mardi 29 avril 2008

SARKOZY JUSQU'A LA LIE !

Aller en Tunisie sans rien dire sur le sort de Rachid Khechana et Mongi Ellouzer, deux journalistes de l'hebdomadaire Al-Mawqif du Parti démocratique progressiste (PDP) sans cesse mis sous embargo est une faute. Dire aussi que le Tibet fait partir de la Chine avec une désinvolture aussi abjecte, est une bévue.

C'est vrai que pour le business, les peuples qui souffrent sont oubliés, sacrifiés au nom des centrales nucléaires. C'est vrai que l'ami Ben Ali,
grand démocrate, adepte des droits de l'homme à géométrie variable rencontre son pair français, spécialiste de la liberté d'expression à géométrie variable aussi. Tiens, Alstom a signé un contrat pour une centrale thermique...

© Reuters



Qui se ressemble, s'assemble. La liberté que la France vend n'est que du vent. On peut compter sur les pays du Maghreb et la Libye pour tenter de créer l'union méditerranéenne, stratégie simple pour empêcher uniquement, l'immigration dite clandestine des Africains sub-sahariens.

Un petit retour en France ne fait pas de mal non plus. Le Roi Ubu bien aimé, chouchouté, adulé, fêté et consacré n'est toujours pas à la fête en réalité. Malgré son cou de pub, que dis-je, son spectacle insipide réglé à l'Elysée comme du fil à musique, audible pour des Français
toute ouïe et/ou acouphène total. Encore une fois, c'est: Echec et mat.

Finalement, à l'allure où vont les choses, il finira par creuser, creuser, creuser, jusqu'à ce qu'il trouvera sans doute, du pétrole dans la
Cour , cour de l'Elysée. Il boira le calice jusqu'à la lie, lui, qui, a voulu humilier une frange importante de la population française.

Aucun commentaire: