mercredi 18 juin 2008

SARKOZY TOUS AZIMUTS !

Lorsque, en premier, le franc-tireur Parallax annonçait à la France, de Navarre et d'Andores que derrière l’éviction e PPDA se trouvait l’ombre d’un spectre qui hante désormais la télévision, tout le monde a crié au scandale.

Aujourd’hui, en une de Marianne ou de l’Express, c’est l’unanimité. Pourquoi vouloir toujours se cacher alors que les faits sont têtus ? Pourquoi continuer à croire en la « bonne » de cet homme grand homme ?

Nicolas Sarkozy a déjà cassé sans vergogne ni opposition, le modèle social français. Cool. On va bien rigoler......euh, savourer.

5 commentaires:

Rendez-nous le kémite a dit…

Article pourri, sans inspiration, mal écrit. Je note le superbe "l'ombre d'un spectre qui hante". Meme AJM ne nous a jamais sorti un truc aussi ampoulé.

King, je te le dis sans vergogne, tu es nul, tu sers à rien, sinon à prouver, ce qui est quand en soi un exploit, qu'on peut faire plus con et plus mal écrit qu'AJM.

Rendez nous Bamboula et ses délires paranoiaques à la Caliméro ! Virez le nazi breton !

Ton ami de 10 ans !

KING a dit…

Trop rigolo !

Le Négro revient.....à la fin du mois. Moi je suis breton et fier. Je t'em*** !

Rendez-nous le kémite a dit…

Dis donc le chapeau rond, reste poli stp, il ne me semble pas t'avoir insulté...

franck a dit…

RNLK, on peux penser ce qu'on veut des textes de King, mais ton ton de petit prétenciard est vraiment nauzéabond. En outre, c'est quand meme assez nul de "piquer" les filons stylistiques de GM4E. Quand on veut faire son malin et cracher sur les autres, on essaye au moins de le faire avec originalité et un minimu de classe.
Aller va jouer merdeux !

Georges Marchais 4ever a dit…

Hélas, je n'ai pas le coeur à la fete aujourd'hui après la terrible défaite de notre armada métissée contre les pitoyables truqueurs italiens.

Hier le fascisme l'a emporté sur les droits de l'Homme, et la France groggy aura du mal à s'en remettre et à délivrer au monde son message d'espérance.

40 ans après et sous la direction d'un arbitre tchèque communiste (d'où le carton rouge), notre beau pays vient de vivre son printemps de Prague.

Tristesse...