mardi 26 août 2008

BREVE: LA RUSSIE DIT OUI A L'OSSETIE DU SUD ET A L'ABKHAZIE.

Le président russe, Dmitri Medvedev, ici à gauche sur la photo, en compagnie de l'ambassadeur russe auprès de l'Otan, vient d'annoncer que la Russie reconnaissait l'indépendance de L'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. Un vrai bras d'honneur aux Etats-Unis, qui font du président Géorgien, Mikheil Saakachvili, le vrai didon de la farce. Quant au poker menteur américain, nous attendons les suites......(crédit photo/AFP)

4 commentaires:

Touat a dit…

Bonjour AJM,

Nouvelle choquante certes. Pour une fois, l'occident diffuse une vraie information... Enfin une épreuve de force légèrement inférieure ou égale. L'axe du mal devient-il tout d'un coup un obstacle un peu plus puissant à la domination des USA?

Pourtant, on peut facilement deviner que l'OTAN savait d'avance la réaction de la Russie.

À ne rien comprendre comme d'habitude...Dommage, que peu de journalistes libres occidentaux parlent russe. Internet est censuré pour manque d'information pertinente des blogueurs ou le sera bientôt pour l'accès illimité...

Bell Canada, ma compagnie de téléphone et Internet, a changé les contrats de ses clients : dorénavant, elle me chargera 2$ environ chaque gig si je dépasse 30 gig de téléchargement par moi...terminé les visites quotidiennes sur Youtube et le Peer-to-Peer pour les enfants des pauvres.

Georges Marchais 4ever a dit…

Kouchner devrait repliquer en reconnaissant l'indépendance de la Tchétchénie ! Mais la Russie risquerait de déclarer unilatéralement l'indépendance du 93 pour se venger.

Un sacré bordel cette jurisprudence Kosovo.

Touat a dit…

AJM,

Les commentaires ne s'affichent plus.

unionsbuerger a dit…

"Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages !"

En 91 l'Allemagne a le droit de reconnaitre la Croatie (avec les conséquences que l'on sait), la France et la GB le Kosovo en 2008, alors pourquoi les Russes ne peuvent-ils pas reconnaitre l'Ossétie et l'Abkhazie... ? Deux poids deux mesures ?

La tradition européenne voulait que l' on résolve les conflits par la discussion. Or le président Géorgien a attaqué avec des missiles ses propres "compatriotes" d' Ossétie du Sud. Saakachvili souille le Drapeau Européen de la paix pour justifier ses exactions contre sa propre population. Les Européens ne peuvent pas vraiment pas aider de tels aventuriers.