samedi 7 juin 2008

OBAMA GOOD 4 ISRAËL


Un truc m’échappe sérieusement dans le comportement de Barack Obama. Qui est-il, que fait-il, pourquoi cette volte-face ? Son élection fera-t-elle à nouveau le malheur du peuple palestinien mis en esclavage par l’Etat hébreu depuis déjà 60 ans ?

Ce qui est le plus surprenant, lorsqu’il briguait l’investiture du parti démocrate, il était plutôt conciliant, humaniste en somme. Or, cette position pouvait lui valoir un échec, en faveur de l’ex première dame américaine, Hillary Clinton.

Barack Obama veut-il répondre à cette femme en photo ? Ces anciennes positions qui suscitaient l’espoir à travers le monde entier se sont volatilisées en l’instant d’un discours devant l’Aipac. Il est même allé plus loin qu’un néo-con. Bush est finalement un agneau devant sa vision sur Jérusalem.

On ne sait plus s’il veut couper l’herbe sous les pieds de son rival républicain McCain, et changer une fois élu. Comment a-t-il osé parler en ces termes de la ville sainte de toutes les religions monothéistes ?

J’avoue, ce discours a mis hors jeu McCain et même dans le camp républicain, des voix s’élèvent pour dire que cet homme est le seul à pouvoir vaincre Ben Laden. Sans blague. Or, ce dernier serait décédé depuis.

Finalement, pardon AJM, il n’y a que les Blacks qui muent aussi vite que l’éclair…

CHEZ MOI.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce n'est pas une surprise

AJM a dit…

@Zaz,

Profite bien de MA tribune pour dire que les Noirs(j'aime pas Black) sont des ??!!!

ZAZAZA a dit…

@Ma poule,coucou.

Il fallait te faire sortir de ta zen attitude. C'est une blague. d'ailleurs, il n'est opas Black.

Bon vent à toi !

Anonyme a dit…

Je trouve regrettable que vous remettiez en question le Messie Noir, insultant ainsi les millions de gens qui croient en lui.
Go Obama! We can do it! We can build Eretz Israel and nuke Iran!
Et sur leur tombe j'écrirai:
"Special thanks to AllllllainJulllllles for his support."

ZAZAZA a dit…

anonyme,

Il s'agit justement ici de dire qu'il n'y a pas de fanatiques. Quandc'est mauvais nopus dénonçons. Quand c'est bien, aussi. Bizarrement, ceux qui ne supportaient pas que l'on dise du bien d'Obama ne viennent pas crier "victoire". Preuve qu'ils savent qu'il a gaffé.