mardi 15 janvier 2008

ARCHE DES ZONZONS RIME AVEC PRISON.



Quand on est con, on est con...

Quand on fait partir de l'Arche des zonzons, on est zonzon.

Quand tout rime avec prison, salut la prison.

Eric "Berton" ira en prison.

Sarah "Lelon" ira en prison.

Les malfrats, voleurs de grands chemins, se sont crus malins en revenant en France.

Primo: seul Idriss Deby que tout le monde insulte pourra les gracier.

Deusio: En acceptant de regagner la France, ils acceptaient aussi de ......purger leur peine.

Je me gausse. Quelle année 2008 !

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Deby, tu es le premier à l'avoir insulté, cher AJM. Rappelle toi...

AJM a dit…

Cher @nonyme,

Mon honnêteté intellectuelle me fait reconnaitre ce que tu dis. J'avoue, je n'avais pas encore bien lu la convention entre le Tchad et la France.

Mea Culpa !

SANSVOIX a dit…

J'ai vu et entendu Me Collard dans un de ses régistres dont il a le secret.

La justice tchadienne en a pris pour son grade.

Cette suffisance qu'on affecte quand il faut tancer l'Afrique et tout ce qui s'y fait....

C'est révulsant !

ASV

Anonyme a dit…

Un jour, j'espère que goutteras de la prison, française ou africaine, en tout cas, ça fermera ta becque.

Pauvre idiot

Yannick Comenge a dit…

Je vois que la perspicacité n'est pas ton fort lorsqu'on sort de Carla et Nicolas. Ne crois tu pas qu'il y a eu "manip" des services tchadiens et français pour pousser l'opération de l'arche de Zoe au fiasco... le probleme du fixeur et des interpretes qui traduisent tout et n'importe quoi. Le probleme de ces femmes qui laissent croire que leur enfant est orphelin pour qu'ils puissent aller à l'école et etre nourris et blanchis par l'association. Je crois que les avocats de l'arche de Zoe devraient etre plus écoutés. 8 ans pour avoir été bernés au niveau local c'est cher payé. Je crois que la France et le Tchad se sont surtout désengagés de leur promesse d'aller au Darfour grace au parefeu de l'Arche de Zoe... Mais, mieux vaut rester sur la these officielle des bras cassés de l'humanitaire....

Yannick Comenge

Anonyme a dit…

Au fait, vous étiez combien lundi matin devant le tribunal de Créteil, les nases ? A trois ?

Et ton "honnêteté intellectuelle", elle te fait reconnaître que tu as ENCORE écrit un tissu de conneries sur cette affaire ? Car voilà que tu te FELICITES que la peine de 8 ans de bagne ait été commuée en 8 ans de prison, alors qu'il y a trois jours tu criais au scandale dans cette éventualité !

"Réduire la peine de prison ou l’assortir de remise de peine, c’est...", décliné sur tous les tons !

Ben c'est exactement ce qui vient de se passer, duconneau ! La peine de bagne est commuée en peine de prison - on te le disait que ce serait AUTOMATIQUE - et comme TOUS les détenus de France et de Navarre ils bénéficieront de remises de peine.

T'as pas HONTE d'être aussi con ?

Anonyme a dit…

ASV

La justice thadienne a la considération qu'elle mérite... Appellons un chat un chat

AJM a dit…

Bonjour à tous.

Bjr ASV.

Bjr Yannick.

Je ne le pense pas. Je crois et je l'avais dit d'ailleurs que dans cette affaire, les détenus devaient être jugés au Tchad et y rester en prison après la sortie hasardeuse du président de la république. Je n'avais pas connaissance de la convention. En revanche, il s'agit bien là de la réponse de notre condescendance, l'occidentale, à un pays ex colonisé.

Deby n'est pas une lumière loin s'en faut mais, Breteau et sa compagne sont des malfrats à plusieurs titres... Les autres ont été manipulés. Ce n'est que mon avis et, je n'ai jamais eu la prétention d'avoir la panacée.

Anonyme a dit…

AJM, te rappelles tu des deux françaises emprisonnées (en angleterre je crois). Tu hurlais de joie à propos de leur rapatriation.

Pourquoi? Ou était la condescendence occidentale?

Pour l'arche de Zoé, les tchadiens se sont couverts de ridicule une fois de plus, mais bon les africains ne sont plus à ça près. Je pense que les membres de l'association seront punis sévèrement. Puisque 4 ans ferme c'est déjà très sévère pour un enlèvement non-effectif.

Anonyme a dit…

"Je n'avais pas connaissance de la convention."

Tu mets le doigt sur ton problème principal : tu n'as pas connaissance de grand chose, MDR !

On a pourtant été nombreux ici à te l'expliquer, mais autant pisser dans un violon.

"En revanche, il s'agit bien là de la réponse de notre condescendance, l'occidentale, à un pays ex colonisé."

La France a des conventions avec de TRES nombreux pays, andouille ! Les conventions internationales d'extradition sont LEGION, dans tous les sens : pourquoi celle-ci serait-elle plus "condescendante" que les autres ? Et je te rappelle qu'elle est RECIPROQUE, bien entendu, cad qu'un Tchadien condamné en France pourra être extradé au Tchad à sa demande.

Pfff...

Quel pitre !

Et sinon, cette "grande" manif devant le tribunal de Créteil, ça a donné quoi ? Et sinon, le fait que la peine de bagne soit commuée en peine de prison simple - dont tu brâmais que c'était une manifestation de racisme impérialiste - finalement, c'est devenu une grande victoire de l'AJM ???

Pauvre bouffon !

SANSVOIX a dit…

Collard veut gagner un procès qu'il a perdu au Tchad, pour enrichir son palmarès.

Il sait parfaitement que les juges tchadiens n'étaient et ne sont pas nuls.

Il le laisse suggérer parce que que c'est cela que le Français moyen aime entendre pour sa suffisance...: "le reste du monde est con" !

ASV

Anonyme a dit…

Les juges tchadiens sont juste de braves pantins, qui ont bien suivi la notice de Deby pour lire le verdict. Limite s'ils n'avaient pas de prompteur...

La justice tchadienne n'est pas conne, elle n'existe pas, que sous le poids du fric.

SANSVOIX a dit…

Des pantins à pantins, les juges français, en fonction de la fameuse convention n'avaient pas à laisser les avocats français plaider de nouveau.

Leur rôle de juges se limitant à transformer la peine des 8 ans des travaux forcées en une peine de 8 ans sans travaux forcés, n'existant pas en droit pénal français (c'est à eux les juges de la trouver, cette peine, sinon déni de justice !).

Admettons donc que si les juges tchadiens étaient sous pression, pantins, les juges français, pantins, le seraient aussi, sous pression.

Seuls les moyens et la forme de pression qui diffèrent. Vu ?

ASV