samedi 12 avril 2008

COUAC FRANCAIS EN AFGHANISTAN.

Faux pas français sur l'itinéraire de MM. Bernier et Kouchner en Afghanistan

Le ministre des Affaires étrangères Maxime Bernier lors de sa dernière visite en Afghanistan. LA PRESSE CANADIENNE/Paul Chiasson
Le ministre des Affaires étrangères Maxime Bernier lors de sa dernière visite en Afghanistan. LA PRESSE CANADIENNE/Paul Chiasson

Par Murray Brewster, LA PRESSE CANADIENNE


OTTAWA - Le ministre canadien des Affaires étrangères, Maxime Bernier, et son homologue français, Bernard Kouchner, se rendront tous deux en Afghanistan en fin de semaine alors que l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) se prépare à y renforcer sa présence militaire.

Ils seront à Kaboul samedi et à Kandahar dimanche.

L'annonce, effectuée unilatéralement par des diplomates français, a consterné Ottawa. Pour des raisons de sécurité, il n'est pas d'usage que l'itinéraire des personnalités officielles dans des zones à risque soit révélé avant leur départ.

"Il s'agit d'un sérieux manquement aux règles de sécurité et j'espère que le gouvernement canadien exprimera sa préoccupation auprès des officiels français", a déclaré Dawn Black, la porte-parole du NPD en matière de Défense.

Vendredi, certains hauts responsables canadiens de la Défense semblaient atterrés par ce qu'ils estiment être un faux pas des services de sécurité français. Ils se sont toutefois gardé de critiquer ouvertement la France, devenu un allié de poids du Canada.

La semaine dernière, lors du sommet de l'OTAN qui se déroulait en Roumanie, la France a annoncé l'envoi de 700 soldats supplémentaires en Afghanistan.

Ottawa avait préalablement menacé de retirer ses 2500 militaires œuvrant dans le sud du pays si les autres pays membres de l'OTAN n'envoyaient pas de renforts.

Les troupes françaises œuvreront dans l'est de l'Afghanistan à la place des troupes américaines qui, elles, viendront prêter main forte aux Canadiens dans le sud.


© La Presse Canadienne, 2008

Aucun commentaire: