jeudi 22 mai 2008

CARLOS ETAIT-IL UN PEDOPHILE ?

Lorsque je reçois l’appel de l’incontournable S. de l’inimitable site qui fait de plus en plus de jaloux avec son succès, Thotep, je me précipite chez le kiosquier, la mort dans l’âme, pour acheter Le Parisien. Lors d’une conversation que j’ai eu pendant la Marches des dignes avec la sublimissime Houria Boutelja des Indigènes de la République, nous disions que les canards français sont les seuls que nous achetons pour nous faire insulter. Passons.

S. donc m’indiquait au téléphone qu’il y avait une polémique Sefyu. En effet, une rumeur court depuis des lustres en Afrique sur la supposée pédophilie de feu le chanteur Carlos, qui était même interdit de séjour » au Cameroun. J’ai tenté de joindre l’Ambassade camerounaise mais, je n’ai eu aucun responsable pouvant me confirmer cette information. J’ai pris rendez-vous pour la semaine prochaine.

Il est numéro 1 des ventes en France. Il surclasse même des pointures comme Francis Cabrel ou Madonna, avec plus de 16 000 copies de son deuxième album.

En feuilletant le Parisien, je tombe sur l’article de Emmanuel Marolle intitulé : CE RAPPEUR EST N°1 DES VENTES. En médaillon, un autre gros titre : La chanson qui dérape.

Voici in extenso le petit billet : La chanson qui dérape.

PEUT-ON DIRE n’importe quoi ? A travers le morceau baptisé « le Journal », Sefyu, dont le deuxième album est entré numéro 1 des ventes cette semaine, donne une version de l’actualité. Il calomnie le chanteur Carlos. Le rappeur assume, quitte à avoir de gros ennuis. « J’en ai entendu parler au Sénégal. Il y a eu un reportage sur la pédophilie au Cameroun et la personne visée, c’était Carlos, le chanteur. »

« Ce sont vraiment des ragots propagés comme des saloperies, s’emportait hier, l’un des collaborateurs de Carlos. Je ne dis pas que c’était un ange, mais il n’aurait jamais eu ce genre de comportement sordide. » Le dérapage de Sefyu aurait pu passer inaperçu jusqu'à son succès surprise cette semaine.
E.M.

Affaire à suivre….mais, écoutez ce Sefyu avec son nouveau titre: "suis-je le gardien de mon frère ?"

4 commentaires:

nubiennes a dit…

ça me rappelle l'affaire David Hotiat et sinik .
Ce monstre avait fait retiré son album pour avoir cité son nom ^c^ .
Sinon toujours dans les paroles de Sinik il dit aussi que les pédophiles sont ceux qui passe le Bafa LOL il a peut être raison aussi .
Je ne tiens pas forcément Carlos dans mon coeur non plus ,Bravo Sefyu GO GO ...

JESSICA a dit…

Quant il s'agit de rapporter des rumeurs ou des ragots , on peut toujours compter sur AJM c@mmunication.Et plus c'est dégueulasse,plus on se délecte.

Le petit télégraphiste de la fange blogosphérique ne déçoit jamais son public adoré. Toujours présent pour faire tourner le compteur d'audience.

Mais dans 8 jours, une fois que l'image de Carlos aura bien été trainée dans la boue, il nous expliquera que c'était au conditionnel, juste une rumeur, rien de vérifié ou de recoupé ( AJM journaliste ou pisse-copie cancanier ?).

Je lui propose de changer l'intitulé de son site:

ALLAIN JULES C@MMUNICATION
LA LIBERTE D'EXPRESSION DANS SA DELIQUESCENCE. LE COURAGE DE DIFFUSER L'INSINUATION TRIOMPHANTE.

Anonyme a dit…

N’était-ce pas la mère de Carlos qui avait signé la pétition pour la libération de pédophilies, s’offensant de trois ans de prison pour « quelques caresses et quelques baisés à des enfants consentants » ? On ne sait jamais qui est la victime de quoi, surtout pas en France où la justice est gérée par un réseau de vieux pervers, qui ont passé leurs vies à remplir des comptes en banque par le biais de leurs « erreurs judiciaires ».

George Marchais 4ever a dit…

Un de mes contacts, très haut placé au sein de la SPA, vient de m'affirmer qu'Aimé Césaire avait régulièrement des relations privilégiées avec des animaux de compagnie. On me parle de caniches.

Césaire était-il le zoophile fondamental ???

L'enquete est en cours.