mercredi 8 octobre 2008

McCAIN S'EST-IL FAIT DEFINITIVEMENT HARA-KIRI HIER ?




Pour la deuxième fois consécutive, le sénateur de l’Illinois, Barack Obama, sort vainqueur du débat face à son adversaire, John McCain, selon les sondages après débat. Comme lors du premier, il a semble-t-il, rassuré les électeurs potentiels, mais surtout les indécis. 54% des américains font donc confiance à Obama, ce qui fait qu’avant le troisième et dernier débat, McCain semble déjà être battu.




Une diabolisation enfantine et ressassée

On assiste aux Etats-Unis depuis deux jours, à une diabolisation sans précédent du jeune sénateur de l’Illinois, Barack Obama, par John McCain en personne, et ses lieutenants. Entre achat d’espaces publicitaires dans les quotidiens extrémistes comme le Townhall des lettres envoyées aux internautes avec en prime des effigies sordides poussant à une ressemblance avec Ben Laden qui sont véhiculées sous le manteau, la boucle est bouclée.

Une campagne de plus en plus exécrable et au ras des pâquerettes que le commun des mortels et l’américain moyen ne supportent plus. Il suffit de faire un petit tour sur Internet pour s’en rendre compte. Les américains déclarent en majorité qu’on ne les dupera plus avec cette propagande. Certains n’ont même pas hésité à dénoncer John McCain comme étant un goujat, avide de pouvoir, qui parle de son adversaire, au lieu de l’économie américaine qui péréclite.

Les américains ont compris qu’un homme incapable de diriger son avion et de lire sa trajectoire de vol avant de tomber dans les bras ennemis au Vietnam, n’a rien à faire à la Maison Blanche. Il est vrai que, faire sa campagne sur sa supposée bravoure comme prisonnier de guerre ne trompera pas cette fois-ci l’ensemble des américains. Les républicains ne semblent pas tirer les leçons de la campagne de l’ex first lady, Hillary Clinton, dont les enseignements devraient pourtant mettre en garde les républicains qui lassent avec leurs attaques de personnes. Hillary a échoué à ce jeu face à Barack Obama.

Des sondages qui font peur aux républicains.

Avant ce deuxième débat, les sondages étaient très encourageants pour le camp démocrate, et catastrophiques, en effet, pour les républicains qui ne savent plus à quels saints se vouer, face à la montée inexorable de Barack Obama qui risque, à 27 jour de cette élection, de devenir le 44e président des Etats-Unis. Un miracle en somme, vu que sa couleur de peau pouvait être ou pourra être un handicap.

En parcourant quelques chiffres avant le débat d’hier, selon CNN, Obama devance McCain de 8 points, avec 53% contre 43%. Il y a même, une saillie encore plus importante chez les électeurs inscrits sur les listes électorales, avec 56% d’intentions de vote. Une vraie claque. Le débat ne pouvait en définitive pas changer grand-chose, et, la fameuse surprise d’octobre, dont personne ne sait les tenants ni les aboutissants, risque en définitive, ne pas avoir lieu, malgré la haine manifeste, le racisme et les appels au meurtre qui se multiplient.

Le débat de Nashville dans le Tennessee.

Le début de ce « town hall meeting », piloté par le journaliste Tom Brokow et qui permettait justement aux spectateurs de pouvoir poser des questions, s’est concentré sur l’économie, talon d’Achille du candidat républicain. Mal à l’aise, il a tenté de faire diversion, en accusant essentiellement son adversaire de vouloir augmenter les impôts. Celui-ci a rétorqué qu’il n’en était rien, puisque ses mesures fiscales profiteraient à 95% des américains, tandis que celles de son adversaire dit-il, ne bénéficieraient qu’aux plus riches.

Lorsque les deux protagonistes entrent sur scène, le vieux briscard de la politique, John McCain, à court d’idée depuis déjà que la crise financière plombe sa campagne, surtout à cause de ses propres déclarations, est aux abois. Crispés, essentiellement sur la défensive, il a refusa notamment de répondre à une question du journaliste qui lui demandait s’il allait ce qu’il comptait avantager dans son programme, l’éducation, l’énergie ou encore la protection sociale. Epoustouflant. Pire, il n’a pas pu dire comment il allait financer sa mesure pour solutionner la question des victimes des « subprimes ».

Sur la sécurité sociale, des divergences en somme sur toute la ligne. John McCain considère la protection sociale comme une responsabilité, tandis que Barack Obama, lui, pense que c’est plutôt un droit.

Sur les questions internationales, pas de grosses différences : condamnation unanime de la Russie, renforcement des sanctions contre l’Iran. Divergences majeures sur la politique mener ou à mener désormais en Irak…

Au sortir du débat, Barack Obama est crédité du meilleur score et d’être plus en mesure d’affronter les problèmes économiques. Tout comme lors du premier débat, le jeune sénateur de l’Illinois, devance donc celui de l’Arizona, John McCain. L’élection a lieu dans seulement 27 jours. Comment le ticket républicain fera pour renverser la tendance ?

On apprend par ailleurs que notre Brigitte Bardot nationale, s’en prend violemment à Sarah Palin, la colistière de John McCain, en souhaitant vivement sa défaite car, elle estime qu’elle est une « catastrophe écologique » (sic).








7 commentaires:

Nicopico a dit…

Comme je l'ai souvent dit, je soutiens Obama et j'irais surement voter pour lui (je suis citoyen US)... mais sans doute pas pour les mêmes raisons qu'AJM.. et sans doute même pour des raisons opposées... aucune idolatrie de ma part pour Obama, en revanche les espoirs de certains sur Obama le prenant pour ce qu'il n'est pas vont être déçu... Ne l'oublier pas, Obama est américain, tout ce qu'il y a de plus américain aujourd'hui...

KING a dit…

Yo Négro !

Je crois que là, McCain doit simplement dire bye bye !

AJM a dit…

Yo blanco,

Je suis moi aussi convaincu que le vieux est mort.

Merci d'être là.

AJM a dit…

@Nicopico,

Je sais que t'es ricain, tu as oublié notre rencontre ou quoi, lol ?

Contrairement à ce que tu penses, je vote Obama simplement parce que je sais qu'il est le meilleur, et non l'inverse.

Par conséquent, aucune réaction ou considération raciale.

@+

ZAZAZA a dit…

Cocou AJM,

A moins d'être aveugle, il ne fait pas de doute que Barack est déjà à la Maison Blanche.

Bon vent à toi !

Fred a dit…

AJM,

J'ai vu le minable de Mendès France t'attaquer pour rien. Que dit-il alors de cette reprise par Yahoo Actualités ?

Si t'étais vraiment nul ça se saurait. D'ailleurs, on ne taper que sur ceux qui dérangent.

T'es le meilleur !

Estelle a dit…

Félicitations !

Le talent ne s'achète pas. Tes détracteurs doivent être dans de beaux draps actuellement. Je pense à celui qui a posté hier pour te nuire.