lundi 7 juillet 2008

LA SARKOMEDIA SE MET EN PLACE.

Ce matin, je parlais des dynasties. Prémonitions ? Toujours est-il que, les faits m'ont toujours donné raison. Après le pamphlet anti Sarko de Colombani, il a très peu de chance de prendre France Télévision. AJM.

Par qui remplacer Patrick de Carolis, dont les jours semblent comptés à la tête de France Télévisions, surtout après qu’il s’est autorisé à qualifier de « stupide » la sortie de Nicolas Sarkozy sur le fait que les programmes de la télé publique ressembleraient trop à ceux de la télé privée ? L’Elysée cherche quelqu’un dont la personnalité ne heurterait pas trop l’opinion, majoritairement hostile à la désignation du patron de la télé publique par l’exécutif, selon un sondage publié récemment par Le Parisien. Deux noms se détachent : Michel Drucker, le gentil animateur qui occupe les fenestrons depuis 40 ans et qui connaît tous les rouages de l’audiovisuel, et Jean-Marie Colombani, l’ancien directeur du Monde, qu’il a failli couler à cause de sa folie des grandeurs.

Drucker trouverait là le moyen de finir une belle carrière. Quant à Colombani, il rêve de revanche après son éviction du quotidien du soir. Il peut compter sur Alain Minc, l’artisan des opérations financières du Monde devenu un conseiller écouté de Sarko. Il paraît que c’est même grâce à lui que notre bien aimé président a eu l’idée géniale de supprimer la publicité sur les chaînes publiques. Une fleur qui profite à Bouygues, qui contrôle TF1, mais aussi à Vincent Bolloré, que Minc conseille et qui détient la chaîne Direct 8.

LES CONFIDENTIELS DU JOUR

Source: BAKCHICH.INFO

1 commentaire:

SANSVOIX a dit…

Chez tout peuple il peut exister un temps où il ne voit plus l'immonde qui se commet devant ses yeux.

Le réveil peut être brutal soit avec un résultat positif, soit avec un résulat négatif parce que ç'aura été déjà trop tard !

ASV