lundi 8 décembre 2008

DICTATURE EN FRANCE ?

Grâce à mon frère et ami Henri Alberti, j'ai découvert un sacré document. A diffuser un peu partout s'il vous plaît. Nous sommes désormais entré en dictature. Dictature passive s'il en est,...encore. Ecoutez, puis, partagez. Il s'agit du témoignage d'un professeur, qui a vu des gendarmes se comporter avec des jeunes, à l'Ecole des métiers du Gers, comme des goujats. FICHIER. (à télécharger)

GIFLE: Bonne nouvelle et petit rappel qui a toute son importance pour moi, selon un attardé mental, d'ou ceci d'ailleurs, suite à la lecture de son post sur un de mes articles AgoraVox, concernant l'affaire Dieudonné-Bernheim. Il s'arroge le droit de demander aux autres de me bouder et de faire un tour ici pour que le "respect" qu'ils me doivent s'estompe. Un pauvre clown. Je crois même rêver. Pour sa gouverne, je suis devenu, contre toute attente évidement, l'auteur le plus lu sur AgoraVox. J'en suis d'ailleurs, très heureux. C'est bien la première fois que ça m'arrive. Je suis plutôt, toujours resté 2e ou 3e. Cette fois, un cap a été franchi. Voir ICI. Et, mon article sur Rachida Dati, posté vendredi dernier, est en passe de dépasser les 10 000 lectures, sachant qu'un billet n'a qu'une durée de vie de 24h en ligne directe. Voir ICI.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Fouille anti-drogue à Auch: la version du gendarme

A la suite de la polémique soulevée par la descente de gendarmes dans des établissements scolaires du Gers pour chercher des stupéfiants, que ma collègue Véronique Soulé racontait dans Libération, nous publions le témoignage d'un gendarme, responsable de l'intervention au centre de formation des apprentis d'Auch-Pavie [et non celle au collège de Marciac, où une première affaire a été révélée]. Voici la version des faits du Major Jeannyck Tribout, commandant de la Brigade territoriale autonome d'Auch.

"Le lundi 17 novembre 2008 de 10 h 30 à 12 h 00 sur la demande du directeur de l'école des métiers de AUCH/PAVIE et sur réquisition de madame le Procureur de la République à AUCH, une recherche de produits stupéfiants est organisée dans cet établissement. 18 classes sont prévues (274 étudiants âgés entre 17 et 30 ans ) sont concernés. 14 gendarmes + 2 maîtres de chiens sont en charge de ce contrôle. Je suis à la tête de ce groupe et responsable de ce contrôle. Lorsque nous entrons dans la classe de ce professeur [qui s'est exprimé sur les ondes de France Inter, ndlr], nous sommes 4 gendarmes et un chien de recherche STUP. Nous avons été précédé du directeur de l'établissement qui rentre le premier et explique le but de la visite.

Lorsque nous rentrons, nous disons bonjour, nous attendons toujours la réponse du professeur. Nous indiquons aux étudiants comment nous allons opérer et leur demandons de ne faire aucun geste brusque, ne pas regarder le chien dans les yeux et de le laisser travailler. A ce moment là ce professeur ouvre la fenêtre et déclare " en 50 ans de carrière je n'ai jamais vu çà, nous sommes dans un Etat policier "... Ce professeur à la cinquantaine ! Nous refermons la fenêtre. Pendant toute la durée du contrôle, le professeur tourne le dos à la classe, regarde par la fenêtre, il ne verra rien de cette intervention proprement dite et il n'adressera à aucun moment la parole à qui que ce soit, même pas pour soit disant défendre ses élèves. Le chien n'a agressé personne et n'a démoli aucun ordinateur ou vêtement. Il y a eu des fouilles/palpations de personnes qui ont été "marqués" par le chien avec leur accord. Aucune personne ne s'est retrouvée en caleçon. Lorsque les gendarmes ont quitté la classe l'un d'eux a effectivement dit " au revoir messieurs dames" car dans les classes précédentes il y avait des femmes, dans celle-ci il n'y en avait pas, mais il n'a jamais été dit "salut les filles". Ce que le professeur oubli de dire, c'est que lorsque nous avons quitté sa classe il a dit
aux élèves " ouvrez vite les fenêtres çà pue ".
"Lors de ce contrôle 6 étudiants ont été trouvés porteur de STUP dont un avec 34 grammes et une petite balance électronique sur lui pour la revente. (...) 1 mois 1/2 auparavant deux gendarmes(formateur relais anti drogue ) sont intervenus dans cet établissement pour faire de la prévention, c'est à dire informer du danger de la drogue sur la santé, sur les conséquences pénales, et ont averti les étudiants qu'il y aurait des contrôles".

SOURCE:LIBERATION

Anonyme a dit…

Sous le titre « SOIS MUSULMAN TAIS-TOI ! » (lundi 8 décembre 2008) dont le forum a été fermé en 24 heures avec seulement trois posts… Je voudrais laisser le message suivant :

« ces lâches » sont peut-être des gens payés par le pouvoir en place pour agir de la sorte et créer des tensions entre les citoyens de diverses origines. Il faut garder le climat présent à l’esprit : l’Etat cherche par tous les moyens (et il y arrivera) à nous mitonner des attentats « terroristes » -donc islamiques !- il faut donc que la communauté musulmane soit remontée ! Et que faut-il pour la remonter ? Il faut désacraliser ce qu’elle a de cher et sacré.

« souiller la mémoire de personnes qui ont sauvé la France » Arrête ton char deux secondes. Ces personnes n’ont pas sauvé la France, elle ont contribué à le faire. La France n’est pas restée assise sur son cul à attendre qu’on la sauve. C’était un effort commun.

« Certainement parce que les tombes chrétiennes ne sont pas touchées. » Non, ce n’est pas la raison. La raison est que s’il y avait eu des caméras de surveillance, les agents de l’Etat, qui probablement sont à l’origine du méfait (ils ne font pas que brûler les paillotes en Corse), n’auraient pas pu le commettre. Et c’est PRECISEMENT parce que c’est le jour même de la plus grande fête musulmane, l'Aïd el-Kebir, que cela c’est passé… Enlève tes œillères et ouvre les yeux !!!

Non, ce n’est pas de l’islamophobie pour l’Etat, c’est juste un moyen d’arriver à ses fins. Et puis, tout le monde le sait : l’islamophobie n’existe pas en France, pas plus que la négrophobie. Non, en France il n’y a QUE de l’antisémitisme, c’est connu.

Igoun a dit…

Béatrice,

En venant poster ce genre de messages ici, tu donnes raison à AJM puisque tu montres que tu n'as rien de mieux à faire que des cancans.

Au lieu de combattre les gens qui te font vraiment du mal (c'est toi qui le dit), tu perds ton temps à en vouloir à AJM qui ne t'a virée de son site que parce que tu y répandait tes éfluves nauséabonds et orduriers, comme à ton habitude.

Demande à la petite fiotte Cimourdain de réécrire ton blog parce qu'il est nul et que personne ne vient y déposé des messages que MOI !!! (Et tu les effaces parce que ce sont de bons conseils que tu ne veux pas suivre : tu préfères passer ton temps à te plaindre...). Comme notre Abbé Cimourdain se croit futé et instruit, cela l'occupera sainement.

Tu ne t'en rends pas compte, mais tu as déjà perdu toute crédibilité aux yeux du public -qui a déserté ton site.

Tiens voici un message que j'ai posté chez toi sous le pseudo "Un Ami qui vous veut du bien", je te le remets ici pour que tout le monde puisse en profiter également vu que ton blog est totalement déserté... :

Béatrice,

Après LBS, Les Ogres, le MDI, AJM, Alterinfo et Fin de Sion qui t’ont lâchée comme on le ferait d’une pute trop droguée pour être rentable, tu n’as pas l’impression qu’il est temps de te remettre en question ?

Pourquoi ces gens qui se sont tournés vers toi pour te rendre service, se sont-ils détournés aussitôt de toi au bout d’un temps très court ?? Sûrement, il doit y avoir une raison : il n’y a pas de fumée sans feu…

Pose-toi les bonnes questions car tu ne pourras pas traverser la Vie en vociférant que tous tes malheurs sont la faute des autres. Il doit possiblement y avoir un petit grain de responsabilité qui t’incombe.

Quand les gens t’invitent sur leurs sites, c’est qu’ils te prennent en pitié (il faut reconnaître que tu es pitoyable) et cherchent à te donner un petit coup de main, mais ton attitude ordurière et irrespectueuse met la fidélité de leur public en danger, donc il te mettent à la porte.

Tu ne réalises pas que quand tu es sur un site internet, c’est comme si tu étais chez quelqu’un. Quand tu es chez quelqu’un et qu’il y a d’autres invités, même s’il y en a que tu n’aimes pas trop ou dont tu n’apprécies pas les opinions (disons qu’elles vont à l’encontre des tiennes) tu dois rester polie et garder ton calme par respect pour ton hôte. Tu discutes mais sans agresser les gens et sans devenir ordurière telle une marchande de poissons sur la place publique. Tu dois montrer à ton hôte que tu apprécies son invitation. Il te faut bien comprendre que ton hôte ne te doit rien et que si tu te comportes mal, il peut te mettre à la porte. C’est arrivé plusieurs fois déjà car tu n’es même pas assez bien élevée pour te comporter correctement chez les gens.

Internet n’est pas le bordel que tu crois même si tu ne te sens chez toi que dans ce type d’environnement.

*****

Je récapitule :

1. Repense et réécris ton blog pour le rendre LISIBLE, PERCUTANT et INTERESSANT (déjà que ce n'est pas une histoire passionnante...) ;

2. Calme-toi, apprend le YOGA ou prend du SHIT ; les deux ont les mêmes effets à court terme : ça rend cool ;

3. RESPECTE tes hôtes quand ils t'accueillent sur leurs sites internet : tu y seras alors bienvenue et appréciée.

4. Sache qu'on n'attrape pas des mouches avec du vinaigre...

Tu ne pourras pas dire que tu ne savais pas...

Bonne chance