jeudi 13 mars 2008

MÊME "ROLLING STONE" FAIT SA UNE AVEC OBAMA.

L'ascension météorique de Barack Obama ne fait pas que des heureux. Lire dossier, ICI. Une liste pas exhaustive: Hillary Clinton, l'ex première dame des Etats-Unis, Eliot Spitzer, le "moralisateur masqué", Geraldine Ferraro, la raciste dont les propos n'ont pas été condamnés par la sénatrice de New York. Et que titre le Point : une proche de Clinton démissionne après ses propos sur Obama. Elle est belle et surtout bien bonne cette blague sans précision. Ecrire "racistes" leur fait trop de mal ? Sans doute.

Certains, plus actifs dans MA petite forêt que leur propre blogue, me disent que mon soutien à Obama est relatif à la couleur de sa peau. Que nenni. Et si je leur rétorque que c'est plutôt le leur avec Clinton, il sortiront un chapelet de vertus trouvées au ras des pâquerettes. Comme le disait quelqu'un: "vivons seulement".

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Toute honte bue, notre presse ne veut pas montrer les travers d'Hillary Clinton la Blanche.

Anonyme a dit…

Sans blague ! A part sa couleur de peau, donc, quels sont les points de son programme qui te plaisent tant, l'AJM ? C'est quand il affiche son admiration pour Reagan, par exemple ?

C'est marrant, quand tu attaques Sarkozy, c'est de la "politique", mais quand les adversaires d'Obama l'attaquent, c'est du "racisme" !

Pauvre pitre !