vendredi 26 décembre 2008

LE CAUCHEMAR D'ELIE WIESEL, PRIX NOBEL DE LA PAIX !

S’il existait un prix Nobel de l’arnaque ou de l’escroquerie annuelle, sans nul doute, l’Académie suédoise n’allait pas avoir cette année, un grand mal à désigner le lauréat. Avec sa fraude de 50 milliards de dollars (35,7 mil­liards d’euros), « Bernie », Madoff, allait faire la course en tête, tellement, aucun autre éventuel récipiendaire n’avait sa pointe de vitesse. Sur les starting-blocks, même un Ben Johnson carburant aux stéroïdes anabolisants, ne pouvait suivre son rythme. La victoire frauduleuse de Bernard Madoff, a fait à Elie Wiesel pousser un cri : « Bernie m’a tuer ».


La Fondation Elie Wiesel pour l’humanité, qui a annoncé avoir perdu « la quasi-totalité de ses avoirs », de l'ordre de 15,2 millions de dollars, comme mentionné sur son site, ICI. Ces derniers qui avaient été confiés en gestion au sein de la société d’investissement du financier new-yorkais, Bernard Madoff, se sont volatilisés. Cet escroc qui montrait sa silhouette, agrémentée d’une kippa tous les vendredis, dans les Synagogues pour appâter ses proies, avaient démarré sa carrière, en misant sur 5000 dollars, dit-on. Notre ami, ne respectait évidement, aucun précepte religieux. Comme dit la Torah : "[...]Ne va point colportant le mal parmi les tiens, ne sois pas indifferent au danger de ton prochain : je suis l'Eternel."(Pentateuque, dans la sidra de Kedoshim).

Comme tout le monde le sait, « l’affaire Madoff » a déjà emporté à six pieds sous terre, un homme, Thierry Magon de la Villehuchet. Ses fonds (Access International) levés auprès de Madoff « dans le cadre du fonds Luxalpha déposé dans la banque UBS » représentaient aussi, la quasi-totalité de la gestion (1,4 milliards). Ne pouvant supporter la pression des éventuelles réclamations, il s’est suicidé dans son bureau de la prestigieuse artère new-yorkaise de Madison Avenue.

Si certaines Institutions bancaires qui font du profit ont perdu de l’argent, c’est moins grave que ce qui arrive à la Fondation Elie Wiesel pour l’humanité. Sur les sociétés victimes du système Madoff, on dénombre, le fonds
Fairfield Greenwich Advisors, avec 7,5 milliards de dollars de pertes, la banque espagnole Santander qui a perdu 2,33 milliards et la britannique HSBC 1 milliard. En ce qui concerne l’Hexagone, Natixis annonce une perte de 450 millions, tandis que BNP-Paribas perd 350 millions, et enfin, Dexia, 85 millions d'euros.

La Fondation philanthropique du prix Nobel de la paix, Elie Wiesel, créée en 1986 avec sa chère et tendre, Marion, a pour but, l’entretien de l’Holocauste. C’est ainsi qu’après 22 ans d’existence, elle a perpétué la mémoire, sensibilisé à l’antisémitisme, notamment auprès des jeunes, pas au courant des atrocités nazies, en organisant des débats, des concours et des conférences internationales, avec de brillants intervenants : historiens, rescapés, etc.

C’est assez triste mais, urgent, pour le signaler. Va-t-on demander aux donateurs de mettre encore plus d’argent dans la poche, pour perpétuer une œuvre aussi grandiose ? Ou, demander à ceux qui ont eu le prix Elie Wiesel "The Humanitarian Award", je pense notamment à l’actuel locataire de l’Elysée, de mettre leurs prix aux enchères, de façon à renflouer les caisses de cette Fondation ? Il n’y a pas de solution miracle c'est certain, mais, c'est une suggestion.

Madoff, très bien intégré dans le milieu juif new-yorkais et mondial, en tant que juif bien sur, et profitant de la solidarité de cette communauté, n’a pas seulement craché sur la Shoah en bafouant la Fondation d’Elie Wiesel. En bon escroc et bonimenteur qu’il est, il a grugé sans vergogne aussi, des dizaines d’associations caritatives juives, créées par de riches mécènes.

Madoff va-t-il à son tour, mettre fin à ses jours ? C’est moins sûr. Un tel monstre, a la capacité de survivre en milieu hostile et même de jouer les victimes, en accusant à son tour, les feeder funds de l’avoir dupé. On peut néanmoins craindre que ce ne soit que le début de la cauchemar story Madoff. Le pire est à venir.


(crédits photo/AFP)

12 commentaires:

A.T a dit…

@ AJM

Lehman Brothers ou Madoff ou la fondation...On n'en a rien à foutre.

Que la fondation de bienfaisance demande un remboursement à Obama comme cela a déjà été fait aux banques suisses et aux banques allemandes

Joyeuse nouelle et bonne année

A.T. de Montréal

Question :

1) Combien la France doit à l'Algérie?

2) Combien les blancs en doivent aux noirs?

3) Combien l'Allemagne en doit aux russes?

4) Combien les États-Unis en doivent aux autres?

Touat a dit…

Tu es génial AJM.

Je t'adore, non je ne suis pas gai.

Nicopico a dit…

De toute façon, sa silhouette ne pouvait être qu'agrémenté d'une kippa pour rentrer dans une synagogue. Ta silhouette le serait aussi, AJM, si tu rentrais dans une synagogue.
Perso, je pense que Bernie Madoff est le personnage, la figure, le visage qui manquait à cette crise... maintenant Hollywood peut faire son film sur la crise.. qui pour jouer Madoff? de Niro? Pacino? Jack Nickolson?

AJM a dit…

@AT,

C'est pas cool pour cette Fondation d'utilité publique. Bon bref, chacun a le droit de penser à ce qu'il veut.

Moi aussi je t'aime Touat

Bonnes fêtes et à bientôt !

AJM a dit…

@Nicopico,

Je vois bien Jack Nickolson dans le rôle. Il n'a pas tourné depuis. je suis sûr qu'Hollywood planche déjà dessus mais, il n'y a pas de crise chez eux ?

@+

Anonyme a dit…

Ce qui est surprenant c'est q'une fondation investisse de l'argent dans un fonds spéculatif, dans quel but pour en tirer des profits ? C'est déjà un détournement de l'objectif visé, qu'elle se garantisse par des investissements non risqués comme des emprunts d'Etat ou ddes obligations on poeut comprendre, mais ici je sèche ou alors toutes ces fondations ne sont qu'hypocrisie.

Touat a dit…

@ AJM

Mais ça y est, Madoff est escroc avant le jugement...sur le site de la fondation.

Va comprendre...

Vont-il lui offrir un avion comme ils ont fait aux Ben Laden?

AJM a dit…

Touat,

L'avion ? Possible !

Djedéphré a dit…

Elie W. s'est fourvoyé au moins une fois! Espérons que ce sera la seule fois. Je n'ose pas croire qu'il y en ait d'autres, cachées. Là-dedans, la morale est sens dessus dessous! Tout de même, financer une œuvre de mémoire douloureuse par des spéculations qui causent des ravages dans le monde!

Nicopico a dit…

L'investissement des fonds des associations est (était) une sorte de capital de base afin de financer des projets sans être trop soumis au aléas des dons... bref, c'était un mode de financement d'association pragmatique et qui est mis en place par l'immense majorité des grandes associations aux USA (la fondation de Bill Gates l'utilise largement). Donc ce n'est pas une question de moralité ou immoralité, mais une question de gestion des fonds d'une assoc'... mais quand un escroc en abuse, tout s'écroule, mais pas pire que si le trésorier d'une assoc' s'était barré avec la caisse. "Shit happens"

SANSVOIX a dit…

Elie WIESEL fut un grand ami de François MITTERRAND qu'il a fini presque par "détester" pour cause de ce qu'on appris après de Mitterrand, alors qu'il devenait un agonisant encore actif.

Ce n'était certainement pas par communes convictions de gauche, car Elie WIESEL , comme on vient de lire, a éta honoré - déjà ? - par notre "ami" Président SARKO !

Madoff en aurait fait voir du chagrin à beaucoup de membres de la communauté juive dans laquelle il puisait ses meilleurs clients.

On aura du mal à imaginer que c'était pour les ruiner !

ASV

alkali a dit…

la blague, visés de partout pour leur syphonnage de la richesse des nations les juifs nous montent une cabale pour se blanchir. LOL


et AJM court comme un déjanté pour sauver ce qui reste du judaisme...