lundi 10 novembre 2008

NICOLAS SARKOZY COPIE BARACK OBAMA QUI, LUI, COPIE SEGOLENE ROYAL.

La course à l’Internet, à savoir, mais les « qui » sont les premiers, les ténors, les n°1, bat son plein dans toutes les chaumières de la planète, du petit hameau Nyabessang au sud du Cameroun, en passant par Paris ou Washington. « Voir Paris et mourir ! » serait le credo des Africains. « Imiter les américains » le credo des Français et de Nicolas Sarkozy, en particulier. C’est vrai que partout, on sait bien évidemment que le président français, surnommé « l’américain », s’inspire de tout ce qui vient de chez l’Oncle Sam. Pourtant, les américains, eux, se sont étrangement appuyés sur Ségolène Royal.


Royal, Obama ou Sarkozy ?

Le président français semble dire au monde entier qu’il est le prescripteur en matière d’innovation Internet lors d’une campagne présidentielle, simplement parce qu’il a été élu bien avant Barack Obama. Or, en regardant de plus près, on peut constater que, la campagne de Sarkozy se situe à des années lumières de celle du président américain élu. Entre l’interactivité des deux, il n’y avait vraiment rien de semblable.

Ensemble Tout devient possible ne parvenait pas à battre les 30 000 visiteurs/uniques par jour, tandis que, le site de Barack Obama, BarackObama.com dont les chiffres ont été communiqués, frisaient les….3 000 000 de visiteurs/jour, au même titre que des locomotives comme Daily Kos et ses millions de visiteurs journalier. Dans le site dédié à l’ex candidat démocrate, Barack Hussein Obama, il y a avait de milliers commentaires, parfois 2000 par article et, il fallait simplement s’inscrire pour pouvoir y poster. Pourtant, le site sarkozyste, non. Tout était filtré, contrôlé, vérifié, retourné, rapiécé…

On a appris récemment que le jeune cyber-espion sarkozyste, Nicolas Princen, brillant normalien de 24 ans et diplômé de l'école HEC, s’est rendu dans le saint des saints, à Chicago, rencontrer les lieutenants cybernétiques de Barack Hussein Obama. Entre autre donc, il a semble-t-il, rencontré un phénomène comme,
Chris Hugues, cofondateur du réseau social, Facebook, en compagnie du sondeur Pierre Giacometti, ex-président d'Ipsos. Le président français, Nicolas Sarkozy, semble se positionner pour 2012, avec une campagne tous azimuts sur ce support. Aura-t-il la chance d’avoir le concours de Google comme son homologue américain, pour gérer ses pubs ou lever des fonds de façon exponentielle ? C’est une autre affaire. Barack Hussein Obama a lancé la vraie campagne du 21e siècle, en s’inspirant de Ségolène Royal.

Désirs d’Avenir, le vrai prescripteur.

Barack Obama se serait inspiré de la façon dont Ségolène Royal fait de la politique. Info ou intox, se demandent certains ? Cette révélation qui s’est faite après son Zénith de « triste mémoire » pour les uns, ses détracteurs bien sûr, « haut en couleurs » pour d’autres, notamment, PPDA, ou encore Bruno Gaccio... La suite des évènements semble le prouver. Qui a oublié le débat participatif lancé par celle qui semble réduire en miettes les plans diaboliques des éléphants en peluche qui veulent laminer le PS ? En revanche, la victoire de Barack Obama et ses discours qui sont de véritables fusils, font de lui le vecteur le plus inquiétant comme
malwares. En effet, les pirates font semblant de vous envoyer un de ses speechs, en y postant des logiciels malveillants.

Ségolène Royal, en créant
Désirs d’Avenir, misait déjà sur les bons réseaux Internet, le nec plus ultra s’il en est, pour toucher le plus de monde. Ainsi, Facebook, Skyrock, Wikipedia, Flickr ou encore Dailymotion, sont ses partenaires ou du moins, elle les utilise de façon permanente. Ceci, bien avant que Barack Hussein Obama ne se lance dans son combat pour la Maison Blanche. Après sa campagne victorieuse du 4 novembre dernier, l’ex sénateur de l’Illinois ne chôme pas. Ses conseillers cybernétiques –passez-moi l’expression -, se sont encore inspirés de… Ségolène Royal, en créant un nouveau site participatif.

Ce nouveau site,
Change.Gov, avant l’entrée en fonction du président Obama le 20 janvier prochain, est donc mis en place pour inciter tous les américains, sans exclusive, à donner leur avis, apporter des suggestions et bien sûr, postuler dans la nouvelle administration. Il présente l’évolution de la transition, met en avant la transparence future de la nouvelle administration qui se met petit à petit en place. Souvenez-vous, tout le monde ou presque raillait Ségolène Royal de mettre ce système en place, consistant à prendre l’avis de chacun, pour plus de transparence et de clarté dans l’action. Finalement, Nicolas Princen, n’avait pas besoin d’aller aux Etats-Unis aux frais de la princesse alors qu’il pouvait s’inspirer, comme Barack Obama, de Ségolène Royal.

11 commentaires:

Nicopico a dit…

Je ne suis même pas sur qu'Obama ou son équipe de campagne sache qui est Ségolène Royal... Plouffe et Axelrod voulaient qu'Obama gagne... Royal a perdu... ils n'allaient pas suivre une méthode qui n'a pas fait ses preuves. Ils se sont basés sur internet plus que sur la démocratie participative.

SANVOIX a dit…

J'aurais tendance à suivre l'observation de NICOPICO !

En effet, AXEROD, stratège en Chef et PLOUFFE, génie de la cartographie électorale des Etats-Unis, étaient partis du prncipe qu'ils soutenaient OBAMA pour REUSSIR, cela depuis les priamires.

Ils avaient même condsidéré que la tâche deviat êrtre plus difficile avec les primaires entrte démocrates ( ce que confirmèrent les primaires dOHIO et de HAMSHIRE, je crois, donnés gagnants pour OBAMA mais qu'il perdit) qu'avec la course proprement dite contre le républicain qulqu'en aurait été l'adversaire.

Il y a eu donc les 3 Mousquétaires d'OBAMA dans cette campagne depuis les primaires que furent ou sraient encore AXELROD (stratège), PLOUFFE (cartographe électorale) , HUGUES ( le "fou" de Pacebook) et FAVREAU ( la plume de mise ennforme de idées d'OBAMA)

Cela écrit, c'est vrai que
SEGOLENE avait innové en France avec sa campagne participative en s'adressant de manière interactive aux électeurs dans une sorte d'échange oral, ce qui ne garantit pas de permettre à tous de prendre la parole.

Or avec OBAMA, les internautes prennent sans restriction la "parole" sur la toile et OBAMA leur répond et leur délivre son message à tous ausi bine sur la toile que dans de gigantesques meetings servis par une éloquence hors pairs .

Concernant SEGOLENE, il est vrai que "nul n'est prophète en son pays", surtout s'il s'avérait que cette "nulle"-là était "prophétesse", on se souvient des moqueries d'elle de la part de ceux et celles, en France s'arrogent toujours l'auréole d'en savoir plus que les autres, par le simple fait qu'ils seraient sortis d'une grande école !

Vive SEGOLENE !

Hé SEGOLENE,

J'ai appris que tu aurais déjà un mec, je n'en sais pas plus si c'est vrai, mais je te préfererais libre juqu'avant d'entrer à l'Elysée pour que tu te concentres sur l'ouvrage de la course pour y arriver.

Tout est possible SEGOLENE et souviens-toi de MITTERRAND :

1/ Battu par Valéry Giscard d'Estaing (1974)
2/ Vainqueuer de valéry Giscard d'Estaing (1981)

ASV

Anonyme a dit…

un bon slogan pour le PS ça serait pas : Ah le PS, que de motions !
http://monzoeil.unblog.fr/
vous avez le bonjour de Mon Oeil

Georges Marchais 4ever a dit…

Effectivement le parallèle entre Obama et Ségo est saisissant.

Pendant qu'Obama devenait maitre du monde, Ségolène devenait quasi-patronne d'un parti local français.

AJM a dit…

C'est après avoir bien étudié la marche des obamistes que je suis arrivé à cette conclusion.

Je peux me tromper, c'est vrai, mais, avec le nouveau site de Barack, il n'y a pas de doute possible, il copie Ségolène.

Georges Marchais 4ever a dit…

Arrête AJM, tu te fais du mal !

Nicopico a dit…

AJM, ça fait 4 ans que je suis Barack Obama, depuis son discours à la convention en 2004 ou j'avais dit à un pote "ce mec sera president en 2008"; et y'a pas de rapport avec Segolène. Tu peux trouvers des convergences si tu veux, mais dire qu'elle a inspiré Obama, ça ne tient pas.
Le nouveai site de Barack Obama a été fait APRES sa victoire afin de prendre l'opinion, alors que la democratie participative de Ségo était fait AVANT. C'est une différence de taille.

AJM a dit…

@Kamarade,

Pas du tout.

@Nicopico,

Justement, c'est en prévision qu'elle l'avait fait Ségo. Obama ne fait donc que copier. C'est vrai que, lui, il est président. C'est la seule différence. Mais, Ségolène le sera en 2012. Chiche !

GM4E a dit…

De toute façon Obama a tout piqué à la 7ème saison de The West Wing, même son Chief of Staff...

SANSVOIX a dit…

AJM,

Toi et moi, on serait "ségolenistes", toi sans doute plus que moi ! ah ah ah ah ah !

nicopico est dans un sentier que j'arrive à suivre mieux que le boulevard dans lequel tu t'engages AJM...

L'envie d'envoyer OBAMA à la maison Blanche naquit chez les gros caciques démocrates au lendemain de l'échec dévastateur de John KERRY - EDWARDS et, surtout, avec leur envie d'en finir avec des CLINTON.

Les dirigeants du Parti démocratique, DEAN, CARTER, les KENNEDY, les KERRY et les EDWARDS (se désistant tout de suite tout au début des primaires), ils étaient tous déjà dans le coup.

Il ne restait plus qu'à trouver toutes les techniques possibles pour "vendre " au mieux le "jeunot" BARACK et l'équipe qui pouvait s'y atteler.

Est-ce qu'ils avaient copié SEGOLENE ?

En tout cas, s'ils l'avaient fait, c'est que la technique SEGOLENE était déjà ante-diluvienne par rapport à celle utilisée par l'équipe d'OBAMA !

C'était tellement bien fait chez OBAMA que lorsque MC CAIN dénonçait "Les hommes de Chicago" qui ont pu recruter les Axerold, Plouffe, Favreau, Hugues, en filigrane, c'est comme s'il faisait allusion presque au "CHICAGO d'Al CAPONE" des années de la prohibition, uniquement pour salir allusivement OBAMA !.

Alors l'on ne saurait peut-être jamais, mais franchement entre SEGOLENE et OBAMA qui était dès le départ dans une position plus favorable d'être élu ?

C'était assurément SEGOLENE, mais au finish, c'est OBAMA !

Il faut s'attendre donc, à ce que, dans un avenir proche que l'on copie plus OBAMA que SEGOLENE !

AJM a dit…

@Sans Voix,

C'est sûr que je suis plus pro-Ségolène que le PS même.

En revanche, copier Obama plus que Ségo, c'est certain, dans l'avenir proche.