mardi 11 novembre 2008

SCOOP: OBAMA AURAIT REFUSE DE RENCONTRER SARKOZY.


Vous ne lirez ça nulle part dans un média français. C'est un scoop qui est entrain de passer de mail en mail, de sms en sms et dans toutes les rédactions. Mais, rien ne filtre.

Le président français sera à Washington le 15 novembre prochain, pour le sommet du G20 sur la crise financière. Il aurait souhaité, que dis-je, il aurait fait des pieds et des mains pour rencontrer Barack Hussein Obama, l'homme le plus puissant du monde et président élu américain. Un pied de grue voué à l'échec car, le président élu aurait tout bonnement dit NON. Il ne sera pas présent à Washington selon de nombreuses sources...

"Racaille", "Kärcher", et tutti frutti n'auraient pas plu à l'ancien sénateur de l'Illinois, semble-t-il, très bien renseigné sur la France. Il lui aurait demandé de régler le problème noir au mieux, avant une éventuelle rencontre. Info ou intox ? Nous n'en saurons pas grand chose de ça. Enfin, nous nous ferons une idée dès le 15 et le déplacement du président français qui s'est empressé de nommer un préfet noir, Pierre Ngahane, d'origine camerounaise que Lauence Ferrari a présenté au 20h de ce mardi 11 novembre comme congolais, information reprise par le journal Le Monde. C'est dire le professionnalisme de ces organes...

Pour le fun, Barack Hussein Obama a accompagné ses enfants hier à leur école, habillé en jogging, comme une racaille, quoi. >>> Voir photos

9 commentaires:

Korrigan a dit…

Si Obama a bien affirmé qu'il ne serait pas au sommet du G20, ce n'est pas pour de sombres raisons politiques contre Sarkozy (il aurait bien tort de s'opposer aussi violemment à ce dernier avant même d'être entré à la Maison Blanche). Son absence est simplement motivée par le fait que le président en exercice des USA est toujours Georges W Bush, et qu'il n'y a pas lieu de créer une confusion entre ancienne et nouvelle administration.

Nicopico a dit…

Un scoop... je me méfie de tes scoop... aucune source, aucune preuve, rien... de la rumeur, du "hoax" comme l'on dit... tous les éléments complotistes réunis.. c'est secret, on n'a pas de preuve, donc ça prouve bien que ça existe.. n'importe quoi. TU dis que l'on ne le verra jamais dans nos journaux, forcément si y'a pas de preuve, ça sera un manquement professionnelle grave (tu me diras, avec justesse d'ailleurs, qu'ils l'ont déjà fait par ailleurs, mais ça ne justifie pas de la faire systématiquement) C'est avec ce genre de rumeur que l'on fait croire les pires horreurs au gens.. AJM, plus de rigueur stp.

Anonyme a dit…

N'importe quoi! hehe!

Anonyme a dit…

salaam,

j'ai donne l'info la semaine derniere... sarko se plaint aupres de american jewish committee... wait and see

bro t'as des news sur ce que je t'avais demande?

AS

Anonyme a dit…

Mouais..., je veux voir des preuves. S'il n'y en a pas, au moins le nom de la personne qui a balancé ça.

Evitez de prendre vos désirs pour la réalité monsieur le bloggeur.

Au fait, je suis Jacques Chirac.

Anonyme a dit…

Quoi ? Vous doutez encore ??
Mais regardez un peu la photo, Obama a bien mis un survêtement, le reste doit sûrement être vrai.
Muahahahaha.

SANSVOIX a dit…

Au fait OBAMA ne verrait aucun de ces dirigeants de G20 par principe qu'il ne peut y avoir qu'un seul Président des Etats-Unis conférant officiellement.

Ses équipiers seront de la partie et surveilleront tout, mais lui, il restera à CHICAGO pour préparer les mesures économiques dès les jours suivant le 20 janvier 2009.

ASV

SANSVOIX a dit…

Au fait OBAMA ne verrait aucun de ces dirigeants de G20 par principe qu'il ne peut y avoir qu'un seul Président des Etats-Unis conférant officiellement.

Ses équipiers seront de la partie et surveilleront tout, mais lui, il restera à CHICAGO pour préparer les mesures économiques dès les jours suivant le 20 janvier 2009.

ASV

Georges Marchais 4ever a dit…

En revanche, il aurait accepté de rencontrer Ségolène Royal:
"Je me suis beaucoup inspiré de Ségolène Royal pour mener ma campagne présidentielle et aujourd'hui je compte bien m'inspirer de sa gestion magistrale de la région Poitou-Charentes pour diriger les USA et plus largement le monde libre" aurait déclaré Barack Obama au site Délires d'Avenir.

Flattée par l'intérêt porté par le nouveau président élu, Ségolène Royal s'est néanmoins déclarée "peu surprise (...), vous savez les USA c'est comme le Poitou-Charentes mais en plus grand."

Avec AFP