mercredi 16 avril 2008

MANDELA EST UN TERRORISTE POUR LES ETATS-UNIS.

Nelson Mandela

erratum

Je me suis trompé. J’ai un peu honte de devoir reconnaître une erreur aussi énorme...

Je ne sais pas si certains s’en souviennent mais il y a quelques mois, au début de ce blog, j’avais pris mon ton de petit malin pour exhiber quelques contradictions de l'empire américain. Un effet de date. Je rappelais que les USA, ces mêmes États-Unis qui prétendent mener croisade pour la démocratie partout dans le monde, avaient classé Nelson Mandela, héros de la lutte contre un régime d’inspiration néo-nazi, sur une liste de terroristes dans les années 80. Lui et tous les militants de l’African National Congress. Alors qu’au même moment, Reagan et Thatcher recevaient en grande pompe l’islamiste afghan Hekmatyar, bien connu à Kaboul pour avoir vitriolé quelques étudiantes coupables d’avoir oublié leur hidjad. Donc, dans la propagande américaine néo-conservatrice, Hekmatyar = « combattant de la liberté » (puisqu’il combattait les russes) et Mandela = "terroriste" (puisqu’il combattait l’Apartheid avec des gens de gauche). Et, tenez vous bien, disais-je, savez vous jusqu'à quand Mandela était resté sur la liste terroriste (c’est là que la colère me gagnait…) ? Jusqu’à sa libération en 1990 !

La date me choquait. Mandela classé terroriste alors que toute la planète exigeait sa libération, alors que le gouvernement de l'Apartheid lui même était obligé de concéder qu'il avait affaire à l'une des figures les plus importantes du siècle.
Terroriste en 1990...

En fait, la date était fausse.

Je l’ai découvert au détour d’une petite brève anodine dans un quotidien français.
Nelson Mandela, à l’heure où j’écris ces lignes est toujours classé, lui et les membres de l’ANC sur une liste de terroristes tenue par le gouvernement américain.

Il doit, à chaque fois qu’il se rend aux USA, demander une permission spéciale, un « waiver »…

A tel point que Condoleeza Rice s’en dit embarrassée.

Les copains d'Hekmatyar ont mis deux avions dans le World Trade Center et un dans le Pentagone (sont-ils toujours classés "combattants de la liberté"?). Et Nelson Mandela, après 27 années de prison, installe la démocratie en Afrique du Sud sans bain de sang et il est toujours sur la liste des terroristes.

Evidemment il s'agit d'une bizarrerie bureaucratique. Mais sous l'effet comique ça raconte assez bien ce qu'est une politique étrangère d'empire. Comment on fabrique la réalité en fonction de ses intérêts politiques immédiats.

La suite dans une enquête sur le commerce des armes légères que j'ai réalisée avec David André et qui devrait passer si tout va bien sur ARTE en juin...

Source: Paul Moreira.


7 commentaires:

Didier a dit…

Les talibans ne peuvent pas saquer les seigneurs de la guerre comme Hekmatyar. C'est un peu comme si tu confondais Carlos et Robert Hue parce qu'ils sont barbus.

Anonyme a dit…

Tu fais de la peine à croire encore que les afghans ont quoi que ce soit à voir avec le 11/9. T'es débile ou tu le fais expres ? Pourtant le net est à la disposition de tout le monde , je comprends pas qu'on puisse encore croire dans la version officielle de l'incendie du Reichtag version 2001.

Pour quelqu'un qui se croit intelligent, tu te prends grave les pieds dans le tapis avec cette phrase sur les afghans qui auraient foutu 2 avions dans les tours.

Anonyme a dit…

Je précise à Didier que le texte n'est PAS de l'inénarrable AJM, mais qu'il s'est contenté de le POMPER intégralement. Si comme il l'affirme il avait mis les pieds un jour dans une école de journalisme, il saurait que ça ne se fait pas. En outre, il est tellement inculte qu'il ne connaît ni Carlos (il croit que c'est un chanteur) ni Robert Hue.

Si comme il l'affirme il avait un tant soit peu étudié l'histoire du XXè siècle, il saurait que l'ANC était effectivement une organisation terroriste qui a commis des atrocités y compris au sein de la population noire, que Mandela n'a jamais été adopté par Amnesty International parce qu'il prônait la violence et la lutte armée, que sa femme Winnie était l'instigatrice d'une charmante coutume baptisée "collier de feu" qui consistait à placer un pneu enflammé autour du cou des habitants des townships considérés comme indociles, qu'elle a été reconnue coupable d'assassinats (de Noirs), que Mandela avant de recevoir le Nobel de la paix avait reçu l'infâmant prix Khadafi pour la "liberté", etc, etc...

S'il était un peu moins con il saurait aussi que TOUT étranger doit demander un "waiver" pour entrer sur le territoire américain.

Il est tellement pathétique qu'il ne sait pas pourquoi Mandela est quand même un grand homme, qui a évité à son pays le bain de sang qui semblait inéluctable, et qui combat le fléau du SIDA contre les lois votées par les ahurissants gouvernements qui l'ont suivi (lois qui interdisent de soigner les malades autrement qu'avec de la purée d'aïl !)...

le blog de paul a dit…

Si les sionistes négrophobes, comme le lâche qui vient d'écrire son commentaire en anonyme, continuent d'insulter AJM, je vous préviens, je refais un poème.

LE BLOG DE PAUL a dit…

AJM,

Il n'est vraiment pas très futé celui qui usurpe mon identité. Moi, je me connecte d'abord sur mon compte avant de poster ce qui fait que mon lien (bonhomme) est bel et bien orange au niveau blogger. Or, l'autre Paul, vraiment minable, n'a pas mon adresse mail et ne pourra plus se cacher derrière mon nom.

Son bonhomme restera toujours gris. En plus, je vais ajouter un avatar.

Bonne journée !

AJM a dit…

Paul,

Bien joué. Il veut faire passer ce site pour ce qu'il croit.

@+

Tony Shine a dit…

Mandela terroriste, mama mia!!!Je suis sûr que ce mot vient d'une bouche sioniste!! Sachant qu'Israël a soutenu jusqu'au bout le régime de l'Apartheid et que ce pays pratique la même politique à l'endroit des arabes, quoi de plus normal que de qualifier Mandela de terroriste?!! Aussi étonnant que cela puisse être, Mandela est toujours un terroriste aux yeux de l'état usurpateur et fatoche d'Israël et autres sionistes haineux puisqu'il a combattu et continue de combattre leur système politique. Mais bon, on s'en fout de l'avis des sionistes hystériques qui ont tendance à qualifier tout le monde de terroriste une fois que tu n'es pas d'accord avec eux.
En y voyant de très près,Le problème des palestiniens ressemble à tous points de vue à celui des noirs au temps de l'apartheid.
Même Problème, même Espoir: Puisque l'Apartheid est tombé après des dizaines d'année d'existence pourquoi pas le sionisme? Toute politique basée sur l'exclusion, l'escroquerie, le mensonge, le crime, la haine de l'autre est vouée à l'échec ( que cela prenne 1 ans, ans, 50 ans, 70 ans, 100 ans, 1000 ans). La roue tourne!!