mercredi 11 juin 2008

DRAME ET DECHEANCE DE FRANCOIS FILLON

François Fillon est-il le père Goriot de la politique française ?
On croyait que le virus du pouvoir à la Giscard d’Estaing avait disparu avec l’élection de l’ancien président à l’Académie Française. Même au bord de la tombe, cet homme restera toujours avide de pouvoir. S’il meurt, sa rencontre aux cieux avec les anciens présidents lui fera demander même un poste de ministre.


On a retrouvé le fils caché de Valery Giscard d’Estaing, ou l’indignité au pouvoir, François Fillon. C’est le premier-Ministre sans portefeuille. Et dire qu’il a épousé une britannique, la fierté, il a probablement hérité du flegme.


Méprisé, insulté et ignoré par ses « propres Ministres », cet homme n’a vraiment rien dans les chaussettes. A quoi sert-il ? A rien du tout. Où est la fierté de l’homme ? Finalement, du côté privé, il faut espérer que c’est lui qui porte la culotte sinon, il y a un risque de « clic clic boum » à la Bérégovoy.


Ce qui s’est passé au Liban est l’ultime mésestime.


En tant que premier-Ministre de France, se voir une porte claquée au nez par un conseiller du chef de l’Etat et laisser faire, c’est vraiment le début de la fin. Je croyais qu’il allait démissionner, surtout avec l’humiliation que Sarkozy a ajouté à ce camouflet en demandant au Conseiller de ne pas céder sa place à Fillon.


Le retour est encore plus triste. François Fillon est rentré à Paris sur un vol régulier et le président a préféré voyager avec son opposition que d’être accompagné d’un premier-Ministre sans portefeuille. Explication galvaudée : mesure de sécurité.


Pourquoi avale-t-il autant de couleuvre ? Rachida Dati a semble-t-il mis un bracelet électronique à l'illustre premier-Ministre pour que ses mouvements soient contrôlés? surtout qu'il est désormais persona non grata à l'Elysée. Attend-il la chute probable de Sarkozy ou le signal de son épouse qui jettera l'éponge ,



1 commentaire:

Yamela a dit…

Bien fait pour sa gueule, on voit bien à quoi mène l'avidité du pouvoir, il était prêt à tout bouffer pour se voir premier ministre un jour , eh bien qu'il se régale du plat qui lui est servi.