lundi 25 août 2008

USA: LA GRAND-MESSE DEMOCRATE DE DENVERLLIWOOD.


La grand-messe démocrate va donc débuter à Denver aujourd’hui. Dans l’immensité de l’espace Pepsi Center, la sécurité est à son maximum. Elle s’est déplacée de Washington à Denver, dans le Colorado. Ca va être probablement, le point névralgique des Etats-Unis pendant quatre jours, le temps de la convention du parti de l’âne. Tout est en ébullition. Tout est filtré aux abords du complexe, en vue d’accueillir pas moins de 50 000 personnes.

LA PRESENTATION DU COLISTIER.

Ainsi, à la face du monde en général, et des Etats-Unis en particulier, sera présenté au monde entier, le colistier de Barack Obama, le sénateur du Delaware, Joseph Robinette Biden Jr. aka Lucky Luke, l’homme qui tire plus vite que son ombre, et aussi jugé comme misogyne par ses détracteurs. En réalité, imprévisible et parfois virulent, l’homme ne s’embarrasse pas de salamalecs pour dire ses quatre vérités. Le sénateur McCain, candidat républicain à cette élection, qui connaît ce catholique d’ascendance irlandaise, dit de lui qu’il est brillant, incapable de lui trouver une faille.

Denver sera probablement le nombril du monde, avec aussi, plus de 14000 journalistes accrédités -excusez du peu-, les 4200 délégués dont près de 2000 favorables à Hillary Clinton, l’ex first lady qui s’exprimera dès demain, grosse inquiétude s’il en est, du côté des pro-Obama. Il y aura notamment, toutes les personnalités influentes du parti, de Nancy Pelosi, présidente de la chambre des représentants, en passant par la quasi-totalité des gouverneurs et sénateurs démocrates.

LES GRANDES INCONNUES.

Denver s’est habillé de ses plus beaux habits. La foule immense qui y est attendue, ne cachera-t-elle pas un tireur isolé ? C’est l’équation que tente de résoudre les forces de police et les services secrets à pied d’œuvre depuis bientôt un mois. Travail de renseignements, écoutes ciblées, infiltration des groupuscules extrémistes. De mémoire d’homme, Denver n’a jamais connu pareille effervescence, avec ses quelques 700 000 habitants à peine.

Amnesty International, quelques altermondialistes et/ou gauchistes, ainsi que de farouches opposants à la politique de l’administration Bush, seront, semble-t-il, « autorisés » à brandir, qui, ses pancartes, qui, à crier ses slogans, qui, à manifester, pour dire non à….l’impérialisme occidental. Dire non à la guerre prônée par nous à travers le monde, non à Guantanamo. Et là, de voir tout ce beau monde débarquer tout d’orange vêtu, il n’y a qu’un pas, petit clin d’œil au bagne de la honte. Une rumeur parle aussi des familles des déserteurs de l’armée américaine réfugiés au Canada.

UN PARTERRE DE STARS.

Les peoples en mal de célébrité, et ceux qui s’engagent vraiment, tout le petit monde fermé d’Hollywood, celui de la musique aussi, surtout soul et hip hop, seront de la partie. La question est de savoir si le rappeur, Ludacris, désavoué par le jeune sénateur de l’Illinois, Barack Obama, après avoir traité Hillary Clinton de presque « bitche » et McCain de grabataire qui mérite la chaise roulante, osera se montrer à la convention pour nuire à la candidature de son champion ? Voir vidéo à la fin de l’article.

Un petit florilège de noms à faire frémir chaque féru de cinéma. On parle même déjà de Denverlliwood à l’image du Bolliwood indien. Sont annoncés à la convention : Oprah Winfrey, George Clooney, Madonna, Edward Norton, Stevie Wonder, Michael Douglas, Halle Berry, Usher, Scarlett Johansson, Kanye West, Sheryl Crow, les Black Eyed Peas, Ben Affleck, Bob Dylan, Will Smith, Tom Hanks, Robert de Niro, Joakim Noah, Sharon Stone, Wyclef Jean, Matt Damon…etc. Bref, le whos who’s, le nec plus ultra.



Aucun commentaire: