mardi 8 juillet 2008

GUILAD SHALIT ET INGRID BETANCOURT: LES BINATIONAUX.


GUILAD SHALIT, citoyen franco-israélien détenu depuis 2006 entend-on ici et là, depuis la libération d'Ingrid Betancourt. Un chantage indescriptible se met en place. Et lui alors ? Pourquoi la France choisit-elle ses otages ? etc. Entre les cris d'orfraie, beaucoup semble oublier que Guilad Shalit est avant tout, un soldat, pris au front et que par conséquent, il n'y a pas de commune mesure avec Ingrid Betancourt.

N'est-il pas aussi binational ? Oui mais, Betancourt c'est différent...De plus en plus d'indécence, d'accusations bancales contre la France, des procès d'intention, l'overdose. J'ai aussi envie de dire à Guilad Shalit : Qu'Hashem soit avec toi... ! Il faut arrêter le massacre, les parallèles idiots.

Cette autoflagéllation malsaine risque à termes de causer des drames, du tort, surtout pour les juifs, en vérité. Je sais que certains trouveront un écho favorable à des accusations mensongères alors qu'ici, je tire la sonnette d'alarme pour dire attention. Attention aux comparaisons foireuses. Attention à l'envie. Attention à l'exagération. Comparons ce qui est comparable, pas ce qui ne l'est pas.

Hier soir, j'ai fait un petit tour chez le roi du Figaro, agrégé ès partialité abyssale, Mister Yvan Rioufol, qui voit des terroristes islamistes et des gauchistes partout. Dans son assiette, sa maison, sa voiture, ses toilettes, au supermarché... Pour l'homme qui lutte seul contre une dhimmitude supposée, il faut faire de même pour Guilad Shalit. Mettre la pression sur Bertrand Delanoë pour qu'il mette un portrait géant du soldat sinon, il y a préférence. Il prend au mot le président de la République qui a déclaré qu'il pensait au soldat et à sa famille.

On a appris récemment que le père du jeune soldat demandait même au gouvernement israélien de ne pas négocier avec le Hamas, demandant à la Cour Suprême de ne pas accepter que les gazaouïs puissent accéder au strict minimum. Il me souvient d'une lettre de ce monsieur, Noam de son prénom que mon frère et ami, Parallax, a posté dans son blog et où il ne faisait même pas allusion à la France, avant d'être subitement français aujourd'hui, parce que son Gouvernement est incapable de faire la paix. Dans cette missive, il ne parlait qu'au nom d'Israël. Bizarre, non ? Sarkozy et Delanoë vont-ils céder à la pression sans vergogne qui se met en place ? Voir Lettre >>>

19 commentaires:

Anonyme a dit…

Extraits des écrits du Dr Martin Luther King

"... Tu déclares, mon ami, que tu ne hais pas les Juifs, que tu es seulement antisioniste. A cela je dis, que la vérité sonne du sommet de la haute montagne, que ses échos résonnent dans les vallées vertes de la terre de Dieu : Quand des gens critiquent le sionisme, ils pensent Juifs, et ceci est la vérité même de Dieu.

" L'antisémitisme, la haine envers le peuple juif, a été et reste une tache sur l'âme de l'humanité. Nous sommes pleinement d'accord sur ce point. Alors sache aussi cela : antisioniste signifie de manière inhérente antisémite, et il en sera toujours ainsi.

Pourquoi en est-il ainsi? Tu sais que le Sionisme n'est rien moins que le rêve et l'idéal du peuple juif de retourner vivre sur sa propre terre. Le peuple juif, nous disent les Ecritures, vécut en union florissante sur la Terre Sainte, sa patrie. Ils en furent expulsés par le tyran de Rome, les mêmes Romains qui assassinèrent si cruellement Notre Seigneur. Chassé de sa patrie, sa nation en cendres, le peuple juif fut forcé d'errer sur le globe. Encore et encore, le peuple juif souffrit aux mains de chaque tyran qui vint à régner sur lui.

"Le peuple noir, sait, mon ami, ce que signifie souffrir les tourments de la tyrannie, sous un joug que l'on n'a pas choisi. Nos frères en Afrique ont supplié, plaidé, demandé, EXIGE la reconnaissance et la réalisation de leur droit naturel de vivre en paix sous leur propre souveraineté, dans leur propre pays.

Pour quiconque chérit ce droit inaliénable de toute l'humanité, il devrait être si facile de comprendre, de soutenir le droit du Peuple Juif à vivre sur l'antique Terre d'Israël. Tous les hommes de bonne volonté se réjouiront de la réalisation de la promesse de dieu, que son Peuple retourne dans la joie sur la terre qui lui a été volée. C'est cela le Sionisme, rien de plus, rien de moins.

Et qu'est l'antisionisme ? C'est le déni au peuple juif d'un droit fondamental que nous réclamons à juste titre pour le peuple d'Afrique et accordons librement à toutes les nations de la terre. C'est de la discrimination envers les Juifs, mon ami, parce qu'ils sont Juifs. En un mot, c'est de l'antisémitisme.

L'antisémite se réjouit de chaque occasion qui lui est donnée d'exprimer sa malveillance. L'époque a rendu impopulaire, à l'Ouest, de proclamer ouvertement sa haine des Juifs. Ceci étant le cas, l'antisémite doit à chaque fois inventer de nouvelles formes et de nouveaux forums pour son poison. Combien il doit se réjouir de la nouvelle mascarade! Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste.

Mon ami, je ne t'accuse pas d'antisémitisme délibéré. Je sais que tu ressens, comme je le fais, un profond amour pour la vérité et la justice, et une révulsion envers le racisme, les préjugés, la discrimination. Mais je sais que tu as été trompé, comme d'autres l'ont été, en te faisant croire que tu pouvais être antisioniste tout en restant fidèle aux principes que nous partageons toi et moi du fond du coeur. Que mes paroles sonnent dans les profondeurs de ton âme : quand les gens critiquent le sionisme, ne te trompe pas, ils pensent les Juifs. "

Extrait de M.L. King Jr., "Letter to an Anti-Zionist Friend," - Saturday Review_XLVII (Aug. 1967), p. 76. Reprinted in M.L. King Jr., This I Believe: Selections from the Writings of Dr. Martin Luther King Jr.

Anonyme a dit…

Par le Sheikh Abdel Hadi Palazzi, directeur de l'Institut Culturel Italien de la Communauté musulmane, co-fondateur musulman et co-président de l'Amitié Israël-Islam, Root & Branches Ass. Ltd.

Traduit par Albert Soued, écrivain, www.chez.com/soued/conf.htm


En tant que sheikh Musulman sioniste et ami du peuple Juif, je ne peux pas me taire. Je sens un besoin moral de déclarer que les Nations du Monde sont encore une fois en train de préparer de mauvais jours au peuple Juif.
L'Administration Américaine qui se dit être en faveur d'une supposée guerre contre la terreur est prête à accepter une terreur islamique financée par l'Arabie saoudite, ainsi qu'un diktat Saoudien obligeant les Juifs à se retirer de la Terre d'Israël. Par ordre venant de "ses amis Américains", le peuple Juif risque d'être ramené aux "frontières d'Auschwitz", selon l'expression d'Abba Eban (1).
Les peuples sont rarement satisfaits de leurs hommes politiques et, aujourd'hui, les Israéliens sont dans cette situation. La plupart d'entre eux se sentent trahis aussi bien par les politiciens de gauche qui tentent de faire passer la reddition devant Abou Mazen comme "un pas vers la paix" que par les politiciens nationalistes connus qui déclarent s'opposer à la déportation des juifs hors de Judée-Samarie, mais qui ne lèvent pas le petit doigt pour l'empêcher.
Plus le temps passe, plus on constate que la direction morale du peuple Juif est limitée à une minorité impuissante. Le cauchemar d'Oslo est récurrent et il est devenu plus sombre à Annapolis. C'est la raison pour laquelle on a créé récemment à Jérusalem un Nouveau Congrès Sioniste, une fédération d'organisations diverses, authentiquement sionistes, bénies par le nouveau Sanhedrin (2) et par les rabbins Israéliens qui font le plus autorité. Ce Congrès a de plus le soutien de 30% du public laïc concerné. J'ai regretté de n'avoir pas pu assister à cette réunion d'installation, qui s'est déroulée le 27/11/07 à Jérusalem. Mais je suis reconnaissant à Allah le Sublime de m'avoir donné l'opportunité de remercier Pr Hillel Weiss pour l'honneur qu'il m'a fait en m'invitant et en transmettant mes vœux aux participants.
J'étais heureux d'avoir eu l'opportunité de répéter que les territoires de Judée-Samarie sont le foyer qu'Allah a donné au peuple Juif et que toute tentative de voler les propriétaires légitimes est une déclaration de guerre contre le décret divin. Selon mon humble avis, chacune de mes sœurs juives et chacun de mes frères juifs est moralement obligé de lutter pour maintenir l'intégrité de la Terre d'Israël, afin de faciliter la mission du peuple Juif d'être "la lumière des Nations" et d'ouvrir la Voie de la Rédemption.

Les "lobbies" du pétrole imposent leur volonté de poursuivre Oslo et ils obligent tout le monde civilisé à s'incliner devant un maître de la kleptocratie, tel que Abou Mazen, et à financer la terreur anti-juive. En ces jours tragiques, mon cœur est avec les Juifs en Israël, avec ces familles juives qui risquent d'être déportées de Judée-Samarie pour apaiser les princes du pétrole et leurs homologues occidentaux.
Je prie pour que cette épreuve soit surmontée et défaite par de nouveaux dirigeants Juifs, qui montreront que le rêve sioniste est encore vivant. Dans le passé, le rêve du peuple Juif de vivre en paix et en sécurité dans la Terre d'Israël n'a pas été effacé par des gouvernements puissants, et aujourd'hui ce rêve ne sera pas non plus effacé, malgré les tentatives des dictateurs Arabes, des politiciens Américains qui cèdent à leurs exigences, et des politiciens Israéliens corrompus qui se sont soumis à Annapolis. On pourrait facilement entrevoir que le cauchemar qui a commencé à Oslo va maintenant atteindre un niveau terrifiant, avec une ascension probable des gangsters du Hamas, dans les régions évacuées par Israël, incluant même Jérusalem.

Le président Bush prétend lire la Bible tous les jours, mais il semble oublier qu'il y est écrit que la Terre d'Israël est un cadeau de D. aux enfants d'Israël, les descendants d'Abraham, Isaac et Jacob. Ce territoire n'a pas été donné à quelqu'un d'autre, en particulier les descendants d'Ismaël, du fait que ceux-ci ont hérité d'immenses territoires ailleurs. Ainsi, celui qui cherche à voler l'héritage divin du peuple juif déclare la guerre non seulement à une nation particulière, mais à D. et à sa volonté. Aussi longtemps que les Etats-Unis ont défendu le droit d'Israël sur sa terre, Allah les a gratifiés d'une manne d'abondance et de bénédictions, alors que l'Empire Soviétique – qui a nié les droits nationaux du peuple juif (3) – a été effacé de la carte du monde.
Aujourd'hui, il y a un risque que l'Administration Américaine imite l'Union Soviétique. Je prie pour que vienne une nouvelle Administration Américaine plus respectueuse des droits du peuple Juif sur sa terre.

Notes de la traduction

(1) Un des premiers ministres des Affaires Etrangères d'Israël, d'origine sud-africaine
(2) Un Sanhedrin vient d'être élu le 17/12/07 à Jérusalem, avec le rabbin Adin Steinstaltz comme "Nassi" (chef). Le Sanhedrin est constitué de 71 personnalités religieuses et il a pour but d'amender la "halakha" ou loi juive.
(3) L'union Soviétique a été un des premiers pays à reconnaître l'état d'Israël. Par la suite, ne s'alignant pas sur la politique russe, Israël a été mis à l'index au profit d'une politique agressivement pro-arabe.

Anonyme a dit…

Quelques citations : perception des juifs par des non juifs célèbres


" Certains aiment les Juifs, et d'autres non. Mais aucun homme de réflexion ne peut nier le fait qu'ils sont, au-delà de toute question, la 'race' la plus formidable et la plus remarquable qui soit apparue dans le monde ".

-- Winston Churchill

"Le Juif est cet être sacré qui a fait descendre des cieux le feu éternel, et a illuminé avec lui le monde entier. Il est sa source religieuse, son printemps, et la fontaine d'où les autres peuples ont tiré leurs croyances et leurs religions.

-- Leon Tolstoï

" C'est en vain que nous les avons enfermés pendant plusieurs centaines d'années derrières les murs du ghetto. Dès que les portes de leur prison furent ouvertes, ils nous ont facilement rattrapés, même dans les voies que nous avions ouvertes sans leur aide "

-- A. A. Leroy Beaulieu, publiciste français, 1842

" Le Juif nous donne l'intérieur et l'extérieur - notre aspect et notre vie intérieure. Nous pouvons difficilement nous lever le matin ou traverser la rue sans être juifs. Nous rêvons des rêves juifs et espérons des espérances juives. La plupart de nos meilleurs mots, en fait - nouveau, aventure, surprise, unique, individuel, personne, vocation, temps, histoire, futur, liberté, progrès, esprit, foi, espoir, justice - sont des dons des Juifs ".

-- Thomas Cahill, Auteur irlandais

" L'un des apports de la culture juive à la Chrétienté est qu'elle a enseigné aux Chrétiens à penser comme les Juifs, et tout homme moderne qui n'a pas appris à penser comme s'il était un Juif peut à peine être considéré comme ayant même appris à penser ".

-- William Rees-Mogg, ancient rédacteur en chef du journal "The Times" de Londres
et membre de la Chambre des Lords
" Il est certain que dans certaines parties du monde nous pouvons observer un peuple particulier, séparé des autres peuples du monde, et il est appelé le Peuple juif. Ce peuple remonte non seulement à une antiquité remarquable, mais il a aussi persisté pendant une durée longue et singulière… Car alors que les Peuples de Grèce et d'Italie, de Sparte, d'Athènes et de Rome et d'autres venus bien plus tard, ont disparu depuis si longtemps, celui-là existe encore, malgré les efforts de nombreux rois si puissants, qui ont essayé des centaines de fois de les effacer, comme leurs historiens en attestent, et comme on peut facilement en juger par l'ordre naturel des choses sur de si longues périodes. Ils ont cependant toujours été préservés, et leur préservation était prédite… Ma rencontre avec ce peuple me stupéfie…"

-- Blaise Pascal, écrivain et mathématicien français

" La vision juive est devenue le prototype de nombreuses grandes conceptions identiques pour l'humanité, aussi bien divines qu'humaines. Les Juifs, donc, se tiennent au centre de la tentative perpétuelle de donner à la vie humaine la dignité d'un but ".

-- Paul Johnson, historien américain contemporain

"Aussi longtemps que le monde durera, tous ceux qui veulent faire des progrès en droiture viendront vers Israël pour l'inspiration en tant que peuple qui a le sens de la droiture le plus radieux et le plus puissant ".

-- Matthew Arnold, poète et critique anglais

" De fait, il est difficile pour toutes les autres nations du monde de vivre en présence des Juifs. C'est irritant et très inconfortable. Les Juifs embarrassent le monde parce qu'ils ont fait des choses au-delà de l'imagination. Ils sont devenus des étrangers moraux depuis le jour où leur patriarche, Abraham, a introduit dans le monde les standards éthiques les plus élevés et la crainte de D.ieu. Ils ont apporté au monde les Dix Commandements, que de nombreuses nations préfèrent défier. Ils ont violé les règles de l'histoire en demeurant vivants, contre les probabilités du bon sens et de l'évidence historique. Ils ont survécu à tous leurs anciens ennemis, dot de vastes empires tels que les Romains et les Grecs. Ils ont mis le monde en colère avec leur retour dans leur patrie après 2000 ans d'exil et après l'assassinat de six millions de leurs frères et sœurs.
Ils ont exaspéré le genre humain en construisant, en un clin d'œil, un Etat démocratique que d'autres n'ont pas été capables de créer même en plusieurs centaines d'années. Ils ont construit des monuments vivants tels que le devoir d'être saints et le privilège de servir les fidèles de l'Un.
Ils ont participé dans tous les efforts du progrès humain, que ce soit dans la science, la médecine, la psychologie ou toute autre discipline, et cela dans une disproportion totale avec leur nombre réel. Ils ont donné au monde la Bible et même leur " saveur ".
Les Juifs ont enseigné au monde à ne pas accepter le monde tel qu'il est, mais à le transformer, et pourtant peu de nations ont voulu écouter. De plus, les Juifs ont introduit dans le monde le D.ieu unique, dont pourtant seule une minorité a accepté de tirer les conséquences morales. Ainsi les nations du monde réalisent qu'elles auraient été perdues sans les Juifs. Et pendant que leur subconscient essaie de leur rappeler combien la civilisation occidentale est encadrée en termes de concepts d'abord articulés par les Juifs, ils font tout leur possible pour les supprimer.

Ils nient que les Juifs leur rappellent un but plus élevé de la vie et la nécessité d'être honorable, et ils font tout leur possible pour échapper à ses conséquences. C'est simplement trop à gérer pour eux, trop embarrassant à admettre, et par-dessus tout, trop difficile de vivre avec.

Ainsi, les nations du monde ont décidé de nouveau de quitter 'leur' voie de manière à trouver un bâton pour frapper les Juifs. Le but : prouver que les Juifs sont immoraux et coupables de massacre et de génocide, comme certains d'entre eux le sont.

Tout cela de façon à cacher et à justifier leur propre échec à simplement protester quand six millions de Juifs furent conduits au massacre d'Auschwitz et de Dachau, pour effacer la conscience morale que les Juifs leur rappellent, et ils ont trouvé un bâton.

Rien ne pouvait être plus gratifiant pour eux que de trouver les Juifs en lutte avec un autre peuple (complètement terrorisé par ses propres dirigeants) contre qui les Juifs, malgré leurs vœux les plus chers, doivent se défendre pour survivre. Avec grande satisfaction, le monde permet et initie la réécriture de l'histoire pour alimenter la rage d'un autre peuple contre les Juifs. Cela malgré le fait que les nations comprennent très bien que la paix entre les parties pourrait être intervenue depuis longtemps, si seulement les Juifs avaient disposé d'une chance équitable. Au lieu de cela, ils ont sauté avec joie dans le train de la haine pour justifier leur jalousie des juifs et leur incompétence à prendre en charge leur propres problèmes moraux.
Quand les juifs observent le jeu bizarre qui se tient à La Haye, ils ne peuvent que sourire alors que ce jeu artificiel prouve une fois encore combien le monde admet paradoxalement le caractère unique des Juifs. C'est leur besoin de miner les Juifs qui les fait en réalité les élever.

L'étude de l'histoire de l'Europe au cours des siècles passés nous enseigne une leçon uniforme : que les nations qui ont reçu et d'une certaine manière ont traité avec justice et clémence les Juifs ont prospéré, et que les nations qui les ont torturés et opprimés ont tracé eux-mêmes leur propre fléau. "

-- Olive Schreiner, romancier sud-africain et militant social

" S'il existe un seul honneur dans le monde entier que je devrais apprécier, ce serait d'être un citoyen juif honoraire. "

Tony Shine a dit…

En matière d'obscurantisme et de fanatisme , il n'y a pas mieux que les 3 posts précédents! Moi je ne crois pas en la bible ou en la torah donc les juifs sont des êtres humains comme les autres! Ils n'ont pas plus de droits que les autres peuple!!! Je ne sais pas qui tu cherches à convaincre , tu es vraiment très mal tombé!!!

Antisionisme = Antisémitisme!! Bof, l'équation simpliste à laquelle on est déjà habitué!! Et avec ça , tu voudrais être crédible en plus, oh là là! Bref, un ensemble des ramassis obscurantistes les uns des autres! Merci quand même pour ce moment "de lecture" assez agréable la lumière de Yahvé certainement!!

Greg a dit…

Quand le n'importe quoi guide des gens, alors, on ne peut que prendre des exemples hors contexte.

On parle d'un militaire et d'un civil. On ne peut faire d'omelette sans casser les oeufs.

Je préfère celui qui me critique au lieu de celui qui m'encense alors qu'il sait que j'ai tort.

Bravo AJM, toi, au moins, tu aimes les juifs et les critiques......mais bien sûr, certains. Pas tous parce qu'il n'y a pas des mauvais chez eux qu'ailleurs.

Nous sommes tous égaux.

Anonyme a dit…

Mais dis donc, on s'en bat les c*** des penseurs de pacotille du 1er au 3e posteur qui doit être la même paersonne. Je crois que demain, on nous dira que ce sont des paroles d'évangiles. Il faut balayer devant ta porte.

SANSVOIX a dit…

Martin Luther KING est grand. Il n'en demeure pas moins qu'il fut un pasteur protestant.

Et, de tous les croyants chrétiens qui, mieux que les protestants, à part les Israêliens eux-mêmes, sanctifient la BIBLE et le peuple élu d'Israël ?

Mes parents sont protestants et j'en sais quelque chose.

Si martin L. KING confondait Juifs et Sionnistes, personnellement, cela ne m'étonnerait pas, mais intellectuellement j'aurais toujours du mal à le suivre sur ce point précis, tout en étant totalement indifférent de cet éventuel amalgame si amalgame il y aurait !

Cela écrit, y aurait-il donc amalgame ou même combat GUILAD SHALIT et INGRID BETANCOURT ?

Bizarre, il y a toujours des gens qui n'aimeraient pas qu'on leur volât la vedette d'endossement !

INGRID, DELANOË et SARKOZY n'auraient-ils donc qu'à se plier à un autre combat de la libération médiatique de GUILAD SHALIT et que sur les frontons des mairies de France, à l'endroit où s'affichait la photo d'Ingrid trônât desormais celle de GUILAD SHALIT ?

Et voilà..., comment il aurait pu en être autrement ?

Quand une pression passe et reussit ipso facto s'en suit une autre, puis une autre, ensuite une autre...

Et finalement l'on se fait ligoter, n'ayant plus aucune marge de manoeuvre d'initiative personnelle refléchie...

Et c'est pas du tout joli joli pour un Gouvernement, pour un Etat, pour une Nation !

ASV

Raphaël Zacharie de Izarra a dit…

INGRID BETANCOURT : UN SUCCES MEDIATICO-COMMERCIAL

La libération de madame Bétancourt est en soi un fait anecdotique ne concernant que la personne elle-même et son entourage. Le reste : pur matraquage médiatique que subissent des millions de lobotomisés devant leur télévision.

Il ne s'agit pas des funérailles de Hugo ici, juste d'une épopée médiatico-pseudo-politique, voire simplement mondaine. Un roman-feuilletons créé par de simples journalistes.

Les médias ont pris en otage des millions de gogos qu'ils ont captivés artificiellement avec leurs méthodes habituelles de manipulations des esprits. Grand matraquage des masses et messes-interviews larmoyantes sont là pour assurer un futur succés de librairie : les pigeons pas encore assez gavés de Bétancourt attendent le pavé relatant les six ans de sa captivité publié en centaines de milliers et juteux d'exemplaires.

Bref, un excellent coup d'édition que les petits Machiavels de la presse devaient préparer depuis longtemps. Une libération attendue, commercialement parlant, depuis des années. Plus sa captivité durait, plus elle prenait de la valeur en terme d'exploitation commerciale. En six ans le vin a bien vieilli, il n'en sera que meilleur en livre-star des supermarchés.

Ce sont les médias et les médias seuls qui avec patience et perversité ont fait entrer dans le crâne de qui le voulait bien des vérités unilatérales, uniformes, univoques et racoleuses. Ils ont réussi à faire croire à des millions de gens qui étaient au départ parfaitement étrangers à cette affaire que Madame Bétancourt était leur cousine, leur camarade de classe, leur voisine de palier.

Sous prétexte d'humanisme les "créateurs d'actualité" ou "décideurs d'événements" monopolisent un fait, le médiatisent à l'échelle mondiale pour mieux niveler les sensibilités, les opinions et finalement faire converger les vues vers un seul horizon : celui choisi par eux, les médias.

Fatalement vendeur.

Aujourd'hui Bétancourt, à qui le tour demain de servir de prétexte au "média-marketing" ?

La libération de madame Bétancourt est un soulagement, c'est incontestable. Mais uniquement pour les gens concernés : otages, familles, amis. Pas pour les Marcel Dupont se croyant investis d'une mission dupontesque largement orchestrée par les médias avides de pouvoir, d'actualités à leur avantage, de vision du monde à sens unique...

Je n'ai aucune haine, juste une rage saine contre les manitous de la manipulation médiatique qui ont l'art de créer des événements à la mesure de leur intérêts "mercantilo-ego-médiatiques".

Je refuse de me faire endoctriner par un groupe de prétendus journalistes-humanistes à la solde des marchands de lessive. Madame Bétancourt est une invention médiatique à but lucratif en sens large du terme : faire tourner la machine à "news".

L'exploitation éhontée de l'affaire Bétancourt fait bêler les populations dociles, détourne leur attention, leur faire penser à autre chose qu'à l'essentiel. Les journalistes sont des charognards prêts à toutes les manipulations pour se sentir exister, tirant profit des causes les plus "flatteuses" pour ennoblir la profession à bon compte.

Certains prétendent que c'est l'opinion publique qui a libéré l'otage...

Faux !

Et quand cela serait vrai, est-ce une raison suffisante pour prendre en otage des millions d'esprits à des fins strictement privées, artificiellement montées en affaire d'Etat ?

Cette prise d'otage est à l'origine une affaire policière et non politique. Ce sont les médias qui ont en fait une priorité nationale, réquisitionnant l'opinion à des fins journalistiques. Bref, tout ceci n'est rien qu'une opération médiatique parfaitement arbitraire, savamment ciblée pour servir les intérêts d'une corporation. Les français dupes, pauvres moutons conditionnés par les médias, se réjouissent de la libération de celle qui il y a six ans encore était une parfaite inconnue... Vaste mascarade ! On fait pleurnicher dans les HLM pour cette histoire mondaine pendant que le clochard du coin n'a droit à aucune attention médiatique, lui qui est pourtant pris en otage économique depuis, 10, 15, 20 ans par la société parfaitement indifférente sur son sort. Evidemment, Dédé Lacloche le SDF du quartier qui fait la manche à la sortie des magasins, c'est moins vendeur, moins romantique, moins à la mode que Ingrid Bétancourt, otage de "qualité, faire-valoir de la "pensée de référence" au visage bien photogénique et femme nécessairement "courageuse".

Bétancourt est un ex-otage télégénique beaucoup plus digne d'être reçu avec le tapis rouge.

Les médias, pervers, manichéens, sélectifs, ont fait insidieusement passer Bétancourt pour une héroïne par le simple fait de son statut d'otage. En six années d'habiles manoeuvres journalistiques quasi subliminales, le fait est établi dans les esprits.

A quand la légion d'honneur pour Bétancourt ?

(Attention, il n'est nullement question de remettre en cause la légitimité de la libération de l'otage mais de dénoncer la prise d'otage médiatique, subtile celle-là, de millions d'esprits inaptes à la critique pour mieux les instrumentaliser. Si le but est louable, le procédé est malhonnête, anti démocratique, définitivement immoral. D'ailleurs on prétend fort judicieusement que sans les médias, la captive aurait été libérée plus tôt. Effet pervers de l'écho médiatique de cette affaire : plus on parlait de l'otage, plus il prenait de la valeur entre les mains de ses geôliers...)

L'affaire Bétancourt est décidément un pur produit médiatique. Qu'on me laisse la liberté de ne pas penser selon les normes de cette "presse émotive".

Moi, je suis un bel esprit, autrement dit un lion. Et surtout pas un âne, encore moins un mouton.

Raphaël Zacharie de Izarra

=======

Mes détracteurs qualifient les hommes du FARC de méchants terroristes... Objectivement ils ne sont pas plus terroristes que les Résistants de la Seconde Guerre Mondiale, considérés eux aussi comme tels à l'époque par Vichy. Les hommes du FARC, même si ce sont des criminels, ont leurs raisons d'agir ainsi. Même si je n'approuve pas leurs méthodes, ils ont leur vérité et je peux comprendre que l'on puisse penser et agir à contre-courant des masses civilisées. Les états utilisent eux-mêmes les méthodes criminelles les plus ignobles pour maintenir leur légitimité de nantis et personne ne semble s'offusquer de la chose. La prolifération de la détention de l'arme atomique en est le meilleur exemple.

On qualifie les preneurs d'otages de terroristes. Derrière le mot TERRORISTE la réalité n'est pas toujours toute noire ou toute blanche.

Bref, le point de vue de mes contradicteurs n'est pas le leur mais celui instillé par les médias.

La presse demande à la population française de s'apitoyer sur le sort de Bétancourt et le peuple gagné d'avance par le discours des "gentils journalistes anti FARC" bêle en choeur ! Les médias auraient demandé de mobiliser la sensibilité nationale pour Dédé Lacloche le SDF du coin, aujourd'hui l'opinion publique ne jurerait que par Dédé Lacloche...

A partir du moment où la population dans son ensemble suit l'ornière des sentiments médiatiques, plus de place à l'esprit critique ! La prochaine étape de "l'émotion civique" consistera à acheter le livre-témoignage de la maintenant "très courageuse" et surtout si télégénique ex-captive...

Je n'ai rien contre la personne de madame Bétancourt. Je me sens juste offensé par l'outrance médiatique consistant à transformer des victimes en héros malgré eux du simple fait qu'ils ont été pris en otage. Ne confondons pas courage avec le simple état de captif-passif. Un otage ne peut rien faire d'autre que subir. Ce n'est pas du courage, c'est juste de l'immobilité forcée.

Le reste n'est que "romantisme médiatique" et fumée télévisuelle pour citadins pleins d'éphémère sensiblerie.

Pour en revenir à Dédé Lacloche qui semble décidément n'intéresser aucune de ces belles âmes réglées sur les mouvements de la baguette médiatique servant une musique bien sucrée, certes il n'est pas photogénique, certes il pue, certes il bredouille quand il a bu et qu'il fait la manche au coin de vos rues. Aucun caméraman ne fait de gros plans sur sa face rougeaude et pourtant il est là tous les jours, toujours otage de notre système terroriste économique particulièrement injuste, lui et des milliers d'autres. Dédé est à portée de caméra et pourtant aucune ne prend la peine de faire un scoop sur lui. Madame Bétancourt a une réelle valeur médiatique, pas le clochard du coin dont la solitude, la souffrance, la détresse sont parfois pires et plus durables que celles endurées par "l'illustre otage" lors de sa captivité.

Ce sont les médias qui ont choisi pour vous votre sujet d'émoi du jour : ils ne sont pas bêtes les médias, ils préfèrent servir de la Bétancourt plutôt que du Dédé, c'est beaucoup plus fédérateur.

Et pendant que les caméras braquées sur Bétancourt pour servir au peuple (artificiellement réjouit par la liberté retrouvée d'une pseudo-connaissance) sa dose de "news" sucrées à la gloire de "l'héroïne nationale", pendant ce temps-là Dédé Lacloche n'existe toujours pas, médiatiquement parlant. Il est pourtant sous nos yeux mais il n'a aucune valeur en terme d'image. Juste bon pour alimenter minablement les journaux de rues vendus par les SDF.

Beau travail messieurs les journalistes ! Un peuple entier lobotomisé en six années de savantes manoeuvres subliminales...

=======

Les médias s'accaparent l'honneur d'avoir fait libérer l'otage.

Comme le pensent certains, il est en fait très probable qu'elle aurait été libérée depuis lontgtemps si on avait laissé agir les forces diplomatiques dans l'ombre.

L'illusion médiatique fonctionne à merveille : tous pensent que la libération de la captive est à mettre sur le compte des journalistes. Le silence est d'or dit-on. Moi je suis persuadé que le silence diplomatique aurait été plus efficace que le fracas de la presse.

Evidemment, tout est orchestré de manière à donner l'impression que ce sont les trompettes médiatiques qui ont rendu sa liberté à Bétancourt : shows télévisés sur shows télévisés, tapis rouges et sourires présidentiels sont là pour faire écran.

Les médias n'ont fait que retarder sa libération mais qu'importe, tout fonctionne sur le modèle illusoire : ainsi ils décrètent que le soleil se lèvera à telle heure sous leur seule volonté et miracle, le soleil se lève effectivement à l'heure indiquée par les médias...

Conclusion spécieuse des sots : c'est grâce aux médias que l'astre brille !

Raphaël Zacharie de Izarra

=======


Mon point de vue personnel sur cette affaire est simple, sain, net : l'otage a été libéré, point final.

Le reste est du domaine de sa vie privée.

Malheureusement des prétendus journalistes exploitent sans retenue le filon "Bétancourt" jusqu'à l'obscénité la plus totale : gros plan sur son visage pour traquer chaque expression émotive, commentaires oiseux à effet sensationnaliste sur les plus insignifiants détails (commentaires sur la porte de l'avion qui s'ouvre, sur la cadence de sa respiration de "notre héroïne", sur sa tenue vestimentaire, sur sa visite médicale, etc.).

De l'information ? Non, du lavage de cerveau, du spectacle obscène et racoleur, de la pornographie journalistique, du sur-abêtissement d'un peuple visiblement friand de ces granulés médiatiques d'engraissement accéléré des esprits.

Raphaël Zacharie de Izarra
raphael.de-izarra@wanadoo.fr
2, Escalier de la Grande Poterne
72000 Le Mans France
Téléphone : 02 43 80 42 98

kamite a dit…

mMoi mon ancêtres kamite, qui a tout appris aux blancs, m'avait dit, lors de son retour dans un rêve que, les faussaires arriveront. Ils feront croire que la civilisation c'est eux. Que tout c'est eux or, ils ont tout pris chez moi, du monothéïsme à la science.

Non à l'escroquerie culturelle.

Anonyme a dit…

salaam,

Tu es le seul sur le net a avoir fait le lien entre les passeports israeliens et la pub faites a ces deux individus... qui sait que la maman de betancourt possede l'oreal ? pas beaucoup de gens, j'aimerai pas etre 'retenue' 6 ans dans la jungle mais les liens des Betancourt, famille de croises sionistes, avec les guerres menees par les USA pour controler l'amerique du sud et les marchands d'armes et commercants juifs sionistes la bas sont evidents et la farcs ont compris le business... c'est le meme plan qu'en Afrique ou au Moyen Orient, cette racaille se permet tout et veut passer pour une victime perpetuelle...

AS

Anonyme a dit…

Ce mec est trop moche et a une tronche de criminel de guerre israélien. C'est subjectif bien entendu.

Et pourtant ils nous refilent que des photos où il tente d'avoir l'air sympathique pour faire pitié à l'opinion publique. Si ça s'trouve sur la photo il vient de tuer une famille ou de battre un palestinien à mort et il est content de lui. Bref comme d'Ingrid je m'en bat les couilles de ce gars là, qu'il pourrisse dans sa géole.

Georges Marchais 4ever a dit…

"salaam,
qui sait que la maman de betancourt possede l'oreal ? "

MDR
Voila les conneries musulmanes classiques qu'on peut lire de la part de l'ineffable AS, incapable de faire la difference entre la famille Bettencourt et la famille Betancourt. Trop complexe pour son petit cerveau nourri aux coraneries des le berceau !
Pas etonnant de la part d'un adepte de la secte du bedouin pedophile !

Anonyme a dit…

la différence, cest que shalit est un juif et qu'un juif on s'en bat les couilles dans la france islamo_alter_gauchiste de notre ajm.

Stabilo a dit…

@ Anonymous qui dit que "Ce mec est trop moche":

Je sais bien que dans ton petit cerveau, les israéliens ont tous des crocs, des griffes, des cornes et une fourche, mais quand même...de là à supposer qu'il vient de tuer une famille ou de battre un palestinien à mort, tu vas peut être un peu trop loin.

Réfléchis à ta connerie !

Anonyme a dit…

"qui sait que la maman de betancourt possede l'oreal ?"

Encore un NEUNEU qui confond Ingrid BETANCOURT avec Liliane BETTENCOURT...

Aucun rapport, pauvre nouille !

Anonyme a dit…

serieux marchais a deux sous, va te renseigner avant de parler... tu mets deux t j en mait un seul, va chercher pourquoi... petite fiotasse sioniste... tu fais pas ton aliyah petite fiotasse t'as peur de te faire deboiter le caisson... pauvre chaudasse

AS

franck a dit…

Oulala , çà chauffe ici ! mais k'es vous foutez pendant que ch'ui pas la , merde ?
Sinon, il me semble qu'on a trouvé un petit nerd boutonneux jumpiste de plus en la personne de Stabillo.
Franchement, moi qui suis juif, je me demande aussi, pourquoi ce type a une tete aussi attroce : extreme jew relooking ? retouche photoshop ? vrai laideur ?
Non, franchement nous les juifs on en a carrément mare d'etre mal vu a cause de types qui tuent des enfants en Israel alors que la plupart du temps ces gens ne viennt en Israel que pour rattoner et qu'on les voix jamais , ils sont la plupart du temps a paris !
Mais ON EN A SURTOUT MARE DES PETITS CONNARDS DE DROITE QUI SE LA JOUENT JUIF ! Vous etes pas juifs, les gars, vous le serez jamais et toi le premier Stabillo ! Alors lachez nous les basques et arretez de parler d'Israel, toute la merde qu'y arrive est de votre faute.
Israel n'a pas besoin de vous !

franck a dit…

Et les VRAIS JUIFS t'emmerdent stabillo ! T'as capté !

franck a dit…

De toute façon, quand on est un pauvre camard parisien et qu'on pense qu'on peut impunéman aller tuer des civils (arabes en l'occurence et souvent des enfants) alors qu'on baisse la tete en France quand on croise une "bande", quand on veut faire la guerre, on en assume les risques !