lundi 26 mai 2008

ALEXANDER ADLER A-T-IL UN PROBLEME AVEC OBAMA ?


J’ai enfin retrouvé l’excellentissiminable analyste géopolitique belliciste Alexandre Adler. Il écrit un fumeux texte intitulé : Ce que Barack Obama doit à George W. Bush. Avec toujours les mêmes sorties à l’emporte pièce, hasardeuses et complètement nases. Une dissection pinocchiotique, passez moi l'expression. Il a bien de la chance. Les portes des grands médias lui sont ouvertes. On a néanmoins des doutes quant à sa façon de parler des Noirs. Sa pseudo analyse concernant la montée de Barack Obama laisse rêveur.

Un petit rappel qui n’est pas anodin nous replonge dans son soutien indéfectible avec l’épisode du « très » intellectuel et incompris, surtout pour son « intelligence » Alain Finkielkraut dont les connaissances dépassent largement les frontières hexagonales : « Antillais assistés » Est-ce le sujet ? Que nenni. Passons

C’est toujours avec une certaine passion moqueuse que j’adore lire la prose exécrable de l’ami Alexandre Adler qui s’est fendu le 23/05/08 dernier dans LeFigaro.fr d’un libellé factuel, somme incalculable de mystifications dont il a le secret. Ce n’est pas une révélation. L’historien et journaliste spécialiste de l’Union soviétique est un ardent défenseur d’Israël et du sionisme. C’est tout à son honneur et son droit le plus absolu…

Tel un illuminé, avec des mots mâtiné de latin pour jouer sans doute les aliénistes supérieurs, il se lance dans des contrevérités délibérément mentionnées. C’est ainsi qu’on apprend avec surprise que le désamour des américains pour le président au QI d’huître, George W. Bush, émane essentiellement de l’effet Katrina et non de la déconfiture irakienne.

Dans le même ordre d’idée, l’esbroufeur continue dans sa lancée en commettant l’impensable. Pour lui, Barack Obama doit tout à Bush. Bush qui fut le premier à donner semble-t-il de hautes fonctions aux Africains américains. Selon lui en tout cas. Pour un papy de 58 ans, il n’est pas très futé. Notre Bibendum national, ce n’est pas une insulte, il ressemble à s’y méprendre à un pneu de chez M., ne sait finalement rien des Etats-Unis.

George Bush a simplement le mérite d’avoir tué la carrière politique du jamaicain Colin Powell qui, à l’insu de son plein gré ( ?) a réalisé le meilleur strip tease des Nations Unies. Mal lui en prit, il a oublié de se rhabiller après ses conneries sur l’Irak. Pour Condie Rice comme écrit l'analyste de pacotille, c'est du Bush. En revanche, ses rêves d’un billet avec John McCain sont la négation même de sa personne et probablement sa mort politique.

Pour son information, celui qui met le pied à l’étrier à Barack Obama c’est John Kerry, lorsqu’il remarqua un jeune homme avec une éloquence incroyable. Ainsi, il lui réserva l’honneur de prononcer le discours-programme de la convention démocrate à Boston, en juillet dernier. Ce n’est pas le début de la magie. Elle date même de ses études. Il fut aussi le premier "Noir" comme ils disent, à diriger la revue juridique des étudiants de la prestigieuse Université d'Harvard : « Harvard Law Review »

Quel est l’intérêt des responsables du Figaro de ridiculiser ainsi A. Adler ? Pour son information personnelle, on peut citer simplement le révérend Andrew Young, ancien collaborateur de Martin Luther King, premier représentant Noir aux Nations Unies pour le compte de l’Etat américain de 1977 à 1979 et longtemps maire d’Atlanta.

En 1999, sans affirmative action, on peut sans doute parler d’un parcours du ghetto au gotha, Franklin Raines devient le PDG de la Federal National Mortgage Association, l'une des principales institutions de Wall Street. Sait-il que le PDG d’American Express est un Noir, Kenneth Chenault. Le président d'AOL-Time Warner, n°1 mondial en communication est un Noir, Richard Parsons. D’autres viennent compléter cette petite liste qui peut se rallonger : Stanley O'Neal, ancien PDG de Merrill Lynch, première firme américaine de courtage ; Ann Fudge, PDG de l'agence de pub Young & Rubicam ; Bruce Gordon, ancien PDG de Verizon (télécommunications) et actuel administrateur chez Tyco International...

Le cancre Bush s’est rendu dans les Universités à leur place, a passé le degree de chacun d’eux et après les a mis sur orbite...mon oeil.

En regardant de plus près le gribouillage d’Alexandre Adler, le constat est amer. Entre les lignes, Il cache un côté négrophobe sans doute -je ne peux affirmer s’il l’est -, mais, il fustige en effet le fait qu’Obama veut faire la paix au Proche-Orient. Ainsi, avec un subterfuge et des contorsions de haut vol, il s’en prend plutôt à Mel Brooks ou encore à Steven Spielberg , humaniste et meilleur réalisateur du monde, qu’il traite de trouillard, il a sans doute oublié "La liste de Schindler", ou encore Clint Eastwood, les accusant d’enjoliver la réalité en accusant la sainte armée américaine qui n’a jamais fit de mal à une mouche.

14 commentaires:

Anonyme a dit…

Waouh !

Tu lui taille un costard sur mesure. C'est agréable comme je disais dernièrement de te voir dans ton élément, les vrais fondamentaux.

Merci pour cette belle prose.

Ton ami de dix ans !

KING a dit…

Yo négro !

Comme le dit ton ami, c'est vraiment un vrai costard sur mesure. Avant de poster, j'ai d'abord lu les mensonges de pinochio-michelin et là, surprise, il met comme un arracheur de d...

Pire, son vrai problème c'est la haine d'Obam qui veut apporter la paix. Or, avec la paix, la chialerie perpétuelle d'un pays est terminée, ils auront en ce temps là, leurs propres fantômes internes à combattre. mafia russe, pro des falashas, des séfarades,ancien déportés qui n'ont pas une pension correcte, discrimination.

Plus dur sera la chute s'il ne change pas.

Greg a dit…

C'est une vraie tuerie ce post. merci AJM. Je ne savais pas qu'il y avait autant de Noirs puissants aux Etats-Unis.

Nous en France, donneuse de leçon, rien du tout. Vide total.

Anonyme a dit…

Alexander Adler est simplement nu. Tu es trop fort Allain Jules, doù les jaloux qui n'en peuvent plus.

Eloïse a dit…

Et pan sur le bec.

Voilà le mensonge de cet homme dévoilé. J'espère qu'il lira la vérité qui est sous ta plume.

Je suis heureuse que tu retrouve effectivement les fondamentaux, loin du people et d'une auto-présentation.

Bonne continuation !

AJM a dit…

Merci les "neuneus" !

Je suis simplement mort de rire. Il ne faut pas que des gens postent, viennent ici donner leur point de vue.

Quand c'est l'insulte qui prime, on comprend tout de suite.

Tolérance zéro comme mon nouveau mentor Sarko. Les insultes à la poubelle, pas de pollution ici.

@+

AsTeR a dit…

AJM qui discute de la perspicacité de l'analyse d'un autre... c'est osé, mais ca ne m'étonne pas. A l'occasion j'irais voir les vrais dires du concerné.

luc a dit…

Salut AJM. merci pour ses précieux renseignements. A bientôt de te lire

setkem a dit…

les negrophobes de tout poil ont ceci en commun de vouloir a tout prix voir ds la reussite du Kamite ou de celui percu comme tel la main invisible du leucoderme superieur...tellement leur esprit, leur entendement meme est pollue quant a l'idee qu'ils se font du kamite. L'ancetre cheikh anta diop raillait d'ailleurs souvent cette attitude de pseudo scientifiques qui, voulant a tout prix blanchir l'antique civilisation pharaonique poussaient le ridicule jusqu'a avancer qu'il s'agirait de l'oeuvre de "blancs a peau noire"...
les negrophobes comme ce gros journaleux de canniveau ne savent plus quoi inventer pour essayer de descendre Obama ds le seul but de maintenir le statu quo planetaire...c'est pathetique.

Georges Marchais 4ever a dit…

Les propos scandaleusement négrophobes d'Adler méritent un chatiment sévère.

Estelle a dit…

Bien cogné.

C'est quand même incroyable. Il faut toujours que la force d'un Noir ou de qui d'autre qui n'a pas la couleur blanche est forcément une émanation du Blanc.

C'est ce que veut montrer Adler. En lisant son texte, j'ai vu celui qui veut par le mensonge réhabiliter Bush.

C'est honteux !

AJM a dit…

Bonjour à tous !

Merci d'avoir décelé les mensonges d'Alex A.

@Aster, @Luc, @Setkem,@AD10ans, @Eloise, et tous les autres, bonnes journée à vous.

@+

AJM a dit…

@Estelle, je t'ai oublié. Désolé. Bone journée et à ce soir.

SANSVOIX a dit…

Au début des primaires des démocrates, ADLER , sur France Culture, ironisait déjà sur l'insignifiance de la candidature d'OBAMA.

Il faut lui reconnaître qu'il n'a jamais joué les hypocrites sur ce point, il ne pouvait imaginer... OBAMA...

Bon, ne versons pas dans le paranoïa !

ASV