samedi 10 mai 2008

BASTILLE : AU BAL DES ESCLAVES VOLONTAIRES.

Quelle est belle la fête des vendus à Bastille via République !

Dans un vacarme médiatique sans précédent, ils passent en boucles telle une publicité insipide de prostitués en mal de sexe et d’argent.

Ils se sont tous donnés rendez-vous à Bastille. Ils sont prêts à tout pour être vu. Triste refrain, même rengaine des gens qui se croient heureux mais ne sont lus capables de se regarder dans un miroir. Image assassine d’eux-mêmes, honneur perdu, fierté de pacotille.

Marche des libertés ils disent ? De quelle liberté quelles libertés parlent-ils ? Est-ce celle d’aller se montrer à la télévision ou de passer sur les ondes d’une obscure radio dite tropicale et donc la programmation reflète le rejet du Noir ? Le Noir dans le sens noble du terme, celui qui illustre le combat pour la reconnaissance, pour les réparations.

Un temps, on a cru que l’homme Noir s’était réhabilité. On avait pensé que les afro descendants avaient pris conscience de leurs capacités morales, éthiques, de leurs valeurs intrinsèques. On s’était trompé, du moins, en grande majorité. Fichtre.

Ils seront donc tous au bal des faux culs. Oui, ce bal hypocrite, servile, idiot, négatif pour la cause noire. Ce symbole détruit, laminé par quelques clones médiatiques qui récitent toujours la même chose dictée par un tiers, ce criminel qui a sucé le sang des Anciens, les a torturé, traité comme plus bas que terre, insulté, ignoré la mémoire.

Comment peut-on s’allier avec celui qui veut votre mort ? Comment peut-on s’approcher d’un CRAN sans cran qui crânement fait du zèle ? Comment peut-on se renier pour plaire à nouveau à l’ancien maître alors que nous avons les mêmes droits ?

Là est l’erreur monumentale des Noirs, convaincus qu’ils n’ont pas les mêmes droits que les autres. Ils passent leur temps à demander des autorisations. La liberté s’arrache, n’est pas négociable. Le jour où ils le comprendront, ils seront respectés. Mais le peuvent –ils ?

Le paraître, la personnification et la servilité ad vitam aeternam qu’on constate avec amertume aujourd’hui, bafouent toutes les luttes entamées par les Anciens qui sont en ce jour, honnis, vilipendés et ridiculisés par un petit groupuscule de manipulateurs, que dis-je, de nouveaux esclaves

Pauvre Césaire et tant d'autres .............compte rendu demain.

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Excellent ton analyse et ta reflexion sur les noirs de FRANCE.
Il faut bien faire la différence avec nos frères d'amérique. Là-bas ils ont compris depuis fort longtemps que leur émancipation viendrait d'eux-mêmes. C'est ce qu'ils ont fait et continuent de faire avec les chances de désignation par des blancs pour représenter le parti démocrate du frère OBAMA. Ils ont compris que la liberté ne se donne pas, mais elle s'arrache et c'est évident dans la marche normale de l'HISTOIRE. Nous sommes ici FRANCE avec des "élites noires" qui sont la risée de toute la communauté noire internationale. Ils sont prêts à abdiquer dès lors qu'un pseudo-poste de représentant leur est promis. Quelle honnte d'avoir des gens tels : Claude RIBBE, Galixte BEYALA, GASTON Kelman, Claudie SIARR, Pape NDIAYE, Pascal LEGITIMUS...Le pire pour nous, c'est que tous, ont connaissance plus ou moins des écrits d'AIME CESAIRE et de FRANTZ FANON, ces deux indomptables qui ont su EXPRIMER et écrire, pour éveiller les consciences en ce qui concerne les humiliations et les souffrances du peuple noir depuis des siècles. Nous manquons d'organisation et les autres en face n'ont pas besoin d'éffort pour nous maintenir la tête sous l'eau. Encore mieux, ce sont les bountys de service qui s'occupent avec quiétude d'empêcher notre véritable émancipation. J'aurais toujours du mal à excuser un Claude RIBBE ou une GALIXTE BEYALA car tous les deux portent une responsabilité incroyable dans la situation dans laquelle se trouvent les noirs de FRANCE. Elle se croyait plus maligne que les autres et elle s'est fait humilier récemment en offrant son cul et ses fesses à un des animateurs sionnistes de ce pays et en retour elle veut revenir en arrière, mais je crois que le mal est fait et c'est même trop tard. C'est aussi le cas de RIBBE, il s'est fait roulé par Patrick KARAM envue d'un portefeuille de ministre et c'est chose faite pour lui alors que RIBBE aujourd'hui n'a plus de boussolle. Celle-là même dont il disposait au moment où il écrivait son livre sur NAPOLEON. Ils ont tous les deux un manque de courage et surtout une légèreté dans les appréciations qu'ils ont d'aider la cause noire en FRANCE à évoluer. Quant à KELMAN, je rêve de lui mettre des tartes en plein gueule à chaque fois qu'il se retrouve en public. Un peu comme ce qu'a connu BHL il y a quelques années. Le plus "léger" de tous, c'est bien ce monsieur qui n'aime pas le manioc...Il ne faudrait donc pas se gêner en déhors des blogs et des discussions sur le net, de dire publiquement à ces messieurs et dames, qu'ils n'ont réellement aucune légitimité pour jouer les représentants des noirs de FRANCE et encore moins le CRAN et son LOZES de président. Soyons sans pitié car eux ne nous font pas de cadeau. Tout ce qui est important pour eux, c'est le fric et un PSEUDO POUVOIR. Il nous appartient à tous de faire respecter les mémoires de CESAIRE, FANON, LUMUMBA, SEKOU TOURE, KWAME NKRUMA, SANKARA, Malcom X et LUTHER KING pour ne citer que ces derniers. Le combat en FRANCE ne fait que commencer pour notre génération, et il est urgent de ne plus perdre notre temps avec ceux qui estiment que nous avons encore du temps en perdre...

SANSVOIX a dit…

Salut Noble Anonyme !

C'est dit et écrit , bien dit et bien écrit !

ASV

Anonyme a dit…

L'inénarrable AJM dégouline de DEPIT devant le SUCCES de la manifestation du CRAN ! Il n'a que l'INSULTE à la bouche et la bave aux lèvres !

C'était formidable ! Tolérance et humanisme, tout le contraire de la haine communautariste qu'on voit se déverser ici, bande de nases !

Le CRAN a été fondé sur le modèle de la NAACP, exactement. On ne peut donc pas glorifier les uns et cracher sur les autres...

Jessica a dit…

Au fond, y-a-t'il une différence entre AJM et Kemi Seba, si ce n'est qu'une question de formes ?

Même vindicte, même language, mêmes insultes devant les Noirs qui, selon eux, "se couchent" devant le "Maitre", même haine du Blanc, éternel colonisateur raciste et négrophobe.

A l'heure de la manifestation digne, pacifique mais sans concessions, du CRAN,
à l'heure de la commémoration annuelle de la fin de l'esclavage et de l'enseignement de cette tragique époque dans les écoles (enfin!), certains préfèrent continuer allumer le feu communautariste ("Le combat en FRANCE ne fait que commencer pour notre génération") (sic)

Triste et désolent....

franck a dit…

"l'enseignement de cette tragique époque dans les écoles (enfin!)" :
oui, effet d'annonce hypocrite de la part de sarkozy.
La traite des noirs et l'esclavage sont deja enseigné en CM2, au moins depis les années 80. Il suffit de consulter un manuel de cette classe.
Le plus honteux, ce n'ai pas Sarkozy qui dit qu'il faut enseigner ce fait (attention, l'esclavage n'est pas une "époque" mais un "fait" historique), mais les journalistes qui ne font même pas l'effort de vérifier, ou pire qui se couchent de peur de perdre leurs prébandes, et Libération n'est plus le dernier pour les bassesses les plus répugnantes.

franck a dit…

Les associations d'instituteurs devraient porter plainte. Les médias veulent faire croire qu'ils n'enseignent a nos enfant ni les attrocités de la seconde guerre mondiale , ni celle de la colonisation, ce qui est faux et archi faux. Les médias les présentent comme incapable de faire arriver un élève en 6e avec le bagage nécessaire et les présente comme des privilégiés et des "grévards".
Honte a cet Etat qui ne respecte meme pas ces maitres d'ecole !

SANSVOIX a dit…

Ainsi donc l'on va enseigner que l'esclavage a exité et que la négritudes est une valeur littéraire ?

Et au passage l'on continue à penser que "Les enseignants ne vaudraient plus rien" ?

Tout ancien cancre qui aura réussi par ses moyens autodidactes et/ou par pistons, vous dira cette rengaine

Il n' y a, en fait que ceux qui gagnent plus d'argent que les professeurs tout en ayant moins étudié que ces derniers qui tiennent facilment ce langage.

Après tout ne vaut dans ce monde mercantiliosé à font que celui qui q des revenus, de gros revenus.

C'est depuis que les journalistes dans des grands mésdias perçoivent des millions qu'ils se permettent de juger et de laisser juger négativement les enseignants, ces hussards de la République qui ont fait que, sans eux, la Répuibique ne serait pas ce qu'elle "a été".

L'on ne respecte plus les enseignants, c'est parce que la République entière perd ses repères.

Les parents "incapables" d'élever leurs enfants, ils mettent en cause les Professeurs qui ne le feraient à leur place.

Tenez, l'on veut diminuer le nombre d'enseignants, sous pretexte que la demographie dans des lycées acuserait une forte baisse d'individus scolarisables alors qu'ailleurs on vous vente une France qont la fécondité dépasserait tous les pays de l'Union Européenne??

- Qui s'y retrouverait si les journalistes avaient la liberté et lez courage de poser de bonnes questions censées ?

Puisque la population scolaire diminuerait pourquoi ne pas diminuer aussi le nombre de députés, le nombre de sénateurs, transformer le ministère de l'Education nationale en un simple bureau de l'Education Nationale, réduire à un strict minimum les membres de la Commission parlementaire chargée de l'Education Natoionale ?

Arlette LAGUILLER dirait : "on vous ment, on vous trompe travailleurs et travaielleuses, citoyens et cotoyennes" !

ASV

nubiennes a dit…

Siar fait son méa culpa
Ajm c'est à lire ^v^

http://www.bworldconnection.com/index.php?option=com_content&task=view&id=45&Itemid=54&idA=201&rub=Temoignages

AJM a dit…

Merci Nubiennes !

max a dit…

'étais à la marche, je ne suis ni du Cran ou d'une autre organisation , mais j'ai trouvé l'initiative très belle et noble, j'ai pu croiser des politiques, des artistes (Manu Dibango , C Naimro , Desvarieux...)Les discours sur la fin etaient magnifique ( celui de Taubira !!!!!) Sarkosy a été tres fortement critiqué et par tous! Obama Césaire , Martin luther King ont été cités Enfin bref , voilà mes simples impressions . Moi je refuses de rentrer ds la polemique qui profite à qui à votre avis?? Maks

Anonyme a dit…

Moi aussi, j'étais à la marche. C'était beau et noble, car empreint d'HUMANISME, ce que l'AJM ne supporte pas. Il en bave de dépit jaloux, lui qui ne sait rien construire.