dimanche 1 juin 2008

VIRGINITE DE LA MARIEE: CHOC DES CIVILISATIONS ?


La France s’est réveillée avec la langue de bois en apprenant la « répudiation » selon elle d’une femme. Si l’on en juge par les cris d’orfraies des uns et des autres qui jouent dans tous les médias, les vierges effarouchées, c’est une véritable fatwa. L’Hexagone parle d’un crime déguisé en annulation du mariage de la dépucelée tristement célèbre malgré elle…

Depuis la nuit des temps et du point de vue biblique, soit de Dieu, la virginité d’un jeune homme ou d’une jeune fille n’est pas seulement un état « normal » mais un état de pureté et de sainteté. Auparavant déjà, en Egypte antique, puis en Israël ancienne, les jeunes filles vierges bénéficiaient d’un statut d’honorabilité.

Dans Deutéronome (22 : 19, 28,29) La Loi protégeait les filles de l’exploitation sexuelle. La virginité constitue encore aujourd’hui un principe de respectabilité parmi les vrais chrétiens. On parle de pureté morale pour désigner toutes les congrégations chrétiennes. Cette pureté morale passe par une pureté physique par ailleurs. Voir : 2 Corinthiens 11:2; Révélation 21:9. Passons.

Ceux qui se gargarisent aujourd’hui après avoir tiré les ficelles pour allumer des mèches dans une affaire privée, tous ces troubadours de la pensée unique qui ramènent sans cesse le choc des civilisations avec une violence et une malhonnêteté inouïe font preuve à l’insu de leur plein gré, d’un obscurantisme beauf.

Leur vision sociétale est la meilleure et par conséquent, dès lors qu’une loi de la République est favorable à un musulman ou un immigré (article 180 du code Napoléon), il faut sans doute la supprimer. Elle est forcément mauvaise selon leur dialectique.

Il faut distraire encore et toujours la population. Par ce procédé foireux, sorte de tête-à-queue idéologique, l’instrumentalisation de cette affaire par ces staliniens de la pensée dont j’ai entendu certains parler de déni de justice…me dépasse. De quoi je me mêle donc ? S’arroger le droit de dire, de parler, de disserter, de mentir, de lyncher un homme parce qu’il s’est senti floué par une femme qui lui a menti est simplement de l’intégrisme.

De voir cette nouvelle escroquerie prendre de l’ampleur parce les médias sont complaisants est choquant. Au plus haut point. Il n’est écrit nulle part dans le Coran qu’une mariée doit être vierge et par conséquent, ici, il s’agissait d’un contrat moral entre deux hommes.

D’entendre les Ayatollahs de la pensée parler de régression, d’avoir honte de la justice de leur pays, d’être « outrés », balayant du revers de la main le mensonge, n’ayons pas peur des mots, c’est du racisme anti Islam, de la xénophobie et pour finir, l’exaltation de la fornication.

Jeunes filles, lâchez-vous ! Faites des partouzes, montrez vos fesses, tournez des films pornographiques, vantez-vous d’avoir perdu votre virginité à 14 ans. Vu le pataquès de cette affaire, même les fillettes de dix ans en parlent. Quelle catastrophe !

Tout ça, simplement pour se faire voir. Qui de ces « gens » a parlé à l’ex couple ? Qui de ces « gens » sait le pourquoi du comment de ce consentement mutuel, de cette annulation, devrais-je dire, de cette répudiation, pour faire plaisir aux hypocrites ? Silence radio.

Les psittacidés reprennent le même refrain, la même prose mortifère, les mêmes ressentiments contre l’étranger, l’Arabe, le musulman. La haine encore, la haine toujours, sans trop savoir pourquoi. L’instrumentalisation de cette affaire est condamnable.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour cet article AJM, je suis musulman et tu m'ôtes les mots de la bouche face à cette propagande.

Cette bande de racailles médiatique commence vraiment à sentir le 4e Reich. Il a pour cible les musulmans cette fois, pour le plus grand bénéfice d'Israel et des grands requins du capital qui ont besoin d'une diversion car en ce moment ils terminent d'achever la France, en vu de son admission, qui se fait à quatre pattes bien sur, dans leur nouvel ordre mondial satanique (où forcément la religion est proscrite et représente le mal).

Dans leurs rangs on peut compter :
-Les féministes qui s'acharnent sur les hommes musulmans avec des collabos façon Fadelation Hmara (elle comprendra ^^) alias "fais toi troncher par 40 gars avant ton mariage c'est fun!"

-Des faux journalistes relaient les calomnies des féministes et prennent leur textes directement chez Israel et ses fililales locales, pour qui l'islamophobie est la norme, mais ce racisme est maquillé sous forme d'informations et caché derrière une pseudo liberté d'expression à sens unique.

-Des faux représentants du peuple qui font tout pour nous (français) mettre au plus bas et qui profitent de la diversion médiatique islamophobe pour pondre des lois de plus en plus fascistes (par exemple une loi qui donne tous les pouvoirs à Sarkozy en cas de "menace", terme très vague pouvant correspondre à "attentat organisé par les sionistes revendiqué Al-Qaida")

- Et bien sur tous ces faux juifs qui n'adore plus Dieu depuis longtemps, mais Israel, qui se sont littéralement emparés de tous les médias et plateaux télés français en se faisant passer la plupart du temps pour de bons gaulois, qui passent leur temps à se plaindre de la shoah et l'antisemitisme, tout en insistant lourdement sur le fait que les musulmans doivent être considérés comme des ennemis et qu'il faudrait les éliminer, ainsi que l'a dit à propos d'eux un certain moustachu. Ils crient haut et fort "plus jamais ça" mais quand ils disent ça, c'est juste "plus jamais ça pour les juifs". Bref une grosse bande de fachos comme on en a pas vu depuis 70 ans.
Ils ont tant souffert dans les camps de la mort, qu'ils veulent à tout prix y mettre les musulmans 65 ans plus tard, mais on tendra pas la joue gauche, ni la droite...

Anonyme a dit…

Moi, je ne suis pas musulman mais Athée, et la virginité n'est donc pas mon problème
Néanmoins dans le cas présent, 2 adultes passe un deal, mais l'un sait qu'elle ment et en paye le prix
Quoi de plus moral, c'est le mensonge qui est jugé pas la virginité,
Le reste n'est que gesticulation des anti-islamistes et le droit des , ‘ni putes ni soumisses‘

Mais les hommes eux devraient se soumettre aux ordres de cette ordres de ces fanatiques, basés sur le mensonge

Pourquoi pas enceinte de quelques semaines aussi et faire croire que c'est le bon dieu.

Plus d'un mômes ne sont sûrement pas les filles ou fils de leur père, ce qui est tout aussi moral pour ces drôles de personnes,
Il est préférable d'interdire les test Adn, pour que ces menteuses ne puissent subir les aléas de leur tromperie.

Maxwel

luc a dit…

Salut AJM. Super article qui démontre une fois de plus la désinformation des medias aux ordres

Carlito a dit…

Je suis d'accord que cette affaire a été largement instrumentalisée.

Mais à la base, elle est véridique : est-ce à un juge de décréter cela ? Le marié aurait pu demander le divorce. Là, c'est autre chose.

Et puis il y a un point primordial, si l'on s'en tient à ce jugement : Lui, il était vierge ? Il peut le prouver ? Non bien sûr ! Pour un mec, c'est moins grave ! Tandis que pour une fille, quand même !

"Toutes des salopes, sauf ma mère, ma sœur et ma femme !" C'est un peu ça, la mentalité de ce genre de mec.

Jeunes filles, lâchez-vous ! Faites des partouzes, montrez vos fesses, tournez des films pornographiques...

Es-tu ce genre de mec, AJM, qui pense que pour une fille, il y a deux voie possible : La Sainte ou la Salope, La Maman ou la Putain, Soeur Emmanuelle ou Tabatha Cash ?

Une fille peut-elle avoir eu, avant de rencontrer son époux, une vie sentimentale, sexuelle, sans être pour autant la dernière des putes ?

Cette femme répudiée pour impureté n'avait pas 15 ans, elle avait une bonne vingtaine d'année. Elle avait eu une vie sexuelle avant le mariage. Si elle a menti, on peut aussi penser que c'est à cause de la pression familiale et sociale de son milieu, le "qu'en dira-t-on ?", elle a peut-être cru pouvoir faire admettre à son mari, après la noce, que ça n'était pas primordiale, si il l'aimait, et que ce secret pourrait rester entre eux...

Mais finalement, la réaction de cet homme est peut-être une bonne chose pour cette femme, qui, souhaitons-lui, rencontrera un homme qui la considèrera comme une personne, qu'il l'aimera avec ses qualités, ses défauts, ses faiblesses, ses erreurs, bref, qui la considèrera comme un être à part entière...

Alfred a dit…

Il n'y a pas de doute possible. Il ne faut pas condamner ce mec. Pourquoi le fille a accepté l'annulation ? Simplement parce qu'il pouvait prouver devant les tribunaux en demandant un test chez le médecin.Or, dans cette affaire, même les parents de la fille sont déçus. Ils croyaient eux-aussi que leur petite était vierge.

Elle a déçu sa famille, son mari et ses amis les plus proches, alors qu'elle couchait avec un de ses promotionnaire à son école d'infirmière, un mec discret qui va probablement l'épouser.

Merci de dénoncer le mensonge des médias.

Carlito a dit…

On ne demande pas aux hommes de faire preuve de leur "bonne moralité", on leur pardonnera tout "écart".

Si, d'une façon ou d'une autre, c'est l'épouse qui s'était rendu compte que son mari avait eu une vie sexuelle avant le mariage, je doute qu'elle aurait pu lancer une procédure d'annulation aussi facilement face au mensonge de son conjoint, et le jugement moral de l'entourage n'aurait sans doute pas été si négatif...

Anonyme a dit…

un débat qui risque d'être fort interessant aura lieu le mercredi 4 juin sur france-culture de 17 à 18 heure, dans l'émission

DU GRAIN A MOUDRE
par Brice Couturier et, Julie Clarini
Réalisation : Malika Mesgach.