mardi 26 août 2008

ENCORE UN FOULARD ISLAMICO-TERRORISTE ?

Voici une petite chronique vestimentaire des Jeux Olympiques qui présente en tout, trois éditions d'olympiades différentes. La première commence en 1988 à Séoul, en Corée du Sud. La seconde relate celles de 2000 à Sydney en Australie. La dernière, est la présentation de l'édition 2008 qui vient de s'achever à Beijing (Pekin), il y a deux jours. Elle n'est pas chronologique. Ces images démontrent l'hypocrisie, la bien-pensance, le terrorisme intellectuel et un paradigme culturel crasse.
SEOUL 1988: Ci-dessus, admirez les doigts et les médailles de feue Florence Griffith-Joyner, dite Flo Jo, la très grande championne américaine d'athlétisme, décédée très tôt en 1998. Tout le monde criait au génie, pas à l'excentricité. Normal, elle était belle, féminine malgré sa musculature imprésionnante, et surtout, américaine.
BEIJING 2008: Cette photo est celle de la championne barheïnite, athlète de haut niveau et sublime jeune fille, Rakia al-Gassra. Sacrilège, que fait-elle avec ce voile que je ne saurais voir ? Cris d'orfraie, de douleur, quolibets. De l'obscurantisme pur et dur, de la barbarie, une dictature indescriptible....qu'ils disent. Mais où est donc passé la tolérance ? Sommes-nous là, constamment à insulter et attendre des autres qu'ils nous pardonnent tout ? Est-ce simplement un manque criard de culture qui pousse les gens à voir chez les autres le mal, ou simplement la perpétuelle condescendance ?

SEOUL 1988: C'est encore Flo Jo, avec un voile islamique mais, heureusement, les jambes et les bras ne sont pas couverts. Ouf ! elle est simplement vêtue d'un body innovant.... qu'ils disent, encore. C'est vrai qu'une belle femme peut poser nue, et ce n'est pas Carla Bruni-Sarkozy qui me démentira, l'essentiel est que ça soit...artistique. Fichtre. Tout chez nous est beau. "L'enfer c'est les autres" disait Jean-Paul Sartre.

SEOUL 1988: C'est encore la voilée de Barheïn entièrement couverte ? Hé bien, non. C'est la sublime championne américaine, Flo Jo, juste avant qu'elle ne pulvérise son propre record sur 200m. Hourra ! Quelle innovation ! Quelle prouesse vestimentaire ! Quel pied ! Que c'est beau ! Du jamais vu sur une piste d'athlétisme, elle va faire école......disaient-ils. En ce temps là. Hélas, de l'eau a coulé sous les ponts. La tolérance fout le camp.

SYDNEY 2000: "Finalement, elles sont détestables et un peu trop soumises ces filles Arabes." C'est encore la même histoire. Qui cache donc ses cheveux sous ce foulard islamico-terroriste, encore appelé, hidjab ? Tiens, ce fut la porteuse de la flamme olympique, héroïne des jeux et Aborigène, Cathy Freeman, qui surclassa, en l'absence de la belle Marie-José Perec, toutes ses adversaires en finale du 400m.

12 commentaires:

Fred a dit…

Bien balancé !

Il ne s'agit que de racistes. Ils n'ont pas honte. Belle démonstration dans tous les cas.

Bravo !

ZAZAZA a dit…

Coucou AJM,

J'avoue, je préfère que tu modères. Cette folle qui ne fait que confirmer qu'elle l'est, exagère.

L'Occident face à ses mensonges et ses responsabilités, prit la main dans le sac.

Loïc a dit…

Il n'y a pas à dire.Là, on les tient, les Biren machin et consort. Avec ton article, on voir bien qu'en face, eux, ce sont les vrais racistes.

Anonyme a dit…

Sans commentaire !

Excellent.

AJM a dit…

Bjr Zaz.

As-tu raison ? Je ne sais pas. Néanmoins, elle même joue un jeu qui la décrédibilise, après, elle s'étonne qu'on la traite de folle.

Regarde ce qu'elle a posté hier à 3h du mat'en se faisant passer pour quelqu'un d'autre. Avec le même IP, elle a ensuite pollué tous les forums, jusqu'à.....x heure, c'est dire.

Mardi 26 Août 2008 2h59mn 26s

""""tu t'es tellement déchainé contre béa , qu'on ne parle plus que d'elle sur tes forums, AJM.. pas bien malin. erreur fatale qui t'a trahi...le sioniste en mission. alors tu as un autre site ordurier en préparation pour bientot contre Béa , AJM , tu sembles très inspiré dans " ElBEZE ou la paranoia ?? quel talent! quelle finesse , quel humanisme .. u n vrai travail de cloporte comme dit Béa""""

Je ne savais pas que c'était une obligation de rencontrer quelqu'un contre son gré. Tant pis pour elle !

Anonyme a dit…

Génial,

Les racistes, maîtres de l'intolérance, sont pris la main dans le sac.

Ton ami de dix ans !

re-Fred a dit…

Encore une histoire de foulard ?

Voilà commet ces monstres exploitent la moindre petite chose, pour en faire un scandale. Et que pense-t-il de la demande de l'arrêt des colonisations par Condi Rice à Israël?

Anonyme a dit…

Ahurissant, être capable de comparer dans le même article, le port d'une combinaison prévue pour un gain de temps sur une course donnée, avec un habit destiné à se préserver de la concupiscence de la gent masculine présente dans les tribunes me laisse le chrono pantois. Si d'aventure votre protégée Rakia al-Gassra, avait portée la combinaison sus-citée, elle aurait été en finale.

AJM a dit…

@anonyme,

Si cette combinaison faisait aller aussi vite, pourquoi les autres athlètes ne l'ont pas adopté ?

Anonyme a dit…

AJM, cette combinaison n'à pas perdurée tout simplement parcequ'il n'y à qu'un seul dogme en sport, c'est l'efficacité, et elle ne l'a pas prouvé, je pense que la tenue de Rakia Al-Gassra à beaucoup plus de chance de perdurer mais là nous ne sommes plus dans la performance.

Anonyme a dit…

hotep
ca me fait marrer tous ca
les occiden
talos-sionistes profitent de chaque occasion pour déverser le mépris qu'ils ont envers les arabos-musulmans.
Les arabos-musulmans jouent les offensés et se vengent en montrant la haine qu'ils ont de l'occidentalo-sioniste
ces deux communautés depuis des siécles se manifestent leur haine des kémites
pour moi la solution serait qu'ils
s'entretuent tous comme ca nous les kémites on seraient tranquils
chiche les gars
ANUBIS

Anonyme a dit…

Anubis, on parle d'athlétisme, et dans ce domaine il ne s'agit pas de conquérir le monde et d'imposer sa loi, mais de courir plus vite, de sauter plus loin et plus haut, et de lancer le plus loin possible.
Les "Kémites" dans ces disciplines semblent très performants et ne s'embarrassent pas d'un handicap vestimentaire au départ des épreuves.
Encore une fois il n'y a pas de mépris, il n'y a pas de haine il y a seulement des données aérodynamiques, des études en soufflerie qui sont à des milliers de kilomètres du débat religio- ethniquo-sociologique qui semble passionner l'actualité.