dimanche 30 mars 2008

MISCELLANEES.


Dès potron-minet, après un rapide footing, des étirements, un bon bain et après avoir avalé à la vitesse grand V une tasse de céréales et bu un grand verre de jus d'orange, direction Roissy Charles de Gaule.

Rude week-end en perspective. Entre mon neveu qui traîne les pieds avec une volonté affichée de rater son Bac malgré mes efforts, la lecture du mémoire de ma nièce (master1), le départ définitif de ma dulcinée vers les States, ce n'est vraiment pas la joie.

Qu'à cela ne tienne, bien que seul dès demain, je ne suis ni tiraillé ni aigri. Vais-je la rejoindre aussi ? Probablement. Ceci explique sans doute le fait que je sois zen.

Pour la semaine prochaine, Dieu seul sait, m'en sortir sera une rude épreuve. Demain donc, fini le sempiternel chuchotement à l'oreille "darling", le doux "baby", les cookies faits maison, les joutes verbales mais toujours sympathiques de ma pro-Hillary Clinton à moi. Vous savez que je crois mordicus en Barack Obama.

Je vais m'occuper tant bien que mal, écumer les boites de nuit, passer un coup de fil à Arash qui a ses entrées pour que je passe à l'oeil. Sans doute. Je vais aussi déambuler du côté de Montmartre, faire les puces de Saint-Ouen, reprendre le foot avec les copains...ne plus répondre aux cons et autres fachos de service défenseurs de la liberté d'expression à géométrie variable, ICI.

Tiens, je vais probablement me rendre à Paris Carnet mercredi si je suis à Paris. Mon emploi du temps de la semaine je ne l'ai que lundi....hélas ! Etrange valse sur mon tracker, des gens viennent de partout, de Yahoo en passant par Grioo.com.

1 commentaire:

Paul a dit…

Il y aura toujours quelqu'un quelque part pour te soutenir. Tu es tellement bon.