mardi 1 juillet 2008

COMMENT INTERNET DETRUIT LA PROPAGANDE DES FORTS.


Personne en France n’a fait la relation entre les remontrances et les mises en demeure de l’Associated Press (AP) qui voulait s’en prendre aux blogueurs qui feraient des liens vers ses articles ou utiliseraient les mots desdits papiers, avec Nicolas Sarkozy, grand partisan du contrôle de la blogosphère.


En effet, après une petite enquête, il s’avère que, l’agence AP, version française, aurait été rachetée par Vincent Bolloré, grand ami du président, et Bertrand Eveno, ancien patron de l’Agence France presse (AFP).


Avec la baisse conséquente de la vente des journaux, effet conjugué il est vrai par Internet et les gratuits dont Bolloré est l’un des leaders, il faut à tout prix museler le Net. La protection des droits d’auteurs ne permet pas non plus de détourner la loi aussi malhonnêtement.


Aux Etats-Unis comme au Canada notamment, il est autorisé de reprendre au moins 30 mots dans un article et de le mentionner sans pourtant encourir un risque. L’AP, qui se serait rétracté, voulait plutôt facturer l’utilisation de ses mots. Un contre sens ? Non, une tentative de propagande. De quoi s’agit-il ?


Prenons en exemple un article de l’AP mensonger que vous voulez démonter, allait-il encore être possible de le faire ? Probablement non. Mettons-nous en situation avec un archétype.


Si vous écrivez : Selon l’AP, « 15 Talibans ont été tués par les soldats de l’Otan en Afghanistan » pourtant, il n’en est rien, c’est plutôt un seul Taliban qui a été tué. Automatiquement, il pouvait vous poursuivre d'avoir repris leurs mots.


Autant d’exemple qui montre bien que ces gens veulent faire passer en force leurs idées, leur doxa, leurs mensonges, en toute impunité.


Que dire de l’Union européenne qui veut interdire les pesticides les plus dangereux pour l’homme… autant pour moi, qui trouve les blogs dangereux ? Cerise sur le gâteau, avec en prime, une argumentation sorti de derrière les fagots : les blogs menacent la liberté d’expression. Ce n’est pas le contraire plutôt ? On croit rêver.


La faisabilité d’un tel processus s’avère quasi impossible. Comment poursuivre un blogueur qui se trouve à des milliers de kilomètres de Paris ? En s’en prenant à sa plateforme d’hébergement ? Au lieu de tenter de tout contrôler, il serait judicieux de ne pas arrêter le progrès, et surtout, d’arrêter de mentir.

8 commentaires:

Greg a dit…

Excellentissime analyse comme tu le dis souvent. Ces gens ont peur que leurs petits mensonges entre amis sont dénoncés.

Merci !

Estelle a dit…

Ils sont vraiment petits. Ils ne pourront rien contre les blogs et Internet ces mythomanes.

MBOA a dit…

Excellente démonstration AJM. L'angle d'attaque de ces mafieux:"Les Blogs menacent la liberté d'expression" lorsqu'on a entendu cela, on peut facilement comprendre leur peur.

numero10 a dit…

"il serait judicieux (...) surtout d’arrêter de mentir."

ça signifierait arrêter d'être riche...oseront-ils?

numero10 a dit…

ça signifierait arrêter de s'enrichir...oseront-ils?

KING a dit…

Yo Négro !

Ils auront du mal a stopper des gens comme toi.

Sinon AJM, ton pote Parallax ne parle pas trop mais, son site fait un véritable malheur. Epoustouflant. Tu lui dira mes félicitations !

Bye !

Anonyme a dit…

c'est la fin de la hasabara sioniste, car pour un article favorable aux americano-sionistes, le pentagone en compte 23 a 38 qui le contredisent, les blogs en tete... tu vois pourquoi la censure...

AS

cpolitic a dit…

Autant mettre un brevet sur les mots en fonction de leur ordonnancement.
Mais où va t on?
Et va s'étonner que le moral des françaises et françaises s'effondre?