mercredi 9 avril 2008

LA PREMONITION DU 7 MARS 2007 SUR SARKOZY.


Trop de projets n'aboutissent à rien. Les conséquences inévitables sont l'amertume, le découragement, les regrets mêmes. Faites votre portrait astral, maudissez 2007, pensez fortement à 2012 avec le probable changement à la tête de l'État.

Oui ! De plus en plus, la liste des déçus du sarkozysme s'étoffe.

J'avais parlé de la profanation de la sépulture du Général de Gaule, du risque de guerre, de l'alignement servile dans les positions va-t-en guerre du clan Bush, une dérive atlantiste qui tuera la France.


Souvenez-vous, nous étions le 07 mars 2007. Je demandais à Chirac de ne pas accepter l'avènement de l'actuel président. Un an après, sans boule de cristal, les faits semblent me donner raison et, le pire est à venir.

Voyant la xénophobie dans les discours concoctés par Henri Guaino, j'avais précisé les origines du président, constatant qu'il fustigeait les ...immigrés. Un vrai paradoxe.


Lire la suite...>>