jeudi 16 octobre 2008

JOHN McCAIN RATE SON SEVICE CORPOREL SUR BARACK OBAMA !

Article repris sur


DISCUSSION ICI.


Hier soir, dans l’enceinte de l’Hofstra University à Hempstead, dans l'Etat de New York, la messe a été dite. Presque. Le sénateur de l’Arizona, John McCain, n’a pas réussi à botter le cul du sénateur de l’Illinois, Barack Obama. Le temps de l’esclavage est bien fini, la confrontation des idées, surpassant dorénavant, la couleur de peau. "Gagner cette campagne est totalement hors de portée de McCain", a estimé Matthew Dowd, stratège politique de George W. Bush lors de l'élection de 2004.

Lorsque John McCain et Barack Obama entre en scène ou plutôt dans l’arène, c’est un McCain désabusé qui a trop tiré sur la corde et qui se retrouve obligé de calmer ses troupes. La virulence des propos du candidat républicain ne sauraient plus être ce qu’on nomme le racisme symbolique. Soit on est raciste, soit on ne l’est pas. Il n’y a pas de demi-mesures, pas de « mesurettes », pas de doses.

Ce n’est un secret pour personne. Les meetings de John McCain ou de Sarah Palin deviennent des réunions du Ku Klux Klan… à visage découvert. Le boom de sa candidature dans l’Alabama ne surprend pas. « Obama est un Arabe ? » demande une dame ici, « Il est plutôt musulman ! », renchérit une autre personne là, sans compter les cris « terrorists » qui fusent de la foule à l’évocation de ce nom, Barack Hussein Obama, avec un accent particulier mis sur le patronyme arabe, Hussein.

De voir John McCain devenir l’avocat de Barack Obama alors qu’il est le maître de sa diabolisation est assez ironique, surtout que ce dernier, connaît les affects de ses potentiels électeurs. McCain et Palin ont dépravé les foules en lançant des attaques dénaturant la personne de Barack Obama. Cette défense hypocrite n’est qu’un leurre. Au-delà de l’information à flux tendu, l’évolution tous azimuts des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), semble de plus en plus plomber la campagne du vieux sénateur de l’Arizona.

La boîte de Pandore est ouverte. Les républicains se lâchent. Femmes, hommes ou jeunes, c’est chacun qui veut ou souhaite même la mort de Barack Obama, ou la demande à cor et à cri, l’exige ou la recommande même.

Malgré l’ascension du jeune sénateur de l’Illinois qui se retrouve même à mener dans les sondages de façon outrancière, les vieux démons du racisme ressurgissent.

Rien de nouveau donc lors de ce débat, sinon les sempiternelles accusations de John McCain sur la supposée augmentation des impôts par le démocrate et la défense de celui-ci. McCain a sorti "Joe le plombier" de son chapeau de magicien pour appuyer ses dires.

Ensuite, le jeune sénateur de l’Illinois, Barack Obama, s’en est tiré magistralement sur les accusations McCain-Palin concernant ses accointances terroristes avec Bill Ayers, aujourd’hui professeur d’éducation à l’Université d’Illinois à Chicago et travaillant depuis plusieurs années, sur la réforme de l’éducation américaine...Fichtre.

On avait annoncé une offensive concernant le Révérend Jeremiah Wright. McCain a préféré ne pas en parler, craignant sans doute que Barack Obama à son tour, n’appuie le mulet sur les relations troubles entre la colistière du vieux sénateur et son Eglise controversée. La messe semble être dite.


10 commentaires:

SANSVOIX a dit…

Je me suis reveillé et suivre cela du début à la fin.

MC CAIN fut pugnace, offensif, attaquant rageusement OBAMA, mais en se maîtrisant.

Mais c'était trop lui demander de ne pas attaquer la personne d'OBAMA et c'est ce qui l'a fait.

Mais, hélas, il s'est heurté à un mur de béton de self-control incroyame et nommé OBAMA.
Imperturbable et dans un calme olympien, non sans sourire (histoire de montrer que c'était un débat politique et non pas un étalage de haine), OBAMA expose ses arguments et oppose ses objections le tout naturellement du monde.
Les accusations (terroriste, AYERS ) glissent sur son corps comme l'eau sur le plumage d'un canard.

OBAMA fut présidentiesl à ce dernier débat. les sondages lui donnent la victoire.

C'est au secret des urnes, dans l'isoloir, de trancher .
Et là, il ne reste plus qu'à croiser e les doigts.

KING a dit…

Yo Négro !

Bravo. Tes "mis" doivent regrettés d'avoir parler un peu trop vite avant de mesurer ton punch.

bye !

ZAZAZA a dit…

Coucou AJM,

Rien à dire, la force tranquille c'est toi.Que c'est cool de poster maintenant après le bon débarras que tu as fait par rapport à la folle...

Bon vent !

AJM a dit…

@Sans Voix,

Tout à fait d'accord avec toi. Il a été simplement magistral. Maintenant, le secret de l'isoloir nous en dira un peu plus le 4 novembre.

J'ai cru au début, je crois maintenant, et je vais croire aussi demain.

@+

AJM a dit…

@Hé Blanco !

Arrête de me faire rougir, lol !

AJM a dit…

@Zaz,

Tu parles, moi, je me tape le boulot en coulisses. Elle n'arrête pas de poster mais, cette fois-ci, elle a signé son arrêt de mort. Tant pis, elle l'a bien cherché.

D'ailleurs, elle dit à chaque post que je suis l'unique posteur: ASV, Toi, King, Nicopico etc, comme si jen'avaisque ça à faire.

@+

Anonyme a dit…

Le fameux joe le plombier vient de révéler sa vraie identité: C'est une véritable imposture, un poteau rose! En effet notre Joe n'est même pas inscrit au registre des plombiers de sa région et ne fait partie d'aucun syndicat selon la presse locale! Par ailleurs, il a des ennuis avec le fisc et gagne avec son vrai travail un salaire de 40 000 dollars ce qui le place très en dessous du seuil de taxation voulu par le programme économique d'Obama ( taxer des revenus de plus 250 000)! Si vous voulez , il fait parti de ces 95 % américains moyens qui verront leurs taxes diminuer en cas de victoire d'Obama! Pour couronner tout, on apprend que le fameux Joe a voté lors des primaires républicains, c'est donc bien un membre du parti probablement en service télécommandé pour piéger Obama! Je sens peut être un Buzz qui risque de disqualifier totalement McCain! A trop jouer les fourbes, on se brûle forcement les doigts!

nubiennes a dit…

J'ai pas encore eu le temps de regarder le débat mais j'ai beaucoup entendu parlé de Jo le plombier LOL .

Maitre Capello 4ever a dit…

Joe le poteau rose, pote aux roses, ou bien le pot aux roses ???

SANSVOIX a dit…

L'histoire de "Joe le quoi ?" est l'exemple type au peuvent utiliser jusqu'à en abuser, des hommes et femems politques cyniques qui prennent les électeurs pour des abrutis.

Et MC CAIN doit en connaître toutes les ficelles.

ASV