dimanche 27 juillet 2008

LUDACRIS FOR OBAMA !

Le producteur, acteur et rappeur à succès américain, Ludacris, en photo avec le jeune sénateur de l'Illinois, Barack Obama, lui apporte son soutien en lui dédiant une chanson. Il égratigne au passage McBush, (McCain). Ecoutez le son, ICI. Go Obama go !

6 commentaires:

franck a dit…

Pour info, le grand NAS, dédie également un titre ("Black President") a Obama sur son dernier opus, Untitled.

nubiennes a dit…

YES WE CAN !!!

franck a dit…

Nas-Black President sous ce lien :
http://mihd.net/j45o8d7

AJM a dit…

COUCOU NUBIENNES,

Ouf j'ai enfin pu me libérer de l'étau. Ce son est puissant comme dab avec Luda.

@Franck merci. Toujours au fait de l'actu.

A. Touit a dit…

Ah AJM,

Rien que des scientifiques STP ou soit rigoureuz. J'ai l'impression que je suis sur le blogue D'eL Beze en ce moment. Arrêtons de justifier la race, car elle n'est pas justifiable. Comme l'histoire d'ailleurs. Imaginez l'histoire de la guerre de l'Irak écrite par les Américains et celle écrite par les Irakiens. Parle-nous du projet de faire de l'argent pour s'acheter des machines, pour s'instruire, pour construire, pour avoir le temps de réfléchir, et de devenir supérieur aux autres humains. Si tu essaie de justifier l'intelligence des noirs, il n y a rien sur le net. Tu n'es pas prêt à te battre contre très frères égyptiens dans le seul but de contrarier
Mon point de vue : La video est stupide.

Voic un site qui parle du passé : http://www.grioo.com/info20.html

Pour le présent, il faudra décortiquer les départements des universités.

Anonyme a dit…

YES WE CAN!
We can support Israel!
We can nuke Iran!
We can laugh about these stupid black supremacists who support vote for me, even if they live in France where their president calls me a good friend!
We can enjoy a travel around the world in a first class plane and more expensive hotels, just to let them believe I am the messiah.
HA HA HA!
Yes we can fuck them all, for we are sent by Skull and Bones, and we will win!
And we will fuck them so deep that they'll even forget their colour!