mercredi 26 novembre 2008

LE PARTI SOCIALISTE ROULE A TOMBEAU OUVERT !

On a assisté au Parti socialiste, devrais-je dire, Parti des fraudeurs ou des tricheurs, à la plus grande filouterie de ces dernières années. Malgré des protestations prouvant que la prévarication était abyssale, la commission de récolement a fermé les yeux. Sans vergogne, elle nous a même gratifié d’un score encore plus important. Si ce n’est pas l’hôpital qui se moque de la charité, je ne sais vraiment pas sur quel pied dansera Martine Aubry, premier secrétaire aussi mal élue que George Bush. On connaît les résultats.


Avec l’épais dossier des réclamations et de Ségolène Royal et de ses partisans, surtout justifiées, toute honte bue, la commission de récolement a trouvé néanmoins bon, de proclamer la maire de Lille vainqueur. Une victoire à la Pyrrhus tellement ridicule qu’elle ne devrait même pas s’en réjouir d’autant plus que cette élection est entachée d’irrégularité qui n’a pu être sanctionnée mais avalisée par la frange décati du parti qui ne veut pas passer la main. Voir dossier PDF

Il y a eu des analyses comiques. C’est ainsi que j’ai lu ou entendu certains nous dire tout haut que la victoire de Martine Aubry –volée surtout-, était un cauchemar pour Sarkozy. Continuant dans leurs dissections ridicules, ils ont poursuivi en précisant que, si Ségolène Royal l’emportait, il (Sarkozy) dormirait tranquille. Heureusement que c’est de l’ordre de la psychanalyse. Ils seraient mieux dans un hôpital psychiatrique pour retrouver leurs esprits perturbés.

Nicolas Sarkozy est chef de l’Etat depuis bientôt deux ans. Je mets au défi quiconque pourrait me donner un seul élément de protestation de la politique sarcomateuse de l’Elysée, par Martine Aubry. Un seul. Aucune réaction. Aucun avis. Rien. J’ai reçu de nombreux messages blogue dont un que je reprends pour mon propre compte, tellement, il indique bien la folie des hommes du Parti socialiste. Il résume tout, notamment cet acharnement abscons contre Ségolène Royal. Elle seule, pas d’autre. Aussi bien à gauche qu’à droite. Bizarre, non ?

« Si j'ai bien tout compris, Jospin soutient Delanoë, puis Aubry, et déteste
Royal qu'il juge incompétente, lui qui l'avait nommée ministre (ainsi qu'Aubry)
en 1997. Quand Aubry était au gouvernement, l'un de ses conseillers était Benoît
Hamon, jeune rocardien (comme Manuel Valls, qui soutient Royal), qui a par la
suite fondé le "nouveau parti socialiste" avec Peillon (qui soutient Royal) et
Montebourg (qui soutient Aubry). Julien Dray (qui soutient Royal) a fondé SOS
Racisme avec Harlem Désir (qui soutient Aubry). Dray qui a également fait partir
du "nouveau parti socialiste", avec Hamon, Peillon et Montebourg, ce après avoir
rompu son alliance avec Mélenchon, qui soutenait Hamon (celui-ci ayant
entre-temps rejoint l'aile gauche du parti), avant de quitter le PS pour créer
un nouveau parti, qu'Hamon refuse de rejoindre après son ralliement à Martine
Aubry, qui est soutenue par Laurent Fabius (qui a voté "non" à la constitution
européenne) et les amis de Dominique Strauss-Kahn (qui a voté "oui" à la
constitution). J'ai bon » ?


L’hétéroclisme peut faire la richesse d’un parti. En revanche, de voir toutes les attaques contre Ségolène Royal, surtout depuis qu’elle a détruit la doxa du parti, plus paternaliste qu’autre chose, en battant les éléphants lors des primaires pour l’élection présidentielle 2007, ils lui en veulent encore. Ce parti « fossilisé », qui refuse d’intégrer les minorités et croit que leurs voix lors des votes lui appartiennent de facto, ne fait que creuser sa propre tombe. Avec Aubry, ils resteront dans une opposition « constructive » et rejoindront la mangeoire UMP comme Kouchner. Chiche.

5 commentaires:

Nicopico a dit…

Royal et certains de son équipe sont très mauvais perdants, car y'a eu des erreurs et/ou fraudes dans les deux sens.. et la recification va plutot dans le sens d'Aubry.
Royal a en tout cas montré son absence totale d'hauteur de vue, une envergure de petite cheftaine dirigeante d'un groupuscule sectaire. Une mentalité bushiste du type "Si t'es pas avec moi, c'est que tu es contre moi". Bref, le dernier en France a avoir autant joué sur les divisions pour s'imposer est... Sarko, sauf que lui c'était sur le pays tout entier.
AJM, regarde donc a quel point ta favorite se ridiculise a chacun de ses interventions.. on n'avait aps vu aussi demago depuis Eva Peron.

Jess a dit…

Je propose qu'AJM continue de nous bercer sur les qualités "exceptionnelles" de la Chantal Goya de la Cruchitude du PS.

A chaque fois qu'il en fait une affaire personnelle, elle se prend une raclée mémorable.

Nicolas Sarkozy peut dormir avec tranquillitude pour sa réelection de 2012

SANSVOIX a dit…

Tous ces éléphanteaux blottis derrière l'éléphante AUBRY ne rêvent que de devenir les éléphants de damain.

SEGOLENE en voulant rénover le PS à sa manière, elle était une menace pour leur carrière éléphantesque.

Cependant, les éléphanteaux sont priés d'attendre un peu, car les éléphants eux, ils refusent de rejoindre au plus vite le "cimétière des éléphants".

ASV

Anonyme a dit…

rien a voir avec l'article mais plutot avec l'article du dalai lama et sarko......en reponse a cet article ma question va a AJM......j'ai remarqué que tu ne parle jamais de la situation en Palestine ... j'ai reve ou pas ... alors pourquoi ???? l'Imposteur des imposteurs

gaebus a dit…

Retour à la magouille et les arrangements derrière le dos des militants : personne n'a le droit de voler et encore moins de salir le vote de l'autre.

NON, Madame Royal. Vous dites dans le message (vidéo ci-après) :

« … C’est comme ça … ».

Non, Madame Royal : la fatalité n’existe pas. Vous l’avez très souvent répété, et nous attendons des explications.

Vous vous laisser voler « votre élection », aujourd’hui par votre propre parti, n’est-ce pas préfigurer que demain vous pourriez vous laisser voler la France par des opposants bien mieux armés ?

Je soutiens toutes les actions ........... La suite :

http://www.lepost.fr/article/2008/11/28/1339891_non-madame-royal.html