mardi 27 mai 2008

SARKOZY, LE GRAND RETOUR MENSONGER !

Crédit photo/AFP

Dès potron-minet, comme s’il participait à une émission aurorale, le président de la République, Nicolas Sarkozy, accompagné de son épouse, Carla, était sur pied, bon pied bon œil, pour son spectacle journalier. Et quel spectacle !

« Nicolas Sarkozy trouve que François Fillon n’a pas assez vendu l’action du gouvernement ». Quelle action ? Prendre aux pauvres pour donner aux riches ? Gambader telle une vache dans le pré, patauger telle une larve dans la bouse ?

En souhaitant que les états généraux de la presse écrite se déroulent, le président de la République, semble vouloir flatter la presse qui le désavoue jour après jour. Avec sa phrase choc de ce matin sur RTL : "La démocratie ne peut fonctionner avec une presse qui serait en permanence au bord du précipice économique", on a l’impression que c’est l’hôpital qui se moque de la charité.

Le retour pétaradant de l’hyperprésident sur le terrain est inévitable. Il en veut à son premier-Ministre. Il veut redorer son blason. Il va même jusqu’à dire que l’homme qu’il a choisi, sous la contrainte sans doute, volontairement à la Primature, n’a rien fait depuis, tout en prenant SA place désormais, lors des Congrès au Parlement. Fichtre.

Dans sa prose matinale, où le bas blesse, c’est la démagogie. En annonçant qu’il allait suspendre la hausse de la TVA sur les carburants, c'est-à-dire de plafonner les prix, alors qu’il ne peut le faire sans l’accord de Bruxelles, Nicolas Sarkozy est reparti pour une nouvelle farandole.

Sa valse insipide de Rungis aussi fait vraiment sourire. Avec ses envolées lyriques, sa rencontre avec ceux qui se lèvent tôt et ne voient rien venir, je me gausse déjà de le revoir. Il s’était porté pâle. Moi aussi ou du moins je ne parlais plus de lui. La trêve est rompue pour son/mon bonheur.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Quel menteur !

L'UE est d'ailleurs sceptique face à ses mensonges sur le prix du pétrole.

SANSVOIX a dit…

Ah ah ah ah...
A bien regarder le visage de Carla, on se demande si elle ne se posait pas la question sur l'utilité de cette corvée matinale à la place d'effectuer son heure sup. au lit ?

Mais que voulez-vous, les heures suppléméntaires chez SARKO, c'est sacré, ça n'attend pas...

Seulement voilà, pour CARLA, ses heures sup. à elle, c'est au lit présidentiel qu'elles doivent se faire !

Ah ah ah ah ah Sacré SARKO !

ASV