

In 1987, an experimental hypercube computer with 65,536 processors became available at the Los Alamos National Laboratory, the United States government's prime nuclear weapons research center. Frustrated by their inability to program 65,536 processors to simulate nuclear blasts, the Los Alamos officials had a hunch to allow physicists simulating problems similar to theirs. Fearing that the Lab officials will not accept him if it was known that he was black, Emeagwali decided to submit his proposal remotely. The Lab officials approved his usage of its computers and he remotely programmed 65,536 processors in Los Alamos (New Mexico) while living in Michigan.

"It was his formula that used 65,000 separate computer processors to perform 3.1 billion calculations per second in 1989," said CNN. "That feat,” CNN continued, "led to computer scientists comprehending the capabilities of supercomputers and the practical applications of creating a system that allowed multiple computers to communicate."

Emeagwali's discovery started making front page headlines and cover stories in 1989, a feat that is a rarity in science. [Time magazine reported that the odds of a scientist "becoming even a little bit famous are a lot worse than 5,000 to 1."] The Chronicle of Higher Education (June 27, 1990) wrote:

“Philip Emeagwali, who took on an enormously difficult problem and, like most students working on Ph.D. dissertations, solved it alone, has won computation's top prize, captured in the past only by seasoned research teams … If his program can squeeze out a few more percentage points, it will help decrease U.S. reliance on foreign oil.”

With his success, academic journals that formerly rejected his work began to sing his praises:

“The amount of money at stake is staggering. For example, you can typically expect to recover 10 percent of a field's oil. If you can improve your production schedule to get just 1 percent more oil, you will increase your yield by $400 million,” wrote the 1989 Gordon Bell Prize Committee in the academic journal Software (May 1990).

In the bimonthly news journal of the Society for Industrial and Applied Mathematics, mathematician Alan Karp wrote: "I have checked with several reservoir engineers who feel that his calculation is of real importance and very fast. His explicit method not only generates lots of megaflops, but solves problems faster than implicit methods. Emeagwali is the first to have applied a pseudo-time approach in reservoir modeling.” (SIAM News, May 1990)

His success in using 64 binary-thousand processors gave credibility and renewed interest in his formerly rejected proposal to use 64 thousand far-flung computers to forecast the weather for the whole Earth. Because the topology of his rejected international network of computers was similar to, but predated that, of the Internet, it was rediscovered and called an “idea that was ahead of its time” and “a germinal seed of the Internet.” For his contributions, the book History of the Internet profiled him as an Internet pioneer, was voted one of the twenty innovators of the Internet, and CNN called him "A Father of the Internet."

A measure of his impact is that he was rewarded with the 1989 Gordon Bell Prize (supercomputing's Nobel Prize) for his contributions which, in part, inspired the petroleum industry to purchase one in ten supercomputers.

Emeagwali's use of 65,000 processors to perform 3.1 billion calculations, in part, inspired:

Apple Computer to use his multiprocessing technology to manufacture its dual-processor Power Mac G4, which had a peak speed of 3.1 billion calculations per second; IBM to manufacture its $134.4 million supercomputer, which had a peak speed of 3.1 trillion calculations per second; IBM to announce its plan to manufacture a 65,000-processor supercomputer, which will have a peak speed of 1,000 trillion calculations per second; and every supercomputer manufacturer to incorporate thousands of processors in their supercomputers. Each day, visitors to his Web site, emeagwali.com, view one billion bytes or the equivalent of one thousand books. Materials from his Web site are frequently reprinted in small newspapers across Africa.

Another measure of his influence is that one million students have written biographical essays on him --- thousands wrote to thank him for inspiring them. President Bill Clinton called him a powerful role model for young people and used the phrase "another Emeagwali" to describe children with the potential to become computer geniuses.

Emeagwali considers himself to be "a black scientist with a social responsibility to communicate science to the black diaspora." In other words, he has a dual sensibility of being deeply rooted in science while using it as a tool to remind his people in the Diaspora of where they have been and who they are.

Dubbed a "renaissance man" by the media, he is admired not just for his enormous scientific contributions but for his deep and broad knowledge of literature and the arts. The media contacts him, daily, for interviews on issues as diverse as brain drain to Islamic fundamentalism to the future of the Internet.

During his career, Emeagwali has received more than 100 prizes, awards and honors. These include the Computer Scientist of the Year Award of the National Technical Association (1993), Distinguished Scientist Award of the World Bank (1998), Best Scientist in Africa Award of the Pan African Broadcasting, Heritage and Achievement Awards (2001), Gallery of Prominent Refugees of the United Nations (2001), profiled in the book Making It in America as one of "400 models of eminent Americans," and in Who's Who in 20th Century America. In a televised speech, as president, Bill Clinton described Emeagwali as “one of the great minds of the Information Age.”

His wife, Dale, was born in Baltimore, was educated at Georgetown University School of Medicine, conducted research at the National Institutes of Health and the University of Michigan, and taught at the University of Minnesota. In 1996, she won the Scientist of the Year Award of the National Technical Association for her cancer research. They both live near Washington, D.C. with their 11-year-old son.



C'est Pr Watson qui doit trinquer! Pour lui les noirs sont génétiquement moins intelligents , incapables d'inventer quoi que ça soit( Pourtant doit-on énumèrer tous les noms des génies et inventeurs noirs pour convaincre certains ici?)! Tiens il se pourrait que le prochain président du pays du Pr Watson soit noir.Les aryens vont certainement grincer les dents!

Tony shine a dit…

L'anonyme en haut je t'ai bien reconnu: Tu es bel et bien le Pr Watson. Toujours prompt à réfuser les inventions "noires"! Zut les nègres sont moins intelligents!
Je suis frappé par l'energie des aryens à vouloir réfuter systematiquement toute invention noire!

Anonyme a dit…

"leucodermes racistes"

C'est fort les phrases comme ça. Il n'y a bien que sur ajm.com qu'on en trouve.

Je trouve le parcours du nigérian formidable, je m'incline bien bas devant son intelligence, et je pense ne jamais réussir le dixième de ce qu'il a fait. C'est un génie. Peut importe sa couleur.

Cependant, le prétendre "père d'Internet" est une débilité absolue. Combiens de savant ont déjà été intronisés de ce pompeux titre?
J'ai lu plus haut qu'Internet a été inventé dans les années 60, c'est vrai. Il faisait un peu jeune non?

Anonyme a dit…

http://www.tuteurs.ens.fr/internet/histoire.html

Pas la peine de s'énerver.

Anonyme a dit…

PR Emeagwali travaille en ce moment sur le rechauffement climatique...La suite,au prochain épisode.

Gracias AJM

Charly

Anonyme a dit…

PR Emeagwali travaille en ce moment sur le rechauffement climatique...La suite,au prochain épisode.

Gracias AJM

Charly

Anonyme a dit…

C'est un chercheur comme il en existe malheureusement : un mec qui a eu un prix un jour, et qui s'en sert depuis pour raconter n'importe quoi !

Si c'était vraiment le père de l'internet, trouvez moi un scientifique crédible qui le dise !!

http://en.wikipedia.org/wiki/Philip_Emeagwali
Il a eu son "bachelor" à la fac en 1977, puis des masters dans les années 80… (et il n'a même pas son PhD)
Par conséquent, Emeagwali n'avait encore jamais eu fait la moindre activité de recherche qu'internet existait déjà !!

AJM fait la promo d'un mythomane, mais quand on le lui dit, qu'on lui montre ce qui prouve qu'il est mythomane, que fait-il ?
Comme d'hab, il joue le coup du mec qu'on attaque parce qu'il est noir. Non, on l'attaque parce qu'il est mytho, comme toi.

Et autre habitude de AJM : quand il raconte une connerie, que ce qu'il dit ne tient pas debout, il prend ses autres identités dans ses commentaires (zazaza, Paul, King, Parallax) pour se lancer des fleurs à lui-même !

Tony Shine a dit…

Les articles de Wikipédia sont modifiables à volonté. Donc ta fameuse preuve n'est pas du tout crédible. Par contre , nous t'apportons des articles de presse mais tu n'en tiens pas compte puisqu'il est anormal selon toi qu'un noir soit inventeur! Les négrophobes de ton espèce pullurent sur internet et certains ne se gênent pas d'écrire leurs contre-vérités sur Wikipédia! Trouve-toi des sources plus crédibles avant de venir nous asséner tes certitudes!

AJM, par ton article t'as encore mis KO certains négrophobes. Merci à Charly pour ces dessins!

AJM a dit…

Les négrophobes sont réellement KO et ne savent plus quoi dire. Tant mieux.

Anonyme a dit…

Quand on est borné, on est borné !

IL EST BIEN TROP JEUNE POUR AVOIR INVENTE INTERNET.

Il n'a NI le titre de "professeur" NI le titre de "docteur" CAR IL N'A PAS DE THESE.

CECI N'A RIEN A VOIR AVEC DE LA "NEGROPHOBIE" : il serait JAUNE, BLEU ou VERT que ça ne changerait RIEN à l'affaire !

Anonyme a dit…

Les négrophobes sont démasqués. Il faut avoir des diplômes pour être intelligent ? Quelle bassesse !

numero10 a dit…

Merci à Charly pour les sources, bien joué. ça va encore bien faire râler la Crucruche qui hurlent sa connerie en majuscules depuis le premier article, comme d'hab. J'adore.

La caravane passe!

Anonyme a dit…

Mdr AJM.
T'es tellement drôle. On arrête pas de démonter les conneries que tu racontes, et tu dis qu'on sait plus quoi dire…

Le mec a voulu soutenir sa thèse, les rapporteurs ont dit qu'il ne pouvait pas, que cela n'avait pas le niveau. Tu crois vraiment qu'ils auraient dit ça au mec s'il avait inventé l'internet ??

Le mec n'est même pas docteur. Donc, en recherche, il n'est RIEN.

Le mec n'a pas son doctorat, il prétend être le père d'un truc qui date de sa naissance, et aucun autre scientifique que lui-même ne le considère comme tel. C'est négrophobe de dire que ce mec est un usurpateur ??

SANSVOIX a dit…

Mes deux remarques :

1/ Un inventeur ne doit pas nécesairement être un Docteur ès-ceci ou ès-cela et pas nécessairement non plus un Professeur.

2/ Qui prendrait la responsabilité d'atribuer à quelqu'un une invention dont il ne serait pas auteur ?

Au fait la semaine qui vient de s'écouler est reconnue par les observateurs impartiaux comme la semaine RAMA YADE, la fameuse "femme qui a dit NON"(Le Point).

Aux oubliettes les 10 milliards envisagés et non encore engragés.

Et là, moi, je n'invente rien sur la Noire RAMA !

Anonyme SANSVOIX

Tony Shine a dit…

Monsieur Anonyme, je te prie de produire les preuves de ce que tu avances! Les sources! C'est facile de dire que Pr Emenwangali n'a rien inventé, que c'est un usurpateur, etc. Nous, nous sommes capable de t'apporter des articles de presse qui louent le génie de ce Monsieur mais toi à part les sources wikipédia ( quelle crédibilité!!) ou sources de suprematistes blancs ( aryens) ou autres négrophobes , t'es incapable de contredire quoi que ça soit! T'es tjrs KO, AJM a bien visé!

Anonyme a dit…

Rama Yade est une femme FORMIDABLE.

Emeagwali est un USURPATEUR, car aucun enfant de 10 ans n'a inventé internet, quelle que soit la couleur de sa peau.

Anonyme a dit…

Rhalala Tony Shine, t'es un sacré boulet, toi.

J'adore. Tout ce qui ne va pas dans ton sens est "sources de suprematistes blancs (aryens) ou autres négrophobes". Tout ce qui va contre vous est négrophobes. Vous vous plaignez que certains crient à l'antisémitisme pour rien, mais vous faites la même chose : vous voyez de la négrophobie partout !

Encore une fois, trouve-moi des articles de journaux sérieux (à part celui de CNN) qui parlent de lui comme de l'inventeur de l'internet.

Trouve-moi un article où un scientifique renommé le cite comme père de l'internet.

Pas un article venant d'un site communautariste noir. Un vrai truc, crédible pour parler de science.

Vas-y, puisque tu affirmes pouvoir le faire.

Le génie d'Emaegwali, c'est comme les diplômes d'AJM, ça n'existe pas.

Tony Shine a dit…

Cher anonyme, si je suis un boulet, t'es un sacré parasite!! ( c'est un aryen bien celebre qui utilisait ce mot).

D'abord ne retourne pas la question! Je t'ai demandé de produire des preuves sérieuses qui contredisent le génie du Pr Emenwangali mais t'en es incapable ( à part tes sources négrophobes ou wikipédia (hahahah)!). Donc t'es un simple guignol comme on en voit ici tous les jours,qui ne se fait que se branler intellectuellement et verser sa haine du nègre soi-disant incapable d'inventer quoi que ça soit! Tu devrais déjà louer le degré de tolérance d'AJm qui laisse les ignares de ton genre venir insulter les noirs ( Déjà que vous fuiez tout débat contradictoire sur vos sites!).
Ceci-dit, Ce n'est pas à moi de faire le travail à ta place ( tu remarqueras déjà que j'ai postés deux articles sur ce célèbre Monsieur!). Tapez le nom de ce monsieur sur un moteur de recherche et tu as un sacré paquet d'articles sur lui maintenant à toi de choisir ce qiui t'arrange ou pas! ( en anglais, en français, etc.)!
Je suis vraiment frappé par la débauche d'energie de certains à vouloir toujours réfuser au nègre tout génie! Mais c'est vrai que ça remet en cause vos pseudo théories du 19 ème siècle ainsi que celles recemment du célèbre prof Watson!
La lutte sera longue en effet!

SANSVOIX a dit…

J'AI LU :

"Je suis vraiment frappé par la débauche d'energie de certains à vouloir toujours réfuser au nègre tout génie!"

Alors ça, je ne le ferais pas dire à personne. Tellement c'est vrai que :

- je ne cesse de scériner su les têtes d'étudiants et élèves Noirs que je croise qu'ils devaient faire de quadruple voire de quintuple efforts pour décrocher leur bac ou leur diplôme universitaire ;

- il faut voir la mine qu'affectent certains examinateurs d'épreuves d'oral à la vue d'un candidat Noir africain...comme si on ne les entendait pas se chuchoter : "qu'est-ce qu'il va nous faire sortir celui-là ?"...

Car, les préjugés sont têtus !

C'est vrai, ainsi que certains scientifiques africains, vu les marasmes de beaucoup d'Etats africains, avec des diplômes scientiques européens, arrivent à être plus facilement utilisés aux USA qu'en Europe !

En Europe, un Philip Emeagwali n'aurait sans doute jamais existé.

Et c'est, peut-être, pour cela que ce qui aurait pu être une simple information sur le Nigerian suscite sur ce blog autant de passion !

Anonyme SANVOIX

Anonyme a dit…

"En Europe, un Philip Emeagwali n'aurait sans doute jamais existé.

Et c'est, peut-être, pour cela que ce qui aurait pu être une simple information sur le Nigerian suscite sur ce blog autant de passion !"

Tu ne crois pas si bien dire....Malgré la ségrégation raciale, l'esclavage, c'est aux Etats-Unis que l'on recense le plus de savants d'origine africaine...En France, rien que l'intronisation d'un black comme présentateur du JT de 20h sucite des remous...Et que dire si ce messieur, méritant par son talent devenait responsble de l'info sur sa chaîne? Il y aurait sans doute de vives protestations!!!

CHARLY

Anonyme a dit…

"il faut voir la mine qu'affectent certains examinateurs d'épreuves d'oral à la vue d'un candidat Noir africain...comme si on ne les entendait pas se chuchoter : "qu'est-ce qu'il va nous faire sortir celui-là ?"..."

C'est du DELIRE pur et simple ! De la PARANOÏA AIGUË ! Un procès d'intention SCANDALEUX.

C'est quelqu'un qui a fait passer des oraux d'examens pendants 35 ans qui te le dit !

"En Europe, un Philip Emeagwali n'aurait sans doute jamais existé."

On voit que tu ne connais pas le Royaume Uni !

Tu confonds la situation en Europe avec la situation en FRANCE, où TOUS les chercheurs ont des problèmes, quelle que soit la couleur de leur peau, et s'expatrient en MASSE aux Etats-Unis. Ca n'a RIEN à voir avec du racisme, car 99% d'entre eux sont BLANCS.

"Et c'est, peut-être, pour cela que ce qui aurait pu être une simple information sur le Nigerian suscite sur ce blog autant de passion !"

Le problème, c'est que ce n'est PAS une "simple information" ! C'est un MENSONGE. Si l'AJM nous avait annoncé qu'un CHINOIS ou qu'un FRANCAIS bien blanc et blond né en 1954 était le "père d'internet", on se serait tapé le cul par terre de la MÊME façon.

Emeagwali n'a PAS de thèse. Quand ses rapporteurs ont refusé son travail, parce que d'un niveau insuffisant, il les a attaqués en justice pour RACISME ! Et il a été DEBOUTE, encore heureux.

C'est parfois une excuse drôlement pratique, le racisme ! On le voit tous les jours dans les quartiers difficiles : quand un prof engueule un gamin insupportable, et qu'il se trouve que ce gamin est noir, le prof est IMMEDIATEMENT traité de "raciste" ! C'est grave.

SANSVOIX a dit…

C'est fort possible que la phrase soit forte, mais, elle n'en contenait aucune allusion au racisme.

J'ai parlé plutôt de "préjugés qui sont têtus".

Je n'ai pas par exemple écrit que les examinateurs notaient de façon injuste, mais j'ai fait entrevoir cette sorte de curiosité qui n'en finit toujours pas à la vue d'un Noir.

Alexandre Dumas, un génie qui ne fut jamais accepté à l'académie française avec moult pretextes...sur son ascendance, sur sa littérature qui n'en aurait pas été une, car il n'aurait été qu'un "conteur" d'histoires...

Mais, salut Chirac, enfin Dumas est au Panthéon !

En fait, je ne tenais pas à entrer dans cette discussion sur Philip Emeagwali, car j'imagine toujours mal qu'on attribue à quelque'un une invention dont il n'est pas auteur !

ASV

Anonyme a dit…

"Mea Culpa" c'est bien en France que je voulais dire. Je travaille suffisamment en angleterre trois mois dans l'année (Wimbledon) pour savoir que les anglais son beaucoup plus ouvert vis à vis des "minorités qu'ici


Charly

Anonyme a dit…

Certains d'entre vous sont vraiments des paranos, ça rend les discussions impossibles. La contradiction=négrophobie, ça devient un peu lourd et facile...

Anonyme a dit…

Anonyme qui parle de "paranos", je te conseille vivement le livre de de Odile Tobner
"Du racisme français, quatre siècles de négrophobie" et tu comprendras alors que l'élite dirigeante de ce pays se transmet la Négrophobie, tel un flambeau. Et si tu oublies un temps soit peu la mixité sociale qui est un gros leure, alors tu comprendra mieux
que ce n'est pas de la paranoia, mais une constatation de faits!

Charly

fulele a dit…

AJM Merci! Quand à ceux qui viennent critiquer ton article qu'ils sachent que la vérité est tuojours bonne à dire et c'est ce qui a dicté ta conscience et qu'elle est aussi bonne à entendre quoique difficile la preuve.....
alors s'ils veulent en savoir d'avantage sur lui qu'ils clique sur les lien ci-dessous.

http://fr.youtube.com/emeagwali
et s'il veulent en savoir plus:
http://fulele.unblog.fr/inventeurs-et-savants-noirs/