vendredi 14 mars 2008

HILLARY CLINTON FAVORABLE A LA TORTURE...ET DE MIEUX EN MIEUX !


Barack Obama qui a accepté de débattre avec sa rivale démocrate, Hillary Clinton, avant les primaires du 22 avril prochain en Pennsylvanie a néanmoins jeté un sérieux pavé dans la mare hier, en affirmant dans le « San Francisco Chronicle » que l'ex première dame, était favorable à la torture :« Nous avons besoin d’un président qui empêche la torture en forme d’interrogatoires, parce que cela n’est pas humain. J’ai toujours été un opposant à la torture alors qu’Hillary Clinton n’a pas arrêté de se contredire sur le sujet. Si je me souviens bien, Mme Clinton a dit en Octobre 2006 dans une interview au New York Daily News qu’elle autoriserait la torture en cas d’attaque terroriste. » Fichtre. Scandale. La sénatrice de New York s'est donc reconverti en "busherie" depuis 2006, d'où sa campagne particulière, faite de contradictions à toutes les échelles.

Barack Obama a raison et voici l'extrait incriminé:« Dans le cas où nous devrions interroger un détenu représentant une menace pour des millions d’américains, alors le choix de dévier des principes couramment utilisés au niveau international doit dépendre du président. Seul le président peut donner son accord pour utiliser des méthodes différentes. Bien entendu, cela doit rester dans un cadre très limité, en cas de circonstances exceptionnelles ! »

Si la dialectique guerrière, morbide et mortifère de George W. Bush fait encore recette, après la série de camouflets irakiens alors, les américains sont fous.

Ce qui est sûr, cette dame de fer qui était déjà favorable à la guerre du mensonge irakien et qui a été incapable de réformer la sécurité sociale américaine, plongera sans aucun doute, l'Amérique dans le chaos.


5 commentaires:

Anonyme a dit…

Cette femme est simplement folle. C'est mon avis. Je comprends pourquoi Bill l'a cocufié. En plus elle n'est pas du tout "bonne"

Jid a dit…

Mouais, ne pas exclure la torture n'est pas vraiment être favorable à la torture.
Je ne trouve pas ce ce soit une position guerrière.

Pour moi, il faudrait rajouter "Et le président doit assister à la séance d'interrogation"
Comme cela, on est assuré d'avoir une limite très basse du nombre d'interrogations.

AJM a dit…

D'accord avec toi Jid.

numero10 a dit…

ils viennent de dire à la télé ("+clair") que dans le clip de campagne de H.Clinton, la fille qui dort pendant qu'une voix off demande "qui aimeriez-vous que ce soit qui décroche le telephone à la maison blanche?" a été interviewé. La séquence vient d'un stock et elle a un peu grandit depuis, suffisament pour faire campagne ces derniers mois pour... Barak Obama! En fait les télés américaines l'ont retrouvée et interviewée, lol!

AJM a dit…

Salut n°10,

C'est cool tout ça.

Alors, mon contact t'a contacté ?