samedi 15 mars 2008

ILS VEULENT TOUS TUER LE NET.


Des poursuites internationales lancées dans l’Oregon menacent les Forums Internet et les Blogueurs


SOTT.net – 11 mars 2008

(PRNewsChannel) / TOULOUSE, France – Les droits garantis par le Premier Amendement et la liberté d’expression sur Internet sont menacés alors que le site Web Signs of the Times (SOTT.net) a annoncé aujourd’hui que sa fondatrice, Laura Knight-Jadczyk, résidant en France, était poursuivie par un tribunal de l’Oregon suite à la plainte de l’organisation « Higher Balance Institute » (HBI), propriété d’Eric Pepin, basée dans l’Oregon.

HBI commercialise des produits à vocation métaphysique et affirme vendre le programme de « méditation du sixième sens le plus avancé au monde » ainsi qu’un complément alimentaire, « Magneurol6-S », qui garantit de transformer son consommateur en « télépathe instantané ».

Pepin prétend que les consommateurs de sa « pilule psychique » ont découvert que « l’utilisation prolongée des téléphones sans fil pouvait causer de l’inconfort ». En conséquence, ils suggèrent de « limiter l’utilisation des téléphones cellulaires ».

SOTT.net est un site Web international et interactif d’informations alternatives, et emploie un personnel international d’éditeurs bénévoles. Quantum Future Group, Inc. (QFG), organisation californienne à but non lucratif créée par le physicien mathématicien Arkadiusz Jadczyk et par Laura Knight-Jadczyk afin de financer le travail de chercheurs indépendants se consacrant à la collecte de données sociales et historiques servant à analyser des systèmes mathématiques, est également cité comme défendeur dans la plainte, malgré le fait que QFG ne soit pas propriétaire de SOTT.net, et qu’il n’exerce aucun contrôle sur le site.

HBI allègue dans la plainte enregistrée par Bullivant Houser Bailey PC, Portland, que les opérateurs de SOTT.net « ont publié des déclarations mensongères et diffamatoires » à l’encontre de HBI et d’Eric Pepin sur le forum du site Web SOTT. Pepin réclame approximativement 4,5 millions de dollars de dommages et intérêts.

Les poursuites ont été engagées à la suite de la publication d’informations sur les forums SOTT.net [1]. Les participants (internationaux) de ces forums avaient collecté et relayé des informations appartenant au domaine public et des archives de presse rapportant que Pepin avait récemment fait face à de nombreuses accusations d’abus sexuel au cours d’un procès dans l’Oregon, accusations impliquant un mineur et ancien employé de HBI. Un jury d’accusation avait rassemblé assez de preuves pour inculper Pepin, qui avait admis au cours du procès entretenir des relations sexuelles avec ses employés.

Selon le journal The Oregonian [2], le juge Steven L. Price, qui avait présidé l’affaire, avait déclaré qu’il était « probable que les comportements décrits dans tous les chefs d’accusation aient bien eu lieu », mais que l’absence de date incrustée sur une vidéo — élément qui aurait permis de prouver que le plaignant était encore mineur au moment des faits — signifiait que les allégations ne pouvaient être prouvées « au-delà du doute bien fondé ». Le juge Price avait par conséquent été obligé de prononcer l’acquittement.

En réponse aux poursuites du Higher Balance Institute, Laura Knight-Jadczyk, fondatrice de SOTT.net et citée comme défendeur, s’est exprimée en ces termes : « Il s’agit d’une attaque contre la liberté d’expression, purement et simplement. Les sujets traités sur SOTT.net, à savoir le caractère pathologique du pouvoir et des complots ourdis par les individus au pouvoir, sont spécifiquement visés par ces poursuites. Une victoire de Pepin, quand on considère les répercussions internationales de telles poursuites, créerait un dangereux précédent judiciaire aux États-Unis, et aurait de graves implications pour la liberté d’expression sur Internet, et en dernier ressort, pour les libertés civiles en général. » SOTT.net demande à tous ceux qui ont à cœur de garantir la liberté d’expression sur Internet de faire en sorte que cette information atteigne le plus large public possible.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur SOTT.net :
[1] http://www.sott.net/signs/forum/viewtopic.php?id=1360&p=1


[2] http://blog.oregonlive.com/breakingnews/2007/05/leader_of_washington_county_in.html


4 commentaires:

Anonyme a dit…

Alors, l'AJM, il serait interdit de porter plainte contre une connerie diffamatoire sous prétexte qu'elle serait publiée dans un blog ? Les blogueurs exigent donc d'être AU-DESSUS des lois ? Quand une plainte est déposée contre un journaliste de presse écrite, ça veut dire qu'"ils veulent tous tuer" la presse écrite ? Quand une plainte est déposée contre un écrivain, ça veut dire qu'"ils veulent tous tuer" la littérature ? Et quand une plainte est déposée contre un automobiliste, ça veut dire qu'"ils veulent tous tuer" l'industrie automobile ???

LES forums internet et LES blogueurs ne sont absolument PAS menacés par une plainte déposée contre UN blog, ma grosse nouille. La liberté d'expression garantie par le 1er Amendement ne permet PAS la diffamation. C'est marrant cette propension des neuneus à cracher sur l'Amérique à tours de bras - si je puis me permettre cette image hardie - et de se revendiquer des droits garantis par cette épouvantable "dictature fasciste" ! C'est pas en Chine qu'on verrait ça, hein mon gros ? Pas de 1er Amendement en Chine ! Et au fait, t'as pas entendu ce qui se passe au Tibet, en ce moment ? J'attendais avec impatience le billet où tu nous expliquerait que c'est encore un coup des "sionistes", MDR !

En outre, mon gros parano mythomane, une plainte n'est PAS synonyme de condamnation. Ce sont le juge et le jury qui vont décider du bien fondé - ou pas - de cette plainte.

Une plainte de ce genre va te tomber sur la tête un de ces quat' matins, l'AJM, avec les conneries DIFFAMATOIRES que tu publies régulièrement. Et tu viendras pleurer...

TRUC

Axel a dit…

"connerie", "ma grosse nouille", "neuneus", "mon gros", "mon gros parano mythomane", "conneries DIFFAMATOIRES"...

Ce florilège en dit suffisamment sur la pertinence de son auteur anonyme.

Pour en revenir à l'article qui nous intéresse, le site sott.net fait l'objet de poursuite car il a eu l'outrecuidance de relayer des articles de presse faisant état du procès et des pratiques sexuelles du gourou autoproclamé Eric Pepin

Du reste, celui-ci a reconnu devant le juge qu'il avait eu des relations sexuelles avec chacun de ses 11 élèves qu'il choisissait "jeunes et beaux".

Au-delà du procès intenté à sott.net et connaissant le rôle essentiel des jurisprudences dans le système juridique étasunien, l'enjeu est évidemment bien plus vaste et met directement en péril la liberté d'expression sur Internet.

Anonyme a dit…

J'ADORERAIT que l'AJM porte plainte pour diffamation parce que je l'ai traité de nouille mythomane et parano, MDR !!! En guise de preuve, je n'aurais qu'à communiquer l'adresse de son blog !

Le tribunal de l'Oregon jugera si la plainte est fondée ou non. S'il n'y a pas diffamation, c'est simple : le plaignant sera débouté... Tout ça n'a strictement RIEN à voir avec une quelconque menace contre la liberté d'expression, avec laquelle on ne badine pas outre-Atlantique.

Henri Alberti a dit…

Encore cet anti sémite, raciste de truc ! D'extrême droite comme les néocons confondant l'Amérique et son gouvernement détesté de plus en plus par une grosse majorité d'américains.