samedi 26 janvier 2008

SARKOZY LE MARTIN-PÊCHEUR.


C'est plus fort qu'eux.

Tartempion le sait. Pauvre pêcheur !


Et que dire des consommateurs ? Ils ne peuvent pas se passer de ces ramequins au saumon, de ces filets de rouget à la fondue d'endives ou encore de ces cabillauds et piquillos farcis....Et la mer dans tout ça ?

Gourmands, gourmets ? Plutôt gourmand, moi. Je sais, King, en bon Breton qu'il est, petit-fils de pêcheur va rétorquer: "Hé Négro, tu la boucles !".

Mais, le président veut se rattraper sur sa bévue anti-bretonne. Passons.


Après le déni de démocratie avec son mini-traité européen, l'homme se lance à corps perdu dans cette pseudo reconquête de son électorat.

Selon des sources concordantes, la promesse sur les quotas de pêche du président, a fait bondir ses pairs européens. Certains auraient même diligenté une enquête approfondie, pour savoir si l'actuel locataire de l'Elysée n'avait pas eu de sérieux problèmes de comportements dans son enfance. Je vous jure, je n'invente rien.

Ne fait-il pas s'adresser à la "mamma" Renée ? Comme ça on saura s'il y a eu un hôpital psychiatrique, le suivi intensif par un pédiatre sur l'hyperactivité, d'un psychiatre sur les charges émotionnelles etc.

Bon, seuls certains attardés mentaux ne distingueront pas le bon grain de l'ivraie. Ce n'est pas de ma faute.

Mais au juste, pourquoi martin-pêcheur au lieu de marin-pêcheur ? Simple mon cher Watson. Le premier n'a pas besoin de conventions ni de règles, encore moins de limites. Il fait ce que bon lui semble. En revanche, les hommes ont des règles. C'est compris mister président ?



1 commentaire:

Anonyme a dit…

Excellent brother.

Tu retrouves les fondamentaux avec ton style humoristique et corrosif à la fois.


Ton ami de dix ans !